Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 14:50
Little Hurricane / Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles, le 4 mai 2017.

Little Hurricane / Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles, le 4 mai 2017.

 

Tandis que Spinvis affiche complet dans la grande salle ( en mode Box), l'ouragan, brigade légère,  venu de San Diego attire plus de 200 curieux au Club.

Little Hurricane se forme en 2010, quand Anthony "Tone" Catalano ( guitares, voix) et  little  drummer  girl, Celeste "C.C." Spina, je souris constamment, décident de faire route ensemble.

Anthony et Celeste viennent de pondre un quatrième opus magnum qu'ils ont intitulé 'Same Sun Same Moon'.

Après quelques dates  chez Willem-Alexander et  Máxima Zorreguieta et un show londonien, Bruxelles les accueille.

Pas de support, le  Stetson et la mini-robe blanche à dentelles  se pointent à 20:30'.

Comme Celeste confond le Club de l'AB une et mosquée scandinave, elle a ôté ses bottillons pour aérer ses mignons petons.

Le duo débute le show par un 'Superblues' rugueux, évidemment, vu la formule, c'est dur de ne pas songer aux White Stripes, avec un avantage certain à Miss Spina, plus mignonne et plus fine batteuse que Meg.

Tu peux aussi avancer les Black Keys ou nos Black Box Revelation.

' Summer air' date de 2014 et s'attarde toujours dans des eaux bluesy, ça déménage joyeusement, le timbre du cowboy Antoine  convient à merveille à ce blues rocailleux et tu ne dois pas être le seul élément masculin à être tombé amoureux de la petite CC qui en souriant lance...we came all the way from San Diego, California, it's our first visit in Brussels.

Et les gaufres, Celeste.

N'y ai pas encore touché!

'Sheep in wolves clothes' n'est pas dédié aux trois petits cochons et ils n'ont pas salopé ce titre rustique.

Tone: ça fait des années que je déguste vos bières, j'ai enfin fait la connaissance de votre pays.

Il est sympathique, ce jeune homme.

Leur discographie compte un album de covers ( Stay Classy), ils en extraient ' Bad Moon Rising', une version méconnaissable mais néanmoins bien foutue.

Un léger souci technique avec une effect pedal engendre un petit blanc, puis vient  'Mt. Señorita', un premier extrait du bébé, né il y a peu.

Pour une raison pas évidente, tu te mets à penser à Willy De Ville.

'For life' is about being on the road, la chanson précède 'Isn't it great' qui groove allègrement.

Toujours sur leur dernier né, voici l'obsédant  ' Bad business' qu'on aurait pu entendre sur une plaque des Black Crowes.

Super titre, auquel succède la seconde cover de la soirée, Johnny Cash 's  'God's Gonna Cut You Down', joué à la lap slide par Mr Catalano.

Un petit instrumental de moins de deux minutes, histoire de ménager les cordes vocales, voici  'March of the Living'.

Tarantino a apprécié!

Avec ' Trouble ahead' le duo vire alt. rock  avant de s'attaquer de fort belle manière au 'Natural Blues' de Moby.

Tous leurs albums passent la revue, 'Haunted Heart' étant une plage nerveuse enregistrée sur ' Homewrecker' .

You know, notre histoire se résume à ceci: Celeste cherchait un guitariste, Tone a répondu à l'annonce, ça a collé, ils se sont plus, sont passés devant le maire et parcourent la planète pour jouer leur DIY blues.

Qui a dit que les contes de fées n'existaient pas!

Mari et femme embrayent sur 'OTL' ,une chronique de  leur histoire d'amour et un premier titre dont quelques bribes sont chantées par la séduisante CC.

' Fourth of July', n'évoquera pas le long-métrage d'Oliver Stone, ce blues en mode midtempo ne s'éloigne pas du schéma proposé par le duo jusqu'ici et, c'est là que la formule montre ses limites, trop de titres présentent des caractères identiques, Tone ne s'aventure jamais dans de longs soli délirants, nous n'avons pas eu droit au traditionnel slow blues, l'absence d'un orgue, par exemple, est à regretter, cet instrument aurait pu enrichir la palette utilisée.

Reproches mineurs, certes,  mais entre les titres, les conversations bruyantes des piliers de comptoir nous prouvent que certains ont décroché.

C'est à ce moment qu'ils nous balancent un funk torride et concis ' Hold me back', suivi, après conciliabule et message codé,  par le bouillant ' Boiling water'.

Il nous reste quelques titres avant de se quitter, on vous signale qu'on revient au mois d'août pour les festivals, annonce la madame qui se met à agiter un tambourin tout en appuyant sur la pédale frappant la grosse caisse, ' Grand canyon'  et ses relents CCR sera un des meilleurs morceaux  de la soirée.

L'accrocheur ' Crocodile tears'   est la dernière salve  prévue au programme officiel.

 

Si vous voulez encore une chanson vous le faites entendre, on ne quitte pas la scène.

Bruxelles s'est fait entendre et a été récompensée, leur version de ' Ain't no sunshine' valait le déplacement.

 

Ils étaient nombreux, les mâles, à vouloir un selfie en compagnie de Celeste "C.C." Spina!

photos- jp daniels ( concert monkey)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Little Hurricane / Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles, le 4 mai 2017.
Little Hurricane / Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles, le 4 mai 2017.
Little Hurricane / Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles, le 4 mai 2017.

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - jp daniels - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents