Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 09:31
Forks à Echoes of the sun à Ciney Expo le 4 novembre 2016

Forks à Echoes of the sun à Ciney Expo le 4 novembre 2016

 

FORKS - « Echoes of the Sun 8 » Ciney Expo, Ciney (BEL)

Line Up :
Mehdi Benkler : guitars
Pacifique Vuillemin : bass
Nadia : Vocals - guitars
Joël Bovy : Drums

Setlist :
01. Shael Nârak. (Unreleased Track)
02. Lost Control. (Forks - 2014)
02. 12h48. (Forks - 2014)
04. Hannah. (Forks - 2014)
05. Liar. (Forks – 2014)

« Echoes » of the Sun » 8ème édition, l'évènement n'est plus à présenter car tout un chacun sait, ou plutôt, devrait savoir que cette appellation contrôlée est un gage de qualité dans le monde de la musique progressive chère à cette ASBL de furieux-doux-dingues que sont les gens du team Bonmariage-Embrechts et tous les merveilleux bénévoles qui gravitent autour de leur comité organisateur. Cette équipe là au Trophée Baracchi aurait fait des malheurs au niveau du palmarès. Oui, ils ont osé, ils ont remis ça cette année encore, avec toute l'énergie et la passion qu'on leur connaît et qui fait partie d'eux comme une seconde nature, à moins que ça ne soit cela leur vraie visage. Cet un évènement ponctuel que tous les amateurs du genre ou simples curieux en mal de découvertes de qualité attendent comme le Messie, mais non pas Lionel, baudet, l'autre ! Cette année encore, la dream team a mis les petits plats dans les grands, à l'affiche sur deux soirées, pas moins de 7 groupes pour la modique somme de 40€ en prévente ! Alors mettons les choses au point et arrêtez svp de dire que c'est cher, merde quoi ! Où pouvez-vous aller voir 7 groupes de qualité pour ce prix là, hein, allez-y, j'écoute… Réponse : nulle part ! C'est bien ce qu'il me semblait. Alors je ne comprend pas ce comportement proche du coma boursier volontaire, sorte d'ostracisme avaricieux économique qui pousse le public régional à bouder l'évènement. Ce n'est pas la toute grosse foule mais ceux qui sont venus ce soir sont de vrais amoureux et c'est tant mieux car en ouverture ils vont, tout comme moi, découvrir un groupe qui d'emblée place la barre très haut. Ils sont quatre, ils nous viennent de Vevey, dans le canton de Vaud, VD sur les plaques minéralogiques du pays identifié « CH » qui signifie « Confédération Helvétique ».
Oui, ils sont Suisses et de taille normale. Arrêtons un peu les stéréotypes du genre « les Petits Suisses », et autres conneries du genre. Non, leurs vaches ne sont pas mauves et frappées du logo « Milka » et on ne crie pas « coucou » toutes
les heures dans les auberges qui bordent le lac Léman pour inviter les occupants à retourner leurs sabliers. Et c'est pas Ricola qui a tout inventé non plus, voilà , comme ça on a fait le tour de la question.

Forks c'est du power progressif façon Hawkwind meets Black Sabbath. C'est une musique toute en climats et en progression, allant parfois jusqu'à l'obsession quand elle vous pénètre jusqu' au fond de l'âme. C'est direct, très accessible et çà fait du bien par où ça passe croyez-moi. Valérie Ciriolo, la chanteuse titulaire ne fait pas partie du voyage pour cette tournée qui les a conduits de Bruxelles à Berlin en passant par Ciney (rien que des grandes capitales en fait) et qui prend fin chez eux, à Vevey ce soir 05.11.
C'est donc la sublime Nadia d'origine Libanaise qui dirige les opérations, c'est incroyable ce que la talentueuse chanteuse-guitariste accomplit comme prouesse en seulement deux répétitions. On croirait qu'elle a toujours été là avec eux sur le devant la scène. sorte de créature androgyne, mi-Marc Bolan, mi-Patti Smith qui dégage une sexualité musicale à tomber. Sa référence c'est Lou Reed et on ne peut pas l'en blâmer. Quand aux trois garçons, ce ne sont pas des faire valoir car ce qui étonne d'emblée chez ce jeune groupe c'est l'osmose, l'homogénéité qui transpire de leur prestation, ça joue tout en émotions et vous pouvez être certains que le concert d'un soir ne sera jamais une copie conforme de celui de la veille. Les titres sont très accrocheurs et s'insinuent lentement dans votre cerveau pour devenir comme un leitmotiv, obsédant. Le groupe s'auto-produit et l'argent qu'ils gagnent en concert est réinvesti totalement pour enregistrer et produire l'album suivant, c'est vous dire si ces jeunes là ne montent pas sur scène avec un tiroir-caisse en tête, ils jouent pour jouer et pour partager leur plaisir, point-barre. Ca leur confère ce côté authentique et attachant qui les différencie des spéculateurs. Les thèmes des chansons ? Le vécu , le feeling, la vie de tous les jours. Il n'y a aucun message revendicateur ni racoleur chez eux, quant à l'anglais, le choix s'est imposé naturellement à eux pour sa musicalité des mots et sa grande diffusion qui facilite la compréhension par un maximum de gens. De sublimes effets visuels sont venus rehausser l'ensemble de cette magnifique prestation.
Forks c'est deux albums : « Forks » sorti le 30 mai 2014 et qui a servi de trame au concert de ce vendredi soir et « Forks II » sorti le 18 Mars 2016. Je vous engage vraiment à les découvrir, ils en valent la peine. Merci à vous quatre pour cette super interview, votre sympathie et votre amitié. A bientôt de vous revoir.

Mitch « ZoSo » Duterck

Forks à Echoes of the sun à Ciney Expo le 4 novembre 2016
Forks à Echoes of the sun à Ciney Expo le 4 novembre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Mitch ZoSo Duterck - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents