Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 21:59
Eurosonic Noorderslag - Groningse binnenstad - 14 janvier 2017

Eurosonic/Noorderslag est un événement incontournable de la musique actuelle en Europe, se déroulant du 11 au 14 janvier 2017. Durant quatre jours et nuits, les participants (tourneurs, labels, artistes, managers, média) sont présents à des conférences et show cases. C'est une réelle opportunité pour les artistes et groupes dans le développement de leur carrière. Cela se passe à Groningue, une ville située au nord des Pays-Bas. Les organisateurs visent à renforcer la présence de la musique actuelle en Europe et favorise l'échange de talents entre les pays. Eurosonic se consacre aux artistes visant une percée internationale (divers endroits à Groningue), tandis que Noorderslag est dédié au marché local (uniquement dans le complexe culturel Oosterpoort).

 

Groningue est situé à 400 kilomètres de mon domicile situé au sud de Bruxelles. C'est un peu l'aventure avec un trajet en bus de 9 heures comprenant un arrêt de 3 heures à Amsterdam

 

Crying Boys Café est un groupe, originaire de Rotterdam, mené par le chanteur Jasper Hupkens. Leur musique est un mélange de pop exotique des années quatre-vingt à des musiques plus actuelles. Leurs chansons sont extraites en grande partie de leur album The Keys Not The People. La voix monotone du crooner Jasper colle aux tons mélancoliques des compositions pop indie aux influences de blues et gospel. Le batteur Ruben van Asselt apporte de la dynamique et retient parfois l'attention du public qui me paraît distrait.

Leur chanson "I was a singer" donne une idée de leur style musical.

L'avantage du doute pour Crying boys Café concernant la réaction tiède du public, c 'est le premier concert de la soirée et la première programmation de Crying Boys Café à Noorderslag.

 

 

 

Rob Dekay - country pop

Rob Dekay est un artiste régional néerlandais - natif de Deventer, une ville de l'est des Pays-Bas - à comparer avec des artistes français comme Renaud qui nous raconte des histoires du quotidien. Sa bio nous informe qu'il a quitté l'école à quinze ans et qu'il a été éboueur. Entretemps, il s'adonnait à sa passion musicale. Il a travaillé avec d'autres artistes avant d'entamer une carrière solo. Les compositions avec des textes en néerlandais sont créées dans la simplicité. Sa présentation scénique, tenue vestimentaire décontractée (chapeau,cravate dénouée,..) correspond à sa musique super cool et folky.

 

 

 

Pip Blom - indie/garage pop

Pip Blom est entourée de trois musiciens et elle-même chante et joue de la guitare. Sa voix me fait penser à celle de Nina Elisabet Persson du groupe suédois The Cardigans.

Le riff de la guitare rythmique dans la chanson 'Truth' me semble largement emprunté de "Smells like teen spirit" de Nirvana. Le public composé majoritairement de jeunes autour de la vingtaine est très enthousiaste. Pip Blom réussit à faire oublier quelques lacunes durant le concert (voix monotone) par sa fraîcheur et spontanéité. Son timbre de voix convient mieux à la chanson "Hours".

Une jeune artiste, à suivre.

 

 

 

The Kik - pop

The Kik est un groupe orienté vers le public néerlandais et que nous retrouvons sur les scènes des événements et festivals intergénérationnels. Ils ont été programmés à Eurosonic/Noorderslag en 2012,2013, 2015 et 2017.

J'ai été étonné de voir autant de têtes grises, assis confortablement dans les fauteuils de la grande salle. Dave von Raven est une icône aux Pays-Bas, qui a une popularité comme Will Tura en Flandre ou le Grand Jojo, figure emblématique de la chanson populaire en Belgique.

Les musiciens ont des costards comme à l'époque des Beatles et The Kinks au début des années soixante et leur musique s'inspire intégralement de cette époque. Le groupe ne recherche nullement l'originalité, mais simplement à donner de bon temps à un public nostalgique. Le noyau dur de musiciens autour de Dave von Raven, (Arjan Spies à la guitare, Paul Zoontjes aux claviers, Marcel Groenewegen , Ries Doms à la batterie) est complété par des sections cuivres et cordes.

Le groupe The Kik est populaire et les musiciens ont pris le risque de donner une priorité aux chansons de leur dernier album "Stad en Land" et ne reprenant pas leurs anciens titres connus du public.

Noorderslag est l'événement durant lequel les groupes font connaître leurs nouvelles productions.

 

 

 

Rondé - pop indie

Rondé est un abonné au festival Noorderslag avec une présence en 2015,2016 et 2017. C'est un groupe issu d'un projet scolaire de la Herman Brood Academy à Utrecht, une ville au plein cœur des Pays-Bas. Les structures des morceaux pop à fredonner ont des formats identiques. Il n'y a pas beaucoup de surprises, mais cela convient à un certain public. La chanteuse Rikki Borgelt, vêtue d'un long manteau en cuir noir, fait une entrée remarquable et durant le concert exécute des mouvements chorégraphiques.

 

 

 

 

Jett Rebel - pop

Martin Garrix, le lauréat du Popprijx (Prix Pop) n'est pas présent. Jett Rebel a été désigné afin de le remplacer. Jett Rebel est une vedette locale aux Pays-Bas. Certains le comparent à Herman Brood, une icône néerlandaise décédé à cinquante-cinq ans. Il se joue la star sur la scène avec son imperméable rose. Il a certainement des connections avec le service météo, car dehors il tombe de la grêle.

Son look androgyne, genre David Bowie des seventies prend le dessus sur la musique.

Jett Rebel, a Dutch local hero

 

 

 

 

45 Acid Babies - garage electro punk

Le groupe, originaire d'Utrecht, est mené par la chanteuse Sophia de Geus (voix, guitare, claviers), entourée de Daniel Brem (basse, synthé, voix), Giorgio Paquay (batterie) et Marnix Wolmink (guitare)

Sophia de Geus a une bonne présence scénique.

La démarche du groupe est intéressante. Ils essaient de combiner l'électro, le garage rock et le punk.

La chanteuse pousse des aigus comme Nina Hagen. Le répertoire reste accessible, bien qu'expérimental.

 

 

 

Les organisateurs du festival Noorderslag ont bien compris qu'il est difficile de retenir l'attention des spectateurs. Nous voilà de nouveau servi avec du rock énergique.

Le power trio Paceshifters, composé des frères Paul et Seb Dokman et Jespers Albers, remplit bien son rôle. Pas de compromis, le son des guitares saturées avec des riffs incisifs remplissent l'espace de la salle. Le public vibre avec l'énergie explosant sur les murs. Seb Dokman chante de ses tripes . Sa voix a parfois les mêmes intonations que celle de Neil Young. A trois musiciens, ils tiennent bien la scène.

Pas que du bruit, leur répertoire comprend la chanson "Davis" nous racontant l'exécution de Davis Troy aux Etats-Unis. Il était accusé sur témoignages (certains des témoins se sont rétractés), sans preuve matérielle du meurtre d'un policier. Il clame son innocence dans ses dernières phrases "Que Dieu vous pardonne, vous tuez légalement un homme innocent".

Paceshifters ne restent pas inaperçus à l'étranger.

Le groupe Nirvana les a bien inspirés, mais les musiciens de Paceshifters ont crée leur propre univers ,un parfait équilibre entre le noise rock et le pop mélodique, dans le revival du rock alternatif des années nonante. Paceshifters jouera prochainement en Allemagne et en Tchéquie.

 

 

 

Un grand merci aux photographes accrédités et Eurosonic/Noorderslag pour la mise à disposition des photos.

 

Quatre heures du mat'. Je quitte le complexe Oosterpoort pour rejoindre l'arrêt de l'autobus, situé près de la gare, pour le retour vers Bruxelles. Le bus accuse un retard et je reste deux heures sous la grêle qui tombe et un vent sibérien soufflant sur Groningue. La solution: changer fréquemment de paires de chaussettes en laine évite d'avoir les orteils gelés.

 

Les groupes, présents au festival Noorderslag, se focalisent sur le marché national. Par conséquent, ils manquent le professionnalisme des groupes qui visent l'international.

Ils n'ont pas de set lists, ils chantent en anglais, mais présentent leurs chansons en néerlandais. Pas de temps à perdre pour les contacter, je dois courir entre deux concerts afin d'avoir une place dans les salles de concerts.

 

La musique actuelle a eu un âge d'or dans les décennies précédentes avec Golden Earring, Shocking Blue, Herman Brood, Focus,..........

Pour l'instant, les groupes sont devenus les champions européens pour copier les tendances des différents styles, à la limite du plagiat. Le succès restant local, cela ne pose aucun problème vu l'intérêt financier minime aux copyrights.

Je remarque que nombre de groupes sont sélectionnés plusieurs années de suite à Eurosonic ou Noorderslag. Je ne comprends pas toujours la logique de programmation. Qu'en est-il des autres groupes et artistes de la scène musicale néerlandaise.

Je m'imagine que les responsables de Noorderslag ont programmé des valeurs sûres afin de satisfaire le grand public (entrées payantes). Eurosonic, c'est le business, mais également la fête.

Étant présent à des show cases en France, en Espagne et en Belgique, je dois reconnaître que les groupes néerlandais bien soudés jouent avec un groove. La musique leur vient du cœur et cela me fait un grand plaisir.

 

Charles Eloy

Eurosonic Noorderslag - Groningse binnenstad - 14 janvier 2017
Eurosonic Noorderslag - Groningse binnenstad - 14 janvier 2017
Eurosonic Noorderslag - Groningse binnenstad - 14 janvier 2017
Eurosonic Noorderslag - Groningse binnenstad - 14 janvier 2017
Eurosonic Noorderslag - Groningse binnenstad - 14 janvier 2017
Eurosonic Noorderslag - Groningse binnenstad - 14 janvier 2017
Eurosonic Noorderslag - Groningse binnenstad - 14 janvier 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by charles eloy - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents