Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 09:58
Steve Hill / Wishbone Ash - Spirit of '66, Verviers - le 16 janvier 2017

Steve Hill / Wishbone Ash - Spirit of '66, Verviers - le 16 janvier 2017

 

WISHBONE ASHSpirit of '66, Verviers (BEL) – 2017.01.16

Line up :
Andy POWELL : guitar - vocals
Bob SKEAT : bass - vocals
Muddy MANNINEN : guitar - vocals
Joe CRABTREE : Drums

Setlist :
01. Bona Fide. (Bona Fide - 2002)
02. Eyes Wide Open. (Clan Destiny - 2006)
03. You See Red. (No Smoke Without Fire - 1976)
04. Front Page News. (Front Page News - 1977)
05. The Spirit Flies Free. (Nouveau Calls - 1987)
06. The King Will Come. (Argus - 1972)
07. Throw Down The Sword. (Argus - 1972)
08. Rock'n'Roll Widow. (Wishbone Four - 1973)
09. Take It Back. (Blue Horizon - 2014)
10. Way Down South. (Blue Horizon - 2014)
11. In Crisis. (Power of Eternity - 2007)
12. Open Road. (Sometime World - 2003)
13. Deep Blues. (Blue Horizon - 2014)
14. Jail Bait. (Pilgrimage - 1971)
15. Blowin' Free. (Argus – 1972)
16. The Phenix. (Wishbone Ash – 1970)

Ca y est c'est reparti ! Quoi ? Le Foot ? Mais non idiot, les choses sérieuses, la saison des concerts ! Et comme chaque année, ce qui marque la reprise des activités après la trêve hivernale, c'est le retour de Wishbone Ash en terre wallonne. Ils sont bien là tous les quatre et en pleine forme. Andy Powell, le guitariste-chanteur est le seul membre restant de la formation originale du groupe créé à Torquay (Grande Bretagne) en 1969. Après 33 albums officiels, studio et live confondus, on peut à coup sûr affirmer que ce groupe fait partie du patrimoine de la grande histoire du Rock anglo-saxon. Rappelons une fois encore que c'est aussi le premier groupe à avoir aligné deux lead guitars (Andy Powell et Ted Turner) en même temps sur scène et sur album, chose impensable à l'époque. C'est une recette qui va pourtant ouvrir les portes à pas mal de formations telles que Thin Lizzy ou encore Iron Maiden. Ecoutez les harmonies de Wishbone Ash et vous allez entendre et reconnaître des lignes mélodiques et des phrasés que vous retrouverez plus tard au sein de bon nombre de formations à deux solistes.

La première partie est assurée par un homme orchestre canadien, le dénommé Steve Hill. L'homme de Montréal va nous délivrer un set de 30 minutes du feu de Dieu. Du pied droit, il joue de la caisse claire tandis que, du gauche il actionne la grosse caisse et le charley, et pour couronner le tout côté percussions, il joue de la cymbale par le truchement d'une baguette fixée à la tête de manche de sa guitare ! Attendez, ce n'est pas fini car, quand il ne chante pas, Steve joue de l'harmonica. Il ne manque plus qu'un lapin et des colombes et c'est Rémi Bricka mais en 10 fois mieux. Steve Hill joue le Blues et le Boogie avec foi mais aussi avec ses tripes ce qui nous donne un concert bourré de testostérone, sorte de Red Bull à six cordes. Clin d'oeil à Jimi Hendrix et à Led Zeppelin pour finir le set avec un mix de Voodoo Chile (Slight Return) et de Whole Lotta Love. Ecoutez d'urgence son dernier album en date « Solo Recordings – Volume 3 » sorti en 2016. En tout cas, on demande à le revoir en solo.
Il est 21 heures quand la bande à Andy Powell prend possession de la scène pour deux heures, comme à son habitude. Un pensée émue pour mon ami Marcel « Cello » Bohon parti trop tôt au paradis des musiciens et dont c'était probablement le groupe préféré. Coup d'oeil vers le balcon, j'ai cru reconnaître quelqu'un qui n'est pas là, faudra que je consulte un de ces jours, moi.
Pas besoin d'échauffement, d'emblée « tout cela est juste et bon » comme on dit dans la Bible.
Voici le cinquième morceau, celui pour lequel on ferait le déplacement, comme le dit si bien mon pote driver Philou. « En vérité je vous le dis » (tiens ça me reprend) ce morceau est un chef-d'oeuvre, mieux : une tuerie ! « The » morceau de Wishbone Ash. Il est suivi de « Throw Down The Sword » second extrait du fabuleux « Argus » sorti en 1972 et du légendaire « Rock'n'Roll Widow » paru sur « Wishbone Four en 1973. C'est la trilogie magique qui assied tout le monde. Trois extraits de l'album « Blue Horizon » de 2014 également et un monumental hommage à la guitare avec le « In Crisis ».
Fin de concert en apothéose avec le superbe « Blowin' Free » qui précède le monumental « The Phenix » qui frise les quinze minutes.
Un concert de qualité habituelle, ce qui signifie « top » pour un groupe que j'ai toujours un plaisir énorme à retrouver, tout le temps…

Mitch « ZoSo » Duterck

Steve Hill / Wishbone Ash - Spirit of '66, Verviers - le 16 janvier 2017
Steve Hill / Wishbone Ash - Spirit of '66, Verviers - le 16 janvier 2017
Steve Hill / Wishbone Ash - Spirit of '66, Verviers - le 16 janvier 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by Mitch ZoSo Duterck - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents