Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 21:28
RPWL - Echoes of the sun 8 - Ciney Expo, Ciney, le 4 novembre 2016

RPWLEchoes of the sun 8 - Ciney Expo, Ciney, le 4 novembre 2016

 

RPWL - « Echoes of the sun 8 » - Ciney Expo, Ciney (BEL) – 2016.11.05

Setlist :
01.Daybreak Part 1.
02.Work.
03.Afternoon.
04.Doing It.
05.Sleep.
06.Daybreak.
07.Daybreak Part 2.
08.The Beginning.
09.Beset By Creatures Of The Deep.
10.The Narrow Way.
11.The Pink Jungle.
12.The Labyrinths Of Auximines.
13.Behold The Temple Of Light.
14.The End Of The Beginning.
15.Arnold Layne.
16.Atom Heart Mother.

Line Up :
Yogi LANG : Vocals - Keyboards
Kalle WALLNER : Guitars - Vocals
Markus JEHLE : Keyboards
Werner TAUS : Bass Guitar, Acoustic Guitar - Vocals
Marc TURIAUX : Drums

Voici la pièce de résistance de cette première soirée placée sous la bannière « Echoes of the Sun 8 ».
RPWL, le quintette bavarois originaire de Freising est là devant nous pour un concert spécial baptisé « The Man And The Journey » qui est considéré comme étant le premier « concept show » de Pink Floyd en 1969. C'est fait de musique et parfois de sons d'ambiance «Work » , « Sleep ». Autant vous prévenir, c'est l'époque Syd Barrett en plein et donc, probablement pas aussi accessible que la période post 1973 pour le commun des mortels. J'entends même des gens un peu déçus déclarer « Oh, ils n'ont pas joué The Wall, dommage ! ». Comme quoi il vaut toujours mieux se renseigner sur le programme proposé. Mais j'aime encore mieux entendre ce genre de réflexion là que les excuses bidons de ceux et celles qui avaient promis d'être présents et qui se sont lâchement défilés sous le couvert de prétextes fallacieux. Si l'ASBL en exprime le désir, je veux bien publier le nom des traîtres que l'on affichera en place publique au vu et au su de la population médusée. Ce soir c'est le Psychédélisme dans toute sa majesté et sa splendeur qui va s'exprimer et on continue à se demander ce que Syd, ce génial concepteur, aurait encore pu apporter à ce qu'on appelait encore « L'Eurock » à l'époque et à Pink Floyd en particulier s'il ne s'était pas détruit dans l'usage massif des drogues à tel point qu'il état devenu totalement méconnaissable même aux yeux de ses anciens compagnons de musique !
Au niveau musical, nous nous vautrons dans la perfection, la luxure auditive et le stupre émotionnel véhiculé par RPWL qui n'est autre qu'un mot reprenant la première lettre du nom des quatre membres originaux présents en 1997 lorsque le groupe a dû trouver un nom pour enregistrer son premier album.

La voix de Yogi est bourrée d'inflexions à la David Gilmour à un point tel qu'à certains moments on se prend à chercher le vrai des yeux, à moins qu'il ne chante depuis derrière la scène ? Attends je vais voir. Non personne ici ! Où çà ? Ah oui, les backstages, t'es un malin toi hein. Attends j'y cours. Non, je rigole, le dernier qui m'a vu courir, il n'est pas jeune. « Caramba, encore raté » comme on dit dans Tintin. Il n'est pas là non plus.
Certains morceaux ou, passages devrais-je, dire flirtent avec le hard-Rock le plus pur au niveau du jeu de guitares et du chant comme dans le terrifiant « Beset By Creatures of the Deep ». A vous glacer le sang.
Pendant toute la durée du concert, RWPL parviendra à focaliser l'attention du public réellement captivé par la qualité de la prestation du quintette allemand. Même lors des passages planants, presque confidentiels on entendrait voler une mouche dont le déplacement en vol est moins bruyant que celui d'un cochon, fut-il rose. Ne riez pas, j'en connais qui ont tenté l'expérience indoor en ces lieux mêmes. C'est incroyable d'écouter ce concept show car il contient à lui seul la plupart des lignes musicales et l'écriture de ce qui fera que Pink Floyd devienne la machine complexe que nous connaîtrons plus tard, ce qui prouve encore une fois le génie de Syd Barrett.
En rappel, nous avons tout d'abord droit au magnifique et beatlesque « Arnold Layne » et comme à chaque fois que je l'écoute, je me rappelle que le « Now I'm Here » de Queen lui colle parfois trop bien à la peau dans certains passages.
Et puis en apothéose, en cerise sur le gâteau, en marasquin dans ton Albama Slammer, une version toute personnelle de « Atom Heart Mother » pour laquelle Yogi Lang nous explique que le groupe ne dispose pas des moyens techniques nécessaires pour reproduire toute la partie centrale dominée par des cuivres omniprésents. Ils ont donc contourné le problème en ramenant l'oeuvre originale à un morceau de 13 minutes qui va être le véritablement de gloire de Kalle Wallner au nom prédestiné pour jouer du Floyd. Ce morceau va devenir une pièce d'anthologie pour guitare qui laissera tout le monde sur le cul ! C'est ma-gni-fique, presque intemporel.

Encore une fois, les organisateurs avaient fait les bons choix pour la huitième édition d'Echoes of the Sun qui en appelle une neuvième. Alors chers habitants de notre belle petite cité, si vous voulez être fiers d'être cinaciens, et fiers qu'on parle de votre ville autrement qu'en l'associant au bétail, bougez vous le fion et dès l'année prochaine, ouvrez vos esprits aux découvertes et à la culture, venez dépenser vos euros pour que l'ASBL Echoes of the Sun continue à proposer des spectacles de qualité avec un matériel au top et des artistes variés et talentueux dans un cadre idéal. Aidez les afin que votre ville soit réputée autrement que pour son (agri)culture.

Pierre, Benoît Thierry, Albin, Fanfan et tous les autres, encore une fois merci de nous avoir reçus avec une gentillesse, une qualité et une efficacité digne des plus grands. Bravo à tous et à l'année prochaine.

Mitch « ZoSo » Duterck

RPWL - Echoes of the sun 8 - Ciney Expo, Ciney, le 4 novembre 2016
RPWL - Echoes of the sun 8 - Ciney Expo, Ciney, le 4 novembre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Mitch ZoSo Duterck - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents