Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 21:48
The Cure au Sportpaleis - Antwerpen- le 12 novembre 2016

The Cure au Sportpaleis - Antwerpen- le 12 novembre 2016

 

Le billet de JPROCK :

Que dire sinon que THE CURE est un groupe mythique qui ce samedi soir a livré au Sportpaleis d’Anvers un concert époustouflant devant 18.000 âmes conquises !

Robert Smith a à peine dix sept ans lorsqu’en 1976 il fonde The Cure à Crawley dans le Sussex.
Quarante ans plus tard le leader charismatique qui depuis a dû épuiser des milliers de tubes de mascara est toujours là portant à bout de bras son héritage musical et son look.
Mélancolique, gothique, hissant le spleen à son paroxysme à un point tel que ça en devient de l’art, la musique de THE CURE vous transperce l’âme , vous transporte et ne vous quitte plus.
Plus jamais.
Bien sûr on peut la rattacher historiquement à la période new wave de la fin des 70’s, mais force est de constater qu’elle traverse le temps sans prendre une ride et qu’elle en devient intemporelle.
En 160 minutes et sans aucun temps mort le band revisite un répertoire sans failles et s’attaque à des brûlots irrésistibles.
Trente titres dont au moins vingt sont devenus des classiques, et quelle puissance !
Simon Gallup sans cesse en mouvement arpente la scène de long en large tout en faisant vrombir sa basse alors qu'à gauche de la scène Reeves Gabrels ( vous vous rappelez Tin Machine avec Bowie ? ) stoïque autant que talentueux, tisse une toile sonore qu'il extirpe furieusement de sa six cordes.
Roger O’ Donnel , le plus effacé, s’occupe des claviers tandis qu’aux drums Jason Cooper martèle ses fûts et rythme la grand messe de bout en bout.
Et puis il y a Robert, Robert sans qui the Cure ne serait pas, sorte de mix entre Edward aux Mains d’Argent et une Siouxsie Sioux burnée, dont la voix et le talent éclaboussent le public jusqu’aux derniers rangs de la salle anversoise .
Le son est renversant, la setlist dantesque, le lighthshow fabuleux.
On reste sans voix durant plusieurs moments avant de justement donner de celle ci et reprendre en choeur ces joyaux musicaux immortels.
Et on s’envole, on s’éclate, on se perd.

 On s’extasie…

Avec ce concert magistral The Cure a atteint des sommets et se pose comme l’ovni musical le plus talentueux de la galaxie rock toutes périodes confondues.
Enorme et indispensable, un point c’est tout.

Jean-Pierre Vanderlinden aka JPROCK-THE DARK FEATHER

Setlist :
Shake Dog Shake
Fascination Street
A Night Like This
All I Want
The Walk
Push
In Between Days
Sinking
Pictures of You
High
Lovesong
Just Like Heaven
Jupiter Crash
From the Edge of the Deep Green Sea
One Hundred Years
Give Me It
It Can Never Be the Same
Burn
A Forest
Step Into the Light
Want
Never Enough
Wrong Number
The LoveCats
Lullaby
Hot Hot Hot!!!
Friday I’m in Love
Boys Don’t Cry
Close to Me
Why Can’t I Be You?

The Cure au Sportpaleis - Antwerpen- le 12 novembre 2016
The Cure au Sportpaleis - Antwerpen- le 12 novembre 2016
The Cure au Sportpaleis - Antwerpen- le 12 novembre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by JPROCK - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents