Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 12:00
Esinam Dogbatse au Propulse ( PRO) - Rotonde du Botanique, Bruxelles, le 3 février 2017

Esinam Dogbatse au Propulse ( PRO) - Rotonde du Botanique, Bruxelles, le 3 février 2017

 

Charles Eloy

 

Esinam Dogbatse au Propulse (Pro) - Rotonde du Botanique - Bruxelles, le 3 février 2017

 

 

Esinam Dogbatse, une jeune musicienne multi-instrumentiste très sollicitée par son jeu de flûte traversière d’une qualité et d' une rare sensibilité. Nous la retrouvons dans les projets: Marockin’ Brass, Casssandre,Témé Tan, Diab Quintet, Anne Wolf Trio. Esinam s’installe devant les claviers, loop station, les micros et autres matériels de scène et nous présente son projet solo, un univers aux couleurs d’électro, de jazz et de world music, de funk, en utilisant des instruments modernes et ethniques.

Nous découvrons ses talents de « femme-orchestre » dans la composition « Dawn». Esinam a bénéficié d'une formation classique en piano et percussions. Elle construit la composition avec des nappes de flûte traversière et de percussions qu’elle enregistre sur son loop station, une technique qu'elle maîtrise parfaitement. Elle retourne jouer des boucles de basses synthétiques au clavier. Cela accentue le côté dansant de la composition. Ensuite, elle termine avec un solo de flûte traversière. L'ambiance devient très apaisante.

Esinam nous élève vers une sphère de transe pour un état altéré de l’esprit sur le tempo d'une composition "Kalimba soul" et nous renvoie vers les coutumes ancestrales qui ont perduré dans les cultes africains. Un cercle de petites lumières entoure la partie de la scène où sont regroupés ses instruments. Elle se déplace au-devant de la scène et accroche un câble. Heureusement sans conséquence.

 

Dans une composition, nous découvrons l'héritage ghanéen d'Esinam. Elle nous régale avec de simples rythmes binaires de percussions ethniques pour terminer avec de plus complexes avec des temps différents et des micro-rythmes. Le public, captivé dans son imagination, accompagne en frappant des mains.

Le concert est essentiellement instrumental. Je découvre étonnamment une voix satinée durant de courts accompagnements vocaux qui envoûte l’audience.

"Kalimba Soul" est le titre de son EP qui sortira prochainement.

 

Née à Bruxelles et ayant souvent voyagé entre la Belgique et Accra capitale du Ghana, ses racines ghanéennes se retrouvent également dans les compositions avec des apports de divers styles musicaux et culturels. Certes, d’autres artistes se sont essayés à ce genre d’exercice en solo, durant lequel ils sont plus occupés à bidouiller leurs instruments devenant un pénible exercice technique. Une différence frappante, Esiman réussit à allier la créativité et elle est instinctivement en communion avec le public.

Il n'est pas étonnant de retrouver Esinam sur les scènes internationales. Elle écume les festivals européens. Début janvier 2017, elle était à Sofar Sounds, Los Angeles.

Esinam improvise exceptionnellement bien, les instruments étant une extension de son corps et de son âme. Chaque concert est différent. C'est toujours un plaisir de la (re)découvrir.

 

Setlist (partielle): Dawn, Art Mo, Birds are flying under a heavy sky.

 

photos: jp daniels- concert monkey

Esinam Dogbatse au Propulse ( PRO) - Rotonde du Botanique, Bruxelles, le 3 février 2017
Esinam Dogbatse au Propulse ( PRO) - Rotonde du Botanique, Bruxelles, le 3 février 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by charles eloy - jp daniels - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents