Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 20:09
Salomé Leclerc - Louis-Jean Cormier à la Rotonde du Botanique, Bruxelles, le 16 octobre 2016.

Salomé Leclerc - Louis-Jean Cormier à la Rotonde du Botanique, Bruxelles, le 16 octobre 2016.

 

Pendant 10 jours le Festival FrancoFaune  a investi bon nombre de salles bruxelloises afin de faire découvrir "une chanson francophone vivace et inventive", l'événement prenait fin le 16 octobre avec des concerts à la Maison de la Création ( Laeken) et un double bill québecois, Salomé Leclerc - Louis-Jean Cormier,  au Botanique !

 

En ouverture, Salomé Roux-Leclerc, n'ayant ni les taches de rousseur, ni la toison de Poil de Carotte, Salomé, aucun lien de parenté avec Hérodiade, donc tu oublies les sept voiles, qui a perdu Roux en chemin pour garder Leclerc, se présente accompagnée par un batteur, qui ne semblait pas être José Major et le claviériste ( synthé) /bassiste, Philippe Brault.

La veille, le trio se produisait à  Yverdon-Les Bains dans le Vaud, Salomé  risque de se souvenir longtemps du  déplacement vers Bruxelles, sur les réseaux sociaux elle publie juste avant le gig...après 5 trains, 1 taxi et plusieurs gouttes de sueur (de stress et de course), on est là pis on va tout donner. C'est le dernier spectacle de la tournée!! Ce soir 20h00 en première partie de Louis-Jean Cormier, Yeah!

 Tout donner n'était pas un euphémisme: fougue, détermination, esprit rock, poésie, émotions étaient au rendez-vous.

Un show, forcément bien rôdé, il est sur la route depuis deux ans, qui aura embrasé l'hémicycle bruxellois.

Après une longue intro, 'Caméléon' un titre issu de l'album ' Sous les arbres' de 2011 est sur les rails.

Le jeu de guitare flamboyant de la séduisante canadienne, sa présence scénique magnétique, ses sourires,  combinés avec le professionnalisme des musiciens impressionnent d'emblée.

Philippe à la basse pour ' Arlon', ville où jadis Salomé a donné le concert initial  de sa première tournée européenne, un titre qui secoue sérieusement, le levier vibrato de la guitare est exploité habilement, le timbre rocailleux de mademoiselle Leclerc et l'esprit du morceau évoquent Shannon Wright, il y a pire comme rapprochement.

' Tourne encore' démarre en forme de ballade  avant de virer rock percutant, le morceau précède ' L'icône du naufrage' un slow lancinant extrait de '27 fois l'aurore'.

Sensibilité, justesse de ton, arrangements subtils... un superbe titre!

Sur le même album,  ' En dedans' et son registre lyrique interpelle les amateurs de  chansons à texte et c'est en reprenant ' 20 ans' de Léo Ferré qu'elle nous refile une claque magistrale.

Une version coup de poing qui laisse Bruxelles sans voix avant une longue séance d'applaudissements.

Basse et batterie en éclaireurs pour 'Le bon moment' au groove mordant.

' Partir ensemble' est joué solo, sans artifices, juste quelques lignes d'harmonica, histoire de varier les plaisirs.

Après le mélodieux ' Vers le Sud' , l'artiste présente ses complices, on sait c'est honteux de ne pas avoir saisi le nom du drummer, il se prénomme sans doute Pat, sinon tu questionnes Salomé, elle a refilé son n° ( 418 641-6285 ) .

Le set prend fin, quoi de plus normal, avec la plage ' Attendre la fin' qui, après une amorce electro, bouscule allègrement.

Oui, Marie?

"J'ai adoré... Quelle élégance et simplicité, quels beaux textes, et arrangements intéressants, quelle artiste...".

A première vue tu n'es pas la seule!

 

Quelque part t'as lu ce qui suit...Louis-Jean Cormier : l’alternative québécoise à Céline Dion sort son second album.

T'as pas trop compris mais en survolant l'article tu apprends que Louis-Jean, ex - Karkwa, a sorti 'Les grandes artères' le même jour que celle qui a inspiré à contretemps une belle chanson à Hugues Aufray.

Tu dis?

Pas la même Céline!

Merci, Louis-Ferdinand!

Donc,  Louis-Jean Cormier, originaire de Sept-Îles, taux de chômage 6,7%, enregistre et vend des disques, accessoirement des T-shirts, femmes, hommes, unisexes, il existe un format berger allemand sur commande, et tourne aux quatre coins de la francophonie pour promouvoir ses articles.

Une formule classique à La Rotonde, basse/drums/lead guitare, une acoustique pour le beau barbu!

Les copains déclinent leur identité:  Simon Pedneault guitares, Marc-André Larocque batterie, Guillaume Chartrain basse.

Dos au public, L J décide d'entamer le voyage par ' L'ascenseur' , la machine n'est pas défectueuse et elle ne ne va pas nous conduire vers l'échafaud.

Sur fond americana, le Québec nous fait rêver à la manière d'un Jean- Louis ( t'as remarqué le même prénom, à l'envers) Murat.

Il est cool, Louis-Jean solo, pas de pression dit-il, juste à l'instant où tu comptais tes sous pour t'en offrir une, amuse-toi, Bruxelles et écoute 'Si tu reviens', un nouveau folk rock entraînant.

Voix caressante, fond sonore joyeux, la Rotonde se dandine.

Il embraye sur le rock psyché poétique ' St-Michel' , ébauche quelques rodomontades à la Cyrano puis propose ' Tête première' , tout aussi fignolé.

Le fond bluesy de ' Faire semblant' vire groove et c'est à Charlelie Couture que tu penses.

Travail remarquable de Simon en background.

Sur l'album, ' Traverser les travaux'  est décoré d'un banjo country, le traitement sur scène est plus rugueux en présentant quelques relents shoegaze bien sentis.

Retour dans le passé avec ' Bull's eye' un titre datant de 2012, album ' Le treizième étage'.

Sur scène, ça bouge,  L J entame quelques duels fougueux avec ses sparring-partners à la plus grande joie du public auquel il s'adresse en ces termes, Bruxelles, t'es toujours là?

Non pas las, là!

Tu sais, tu quittes Paris pour Bruxelles et ça détend, je suis zen!

Tu parles, il était pas brillant ' Le jour où elle m'a dit je pars' , une  ballade lumineuse. 

On a envie de jouer 'Vol plané' un titre qui n'est pas toujours inclus sur notre setlist et qui finit de manière homérique.

Voici la chanson fédératrice de l'album ' Le treizième étage', la Belgique, on écoute et on chantonne le refrain sans massacrer le titre ' Tout le monde en même temps', c'est clair?

Oui, Julien!

' La fanfare' est la petite soeur, née trois ans plus tard, de la précédente, j'en profite pour vous présenter mes compagnons, prenez note, Guillaume est le seul bassiste capable de jouer une note à la fois.

Il est près de 22:30', nous nous sommes divertis, à bientôt, Bruxelles!


Retour au pas de course, d'accord pour les bis mais en vitesse, pas question de rater l'after, voici l'héroïque  ' Un refrain trop long' et je tiens à terminer en reprenant un héros national, Félix Leclerc et sa chanson qui sent bon le pays, ' Le tour de l'île'.

D'une beauté intemporelle!

 

Vive Montréal ! Vive le Québec !Vive le Québec libre !Vive le Canada français ! et vive la France!

PS: et vive  Manneken Pis!

 

photos - jp daniels - concert monkey

 

 

 

 

 

 

 

 

Salomé Leclerc - Louis-Jean Cormier à la Rotonde du Botanique, Bruxelles, le 16 octobre 2016.
Salomé Leclerc - Louis-Jean Cormier à la Rotonde du Botanique, Bruxelles, le 16 octobre 2016.
Salomé Leclerc - Louis-Jean Cormier à la Rotonde du Botanique, Bruxelles, le 16 octobre 2016.
Salomé Leclerc - Louis-Jean Cormier à la Rotonde du Botanique, Bruxelles, le 16 octobre 2016.
Salomé Leclerc - Louis-Jean Cormier à la Rotonde du Botanique, Bruxelles, le 16 octobre 2016.

Partager cet article

Repost 0
Published by michel-jp daniels - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents