Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

22 octobre 2016 6 22 /10 /octobre /2016 20:29
MaMA Festival 2016, Paris, du 12 au 14 octobre 2016, jour deux!

MaMA Festival 2016, Paris, du 12 au 14 octobre 2016, jour deux!

 

Charles Eloy!

 

Déterminé de faire le plein de chroniques durant mon court séjour à Paris, je suis me suis aventuré dans les concerts de l'après-midi.

Je découvre le Théâtre de L'Atalante, un véritable lieu alternatif de création situé à une centaine de mètres du Moulin Rouge. Je suis chaleureusement et professionnellement accueilli par Jaime Azulay.

Le Théâtre de l'Atalante est un endroit idéal pour un show case.  La régie son et lumière est excellente. La capacité maximale  de  60 personnes de la salle privilégie la proximité avec le public qui peut apercevoir les artistes sortir de la loge pour monter sur une scène de 8.5 m /4.5 m.

 

Guillaume Perret (fr) - jazz  - Théâtre de l'Atalante

Guillaume Perret est catalogué "Jazz". Alors le  jazz, dans le  sens le plus large et le plus noble du mot, dans toute la créativité de ses origines. Un son hors normes et fusionnel interpelle l'esprit et le cœur.

Le morceau "Pilgrim" donne un aperçu de son approche musicale.  A l'aide d'un loop station, il superpose des échantillonnages de saxophones qui sont également convertis en bases rythmiques, reproduisant des sons d'instruments ethniques comme la darbouka ou le bendir.  Les harmonies basées sur les gammes orientales nous invitent à la rêverie.  Il nous donne l'impression d'avoir un orchestre à sa disposition. Les pédales et effets amplifiés donnent  plusieurs climax dans la même composition envoûtant les spectateurs.

 

Guillaume Perret revenait d'une tournée de deux mois et demi en Afrique. Il ne laisse aucun public indifférent.

 

Nous retrouvons Guillaume Perret nous interprétant  sa composition avant-gardiste "Heavy dance" débutant avec des sons plus graves.  Ensuite suivent des soli dans lesquels les notes transformées sonnent comme celles de guitares saturées sans un style heavy métal et/ou psychédélique. De nouveau,  il crée des couches, reproduisant les  différentes fréquences des instruments et les découpe pour construire des thèmes. Il n'y a pas d'interruption dans son jeu. Il a tout un orchestre dans la tête. Pas de play-back, tout est joué en réel.

Il me semble reconnaître dans le morceau l'influence des orchestres balkaniques, exprimant une énergie et un partage de bonheur d'une communauté présente pour célébrer un mariage.

Ces deux compositions ne sont qu'une partie de toute son œuvre.

 

Il remercie ses deux équipiers à la régie à la fin du concert. Un artiste qui se produit en solo, mais conscient de l'apport de son proche environnement et interactif avec son public par son jeu envoûtant.

 

 

 

 

3Somesisters (fr) - pop/électro  - Théâtre de l'Atalante

 

Les artistes sont en jeans coupés avec des habits traditionnels, baskets ou sneakers, maquillés avec un fond de teint, pommettes dorées. Les musiciens ont des boucles aux oreilles. Ils essaient de nous transmettre la bonne humeur.

Leur musique est hybride: électro, polyphonie, pop, une touche de tropical.

A chacun son truc, je me suis posé la question. C'est un spectacle théâtral avec des comédiens chantants ou des interprètes qui chantent avec une mise en scène théâtrale?

Les gestes et mimiques de la scène queer se répétent. J'oublie, nous sommes dans le quartier Montmartre/Pigalle!  Certains artistes ont déjà usé de ces procédés dans les années septante avec des allures androgyniques (David Bowie). Puis ils ont abandonné ces méthodes de communication.

Peut-être d'avec leur look, les 3somesisters  veulent démontrer qu'ils transgressent les frontières musicales.

Les chanteurs s'accompagnent aux claviers, percussion, guitare et sons électroniques.

Certes les chanteurs et la chanteuse ont d'excellentes voix. Je les préfère  en qualité de choriste dans un groupe qu'en qualité de soliste.

 

 

 

Fyfe (UK) - pop alternative  - La Cigale 

 

 Fyfe, né  Paul Dixon entame une nouvelle carrière. Sa première était sous le nom de "David's Lyre".Un pur produit britannique. Il nous chante ses émotions tout en contrôlant ces derniers. Son album s'intitulant "Control" illustre bien son tempérament. Deux musiciens (batterie et percussion, claviériste, musique assistée par ordinateur) l'accompagnent sur scène. La chanson "For you" nous raconte ses efforts afin de sauver sa relation.  Bryan Adams nous chante "Everything I do for you". Fyfe insiste  dans le refrain "Everything I do, every little thing I do you you". Son désarroi est amplifié.

 Fyfe appartient à la longue lignée de songwriters britanniques, talentueux, mais présents en grand nombre  qui essaient de conquérir le public continental. Hormis la chanson "Solace" qui a réchauffé le public, celui a  respecté le flegme britannique en restant stoïque.

 

 

 

 

Rakia (FR) - folk/soul - Madame Arthur

Rakia est une interprète avec un charme naturel. Elle chante correctement en français et en anglais.  Elle est née au Niger avec le prénom Rakia et son prénom  français est Anaïs. Durant son concert, elle nous partage généreusement la richesse de ses divers apports culturels.

Elle défend son répertoire devant les professionnels, armé de sa guitare. Elle touche à la chanson française, au folk, au hip-hop, à la world music avec des techniques de guitare différentes (balayage des cordes, solo, percussion). Et toujours avec le sourire.

Rakia a un langage direct: 'Les Parisiens ici n'ont pas la même tête que dans le métro". Les titis seront ravis d'entendre la vérité.

Après son passage MaMA Festival dans le quartier Montmartre, elle retourne s'inspirer dans sa campagne normande.

 

 

 

Rocky (FR) - pop/électro - Divan du monde

Le groupe Rocky, constitué d'une chanteuse charismatique et de quatre musiciens ont une présence scénique similaire au groupe belge Dario Mars and the Guillotines. Leurs influences sont house, pop-rock, reggae, électro, new wave (New Order, Happy Mondays) .Les années quatre-vingt sont au rendez-vous.

Inès Kokou, la voix du groupe ne passe pas inaperçue (des cheveux en longues tresses, un collier d'anneaux dorés).  Elle porte un ensemble étincelant. Are you ready to party!

Son set énergisant  est digne des productions américaines (Shakira, Lady Gaga, Rihanna, Béyonce). Le groupe mené par Inès aux contorsions félines retient l'attention, contrairement à des  chanteurs

qui , à l'instar de Julio Iglesias, chanteur pour dames,  caressent le micro.

Rocky termine le concert avec une chanson dans une langue africaine.  Le format est pop,  mais le groupe a intégré, des couleurs musicales du continent africain.

 

 

 

 

A la fin du concert, il pleut. Notre cœur a bien été réchauffé et j'espère de même pour demain, la fin du marathon du  festival MaMA.

Rakia

Rakia

MaMA Festival 2016, Paris, du 12 au 14 octobre 2016, jour deux!
MaMA Festival 2016, Paris, du 12 au 14 octobre 2016, jour deux!
MaMA Festival 2016, Paris, du 12 au 14 octobre 2016, jour deux!

Partager cet article

Repost 0
Published by Charles Eloy - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents