Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 20:16
Les Vieilles Canailles, Palais 12, Bruxelles, le 11 juin 2017

Les Vieilles Canailles, Palais12, Bruxelles, le 11 juin 2017

 

LES VIEILLES CANAILLES – Palais 12 - Bruxelles (BEL) – 2017.06.11

Jacques Dutronc : Chant
Johnny Hallyday : Chant
Eddy Mitchell : Chant

Setlist :

01. Les Playboys. (Jacques Dutronc)
02. Noir C'est Noir. (Johnny Hallyday)
03. C'est Un Rocker. (Eddy Mitchell)
04. Les Cactus. (Jacques Dutronc)
05. L'Opportuniste. (Jacques Dutronc)
06. La Fille du Père Noël. (Jacques Dutronc)
07. Quelque Chose de Tennessee. (Johnny Hallyday)
08. J'aime Les Filles. (Jacques Dutronc)
09. Le Cimetière des Eléphants. (Eddy Mitchell)
10. Lèche-Bottes Blues. (Eddy Mitchell)
11. Excuse-Moi Partner. (Johnny Hallyday)
12. Joue Pas de Rock'n'Roll. (Johnny Hallyday)
13. Dead Or Alive. (Lonnie Donegan)
14. Be Bop A Lula. (Gene Vincent)
15. Il Est Cinq Heures, Paris S'Eveille. (Jacques Dutronc)
16. Couleur Menthe à L'Eau. (Eddy Mitchell)
17. Gabrielle. (Johnny Hallyday)
18. Le Pénitencier. (Johnny Halliday)
19. On Veut des Légendes. (Johnny Hallyday)
20. Vieille Canaille. (Serge Gainbourg)
21. Et moi, Et Moi, Et Moi. (Jacques Dutronc)
22. Pas de Boogie Woogie. (Eddy Mitchell)
23. la Musique Que J'aime. (Johnny Hallyday)

Une journée consacrée à la fête des Pères chez nous les Belges et un concert de « Grands-Pères » ce soir au Palais 12 de Bruxelles. Rendez-vous compte, à eux trois, ils totalisent 220 ans ! Quelle carrière pour ceux qui, à mon humble opinion, constituent le summum de la variété masculine française des 40 dernières années ! Charles Aznavour et Michel Polnareff exceptés bien sûr. Tous les autres sont un cran derrière , désolé pour eux.
On sait Johnny Hallyday malade d'un cancer qu'il combat avec courage et dignité. L'homme a refusé la suppression les dates de la tournée commencée à Lille la veille au soir. Il a reçu une chimio, il est fatigué et le concert a débuté avec une heure de retard me dit-on dans la rangée. D'où je suis placé, je ne vais rien rater, c'est sûr et certain : quatrième rang, plein centre, c'est top ! Le prix aussi : 159 €, ! bon, c'est cher mais, je ne sais pas pourquoi, j'ai l'impression qu'on n'aura plus la chance de les voir tous les trois ensemble nos stars.
Vers 20 heures, gros émoi dans la salle, clameurs, applaudissements...Laetitia Hallyday vient s 'asseoir quelques rangs derrière nous ! Hé, ho, calmez-vous les gens, ce n'est quand même que l'épouse de Johnny. Mais les fans de notre Jean-Philippe Smet sont des purs et durs, tout ce qui touche à leur idole, de près ou de loin, c'est « DjouDjou » comme on disait dans les vieux Tarzan en noir et blanc : c'est Sacré ! De son côté, Johnny arrive au Palais 12 escorté, comme à son habitude, par une horde de motards qu'il remerciera pendant le
concert.
20h15, les lumières de la salle font place à celles de la scène, le band qui accompagne le trio de choc est en place. Quel orchestre ! 12 cuivres, une batterie, un bassiste, un harmoniciste et quatre guitaristes parmi lesquels Basile Leroux, l'accompagnant de longue date de Mr. Eddy, Yarol Poupaud, fidèle de Johnny Hallyday et le célèbre bluesman Fred Chapellier. Cà fait du monde et du beau, croyez-moi ! Nos trois stars, prennent la scène en passant le rideau de la porte située à gauche qui représente un jukebox Wurlitzer. C'est le délire ! D'emblée on a compris, le véritable héros de la soirée, le héros de toute un salle c'est Johnny qui recevra une véritable ovation chaque fois qu'il sera en lead sur un de ses titres.
Jacques Dutronc a vieilli physiquement et ça se voit dans sa démarche et dans le port du pantalon, un peu haut sur les hanches. Des trois, c'est Claude Moine alias Eddy Mitchell qui reste le plus en forme physiquement. Quand à Johnny, il est souffrant et çà se voit, la démarche est lente et parfois hésitante, il se tient un peu voûté et il transpire plus que de raison. Bien souvent, il chante assis depuis un grand tabouret. Et quand ils ne chantent pas, nos artistes se reposent au bar qui constitue le décor du côté droit de la scène. Johnny souffre dans sa chair et ses deux amis lui témoignent toutes les marques d'affection possibles pour le soutenir, un petit geste par-ci une accolade par-là qui font briller les yeux de notre rocker au coeur tendre. Son guitariste est également aux petits soins pour le boss, une bouteille d'eau, on augmente la clim'. Plein de petits gestes qui montrent combien on l'aime, mais aussi comme on le sait fragile. Il a parfois le regard un peu absent, comme s'il regardait ailleurs, voyant de nouveaux horizons qui lui sont propres. C'est très émouvant.
Au niveau du répertoire, rien à redire, on connaît tout et ça chante à tue-tête dans la salle. Si on parle des prestations, Jacques et Eddy sont un peu en-dedans, c'est même parfois un peu «bleu » au niveau justesse. Il leur faudra une bonne moitié de concert pour se hisser au niveau d'un Johnny qui déchire! Surprise avec l'apparition d'un cinquième guitariste : Thomas Dutronc en invité de Luxe, venu faire une pige aux côtés de papa et des ses deux potes.
Parmi les hits qui vont recueillir les plus grosses ovations, « Quelque Chose de Tennessee », « Il est Cinq Heures, Paris s'éveille » titre pendant lequel Eddy remplace Paris par Bruxelles et Namur, sans oublier un petit coup de pub pour la Leffe, une bière qu'il semble apprécier. « Couleur Menthe à l'Eau », « Gabrielle » font aussi partie du top. Et puis il y a ce « Vieille Canaille » dont la meilleure version reste pour moi celle du duo Eddy Mitchell / Serge Gainsbourg. Une chanson dont on espère que le texte n'est pas prémonitoire, d'ailleurs, ni Jacques ni Eddy ne regarderont Johnny en chantant les paroles « Je serai content quand tu seras mort, vieille canaille ». Il y aura encore les trois rappels d'anthologie pour achever ce très bon concert aux accents de nostalgie, cérémonie qui sera menée de main de maître au niveau de l'humour par un Eddy Mitchell toujours aussi à l'aise en pince sans rires. Et c'est vrai d'ailleurs « la musique vivra, tant que vivra le Blues ».
Allez, bonne route les Canailles et portez-vous bien surtout.

Mitch « ZoSo » Duterck

Les Vieilles Canailles, Palais 12, Bruxelles, le 11 juin 2017
Les Vieilles Canailles, Palais 12, Bruxelles, le 11 juin 2017
Les Vieilles Canailles, Palais 12, Bruxelles, le 11 juin 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by Mitch ZoSo Duterck - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents