Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 18:18
Silversun Pickups + Pærish - Het Depot, Leuven, le 26 octobre 2016

Silversun Pickups + Pærish - Het Depot,Leuven, le 26 octobre 2016

 

An printemps dernier, Silversun Pickups se tapaient déjà le vieux continent et remplissaient les salles de concert, leur nouvelle tournée européenne a été entamée la veille à Paris, l'escale belge se déroule au Depot, l'ancien cinéma louvaniste qui  fera quasi le plein pour le passage des Californiens.

Le groupe peut compter sur une solide colonies de fans fidèles, tranche d'âge  de 18 à 25 piges, les vieillards sont admis sous certaines réserves!

 

Ils ont choisi les petits Parisiens de Pærish pour assurer la première partie, les Titis s'étaient déjà chargés de cette mission en mars à la Boule Noire.

Pærish officiait auparavant sous l'identité de Crackity Flynn, un nom bien trop compliqué pour la France, ils sont quatre, Mathias Court : guitar/lead vocals / Frédéric Wah : guitar/back vocals/ Martin Dupraz : bass/back vocals  et Julien Louvion : drums/back vocals. Ils sont fougueux, sympa, sincères et pratiquent un indie/pop punk que tu peux comparer à Green Day, Sum 41, Good Charlotte, Weezer ou The Offspring.

Bref, le Depot a apprécié leurs trente minutes de set et les a copieusement applaudis.

Entamer le concert par un titre intitulé ' Winona Ryder' fait preuve de bon goût,  Mathias semble être le plus nerveux de la bande, c'est également lui qui se charge des relations publiques, en anglais plus qu'honorable.

Le scénariste n'a pas changé les donnes pour ' ShaqFu', un nouvel exemple de college rock turbulent.

C'est notre première halte dans votre  accueillant pays et le second concert de la tournée comme avant-programme de  Silversun Pickups, celle-ci se nomme 'I’ve Got Punched in the Face, What’s Your Excuse?'.

Sorry, je t'ai confondu avec ma femme! 

Ils enchaînent sur 'Party's Over, Biff', un midtempo mélodieux.

Notre premier album sort en décembre, vous pouvez toutefois vous le procurer à la table de merch., ceci étant dit, les petits gars de Paname entament un nouveau ballet bondissant suivi par ' Undone' , leur premier single, à servir frais, à l'apéritif, évite l'andouillette tranchée et opte pour les olives!

Grand-mère est originaire du coin, elle m'a enseigné deux ou trois expressions du cru dont stoeferke et zinneke!

Bel effort, menneke, c'est mieux que labbekak ou dikke lul!

' Adriatic' et 'Then people forget' achèvent ce hors-d'oeuvre distrayant!

 

 Silversun Pickups

 Un tonnerre d’applaudissements dès l'arrivée de Brian Aubert: guitar, vocals /  l'attrayante Nikki Monninger: bass, vocals/ Joe Lester:  keyboards et  Christopher Guanlao: drums, ils n'ont pas encore égrené une seule note!

Brian, extraverti et légèrement cabot, vient serrer quelques pinces, Nikki salue et sourit.

"Cradle (Better Nature)"la plage ouvrant leur quatrième et dernier méfait ( Better Nature) engage le show, le timbre androgyne de B A , que certains n'hésitent pas à comparer à celui de  Billy Corgan, contraste avec la voix aigüe de Nikki, le groupe rocke allègrement, le public s'amuse aux poses de guitar hero du chef de la bande, il en fait des masses, à l'arrière Christopher en profite pour effectuer quelques étirements recommandés par le kiné.

On a tous compris que la soirée serait amusante.

' Well thought out  twinkles'  date de 2007 et secoue généreusement, le jeu viril et instinctif du sieur Guanlao impressionne sérieusement les batteurs débutants dans l'assistance.

Une intro bluesy annonce le leste  'The Royal We', et c'est par un Yeah guerrier qu'ils embrayent sur ' Nightlight'  décorés de ooh ooh bien putes tout le Depot reprend le refrain avec ferveur, sur scène la clique s'amuse.

On s'est déjà produit à Bruxelles, Anvers, au Pukkelpop, jamais à Louvain, anyone from Leuven, here?

Quelques mains se dressent!

All the others are tourists?

Bon, les amis, il faut aider Nikki, elle déteste la chanson qui suit,  Nikki, darling, tout le monde te regarde, don't fuck it up!

Salopard!

' Circadian Rhythm' ( Last Dance) est tout simplement un hymne pop irrésistible, digne des meilleurs Blondie.

Ajoutons que Joe et Chis, s'ils restent en retrait, abattent un boulot formidable et t'auras pigé que Silversun Pickups est le genre de machine dont tous les rouages sont bien huilés.

Les suivantes , ' The Pit'  et  ' Little lover's so polite'  sont tout aussi accrocheuses.

Interlude, nous sommes vraiment désolés pour Trump, you know, si ce clown devient président we're not going back.

Un mec propose  I have a spare room, le chef l'a toisé, a ricané , son visage semblait dire on n'est pas de la même famille.

Assez plaisanté, it's time for a scary tune, ' Friendly Fires', Nikki a trouvé un bout de bois, qu'elle ne balance pas dans le brasier, elle l'utilise pour tapoter un drumpad donnant à la plage un parfum electro pop.

' Latchey Kids' présente lui aussi des saveurs new wave .

C'est reparti pour une séquence de louanges vantant notre beau pays, on a noté et décliné l'invitation d'aller boire un verre avec le comédien qui a repéré quelques établissements sympa dans le coin, on a caressé le pied qu'il a tendu dans notre direction et on l'a écouté chanter la suite du programme, ' Panic Switch' avec l'étonnant solo de basse de Miss Monninger,   ' Dots and Dashes' et son clavier dance et enfin ' Lazy eye' un hit des débuts que Brian entame solo et qui finit en tornade.

 

La playlist prévoit trois titres supplémentaires, un slow, ' Three Seed' dédicacé à une nana du premier rang , le frénétique ' Cannibal' et ' Kissing Families' repris du début à la fin par tes petites voisines, toutes émoustillées d'avoir pu serrer la main du beau Brian.

Pourquoi tenait-il à serrer la mienne, sa paluche était moite!

 

Un concert intense et électrique qui a tenu toutes ses promesses!

 

photos - jp daniels - concert monkey

 

 

 

 

 

Silversun Pickups + Pærish - Het Depot, Leuven, le 26 octobre 2016
Silversun Pickups + Pærish - Het Depot, Leuven, le 26 octobre 2016
Silversun Pickups + Pærish - Het Depot, Leuven, le 26 octobre 2016
Silversun Pickups + Pærish - Het Depot, Leuven, le 26 octobre 2016
Silversun Pickups + Pærish - Het Depot, Leuven, le 26 octobre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - jp daniels - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents