Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 11:20
The Last Night of the Electrics Status Quo + Laurence Jones - Poppodium Tilburg, le 17 octobre 2016

'The Last Night of the Electrics' Status Quo + Laurence Jones - Poppodium Tilburg, le 17 octobre 2016

 

LAURENCE JONES / STATUS QUO - 013 Poppodium - Tilburg (NED) - 2016.10.17

Set list:
01. Caroline.
02. The Wanderer.
03. Something .bout You Baby I Like.
04. Rain.
05. Softer Ride.
06. Beginning Of The End.
07. Hold You Back.
08. What You're Proposing / Down The Dustpipe / Wildside Of Life / Railroad / Again and Again.
09. Paper Plane.
10. The Oriental.
12. Creeping Up On You.
13. Gerdundula.
14. In TheArmy Now.
15. Drums Solo (The Caveman).
16. Roll Over Lay Down.
17. Down Down.
18. Whatever You Want.
19. Rockin' All Over The World.
19. Burning Bridges (On And Off And Off Again).
20. Rock'n'Roll Music / Bye Bye Johnny.
Line up :
Francis ROSSI : Lead Guitar - Lead Vocals.
Andrew BROWN : Keyboards, Rhythm Guitar, Harmonica - Backing Vocals
John "Rhino" EDWARDS : Bass Guitar, Rhythm Guitar, Lead and Backing Vocals
Leon CAVE : Drums - Percussion.
Richie MALONE : Rhythm Guitar - Backing Vocals.

Double affiche en ce lundi chez nos voisins du Nord, habitants des terres bataves. C'est dans une salle rénovée il y a quelques années que nous sommes conviés à communier, car un concert de Status Quo, c'est comme une messe, on se réunit et on communie. Sauf qu'ici on n'embrasse pas ses voisins et voisines en témoignage d'amitié. Non, ici, on chante et on saute. Je vais sans doute me répéter mais la musique de Status Quo, c'est comme celle de John Fogerty, elle devrait être intégralement remboursée par la mutuelle ou prise en charge par l'État, mais comme anti-dépresseurs on ne fait pas mieux. Si après trois mesures tu ne t'agites encore pas, tu n'as plus qu'une solution : demander la nationalité de poisson
rouge et aller tourner dans un bocal jusqu'à la fin de tes jours. Tu es irrécupérable! Je sais bien que depuis l'accident cardiaque survenu à Rick Parfitt lors d'un concert à l'expo Antalya le 15 juin dernier, Francis Rossi est le seul membre restant d'avant le split qui a suivi le Live Aid de 1985 mais je me vois forcé de dire aux détracteurs que tant qu'il sera sur scène, le Quo vivra car il en est l'âme et le fondement. Il tient la baraque à hits (oui avec deux fricandelles svp) à lui tout seul du haut de ses 67 ans. Le sud Londonien à toujours cet humour particulier qui le caractérise et pour mettre l'ambiance il n'est pas à la traîne. Ça ne sert à rien que je vous fasse une apologie de la set list car chaque titre qui à lui seul est déjà toute une histoire. Status Quo c'est une machine à hits et même si ça fait des années que le groupe ne nous a plus gratifiés d'un album à la hauteur de ceux produits par le line up Coghlan, Lancaster, Parfitt, Rossi, la légende se perpétue sur scène, le public vient pour écouter ces moments de gloire intemporels gravés à jamais dans le patrimoine Universel de la musique, sorte d 'UNESCO de la chanson indémodable.
Une soirée fantastique avec en ouverture Laurence Jones, compatriote de William Shakespeare, l'homme de Stratford Upon Avon se produit en trio devant un public qui ne le connaît que peu ou pas à en juger les réactions après les deux premiers morceaux. Pourtant en quarante minutes, le virtuose de la Fender va conquérir un public batave un peu amorphe, perdu dans ses discussions gutturales et raclantes qui font toujours penser à un éternuement imminent voire une à expectoration brutale, si affinités. Entouré de l'immense Roger Innis à la basse et de Phil Wilson à la batterie, le souriant Britannique va mettre le public dans sa poche avec des titres comme "Take Me High" extrait de son nouvel album ou encore avec le fabuleux cover de "All Along The Watchtower" reprise de Robert Zimmerman, le tout nouveau prix Nobel de littérature qui continue a faire comme si il ne le savait pas. Titre au cours duquel il revisite "Miss You" des Rolling Stones et "Stairway to Heaven" de Led Zeppelin, n'en déplaise à certains déboutés en justice...for All.
En conclusion, une très agréable soirée d'automne qui nous ramène à Ciney sur le coup de 00.33 du matin, c'est même plus tôt que lorsqu'on revient d'Anvers. Merci à mon Philou Daffe, pilote enrhumé et GPS man moderne, pour cette agréable soirée, on remet ça la semaine prochaine avec...Jeff Beck.

Mitch "ZoSo" Duterck

The Last Night of the Electrics Status Quo + Laurence Jones - Poppodium Tilburg, le 17 octobre 2016
The Last Night of the Electrics Status Quo + Laurence Jones - Poppodium Tilburg, le 17 octobre 2016
The Last Night of the Electrics Status Quo + Laurence Jones - Poppodium Tilburg, le 17 octobre 2016
The Last Night of the Electrics Status Quo + Laurence Jones - Poppodium Tilburg, le 17 octobre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Mitch "ZoSo" Duterck - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents