Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 11:44
La Bronze à l' Espace Magh, Bruxelles, le 8 octobre 2016

La Bronze à l' Espace Magh, Bruxelles, le 8 octobre 2016

Octobre 2015, Nadia Essadiqi , plus connue sous le pseudonyme La Bronze, fait le buzz sur le net avec sa reprise en arabe ( darija) de la chanson Formidable de Stromae.

La Belgique fait sa connaissance lors des Francofolies , l'artiste émergente de l’année 2015 est invitée lors des Vitrines des Francos.

Ce soir, c'est à une première bruxelloise que le public est invité à l'Espace Magh, le magnifique centre culturel consacré aux cultures maghrébines, méditerranéennes et du Sud, situé rue du Poinçon , à deux pas de l'IHECS et de l'hôpital César de Paepe.

Le CC propose des Ateliers, accueille des expositions, allez jeter un coup d'oeil aux peintures de Djamel Merbah, elles sont visibles jusqu'au 5 novembre, diffuse des films, programme des pièces de théâtre ou des chorégraphies et, de temps à temps, des concerts.

La jeune équipe s'investissant dans ces différentes activités s'avère éminemment sympathique et accueillante, quant à la salle de spectacle, elle vaut le détour.

Pas le temps d'offrir un thé à la menthe au bourreau des coeurs en détresse, armé de ses objectifs et de sa gouaille coutumière, il se pointe à 20h pile, juste à temps pour collecter son passe-droit.

Petit quart-d'heure d'attente puis arrivée de deux casquettes, Clément Leduc , un aristocrate des claviers/synthés et Francis Brisebois, un bûcheron/guitariste, ils entament un morceau aux sonorités americana/blues, du fond de la salle accourt, en sautillant, Miss Nadia Essadiqi, après un jovial 'Salut à vous', Marie et les autres, elle se joint à l'équipe en prenant place derrière un mini drumkit qu'elle martèle allègrement, elle attaque 'Vortex'.

Un début prometteur, une voix et un accompagnement sonore agressifs et une jeune personne qui bouge.

Changement de style avec ' Mangez nos coeurs', de l'electro pop épileptique pendant lequel le Spirou de Montréal bondit et rebondit tel un marsupilami ayant abusé de vitamines.

Tu dis, Elodie?

Faut dresser un parallèle avec ' Mangez-moi' de Billy Ze Kick... musicalement, pas vraiment, madame!

C'est trop cool, vous êtes venus en masse pour notre premier passage à Bruxelles, gardez votre billet, dans cinq ans ce sera un collector's item.

De l'humour et de la dérision, elle dégage un fluide sympathique cette femme enfant qui reprend place derrière ses caisses et entame le downtempo 'Monarque' suivi par 'Sache que' porteur d'un message philosophique positif ...sache que l'amour est plus fort que nous..!

Aimez-vous, non pas Brahms, le ballet jazz?

Evidemment, Robert, un vague cousin d'un tristement célèbre monsieur associé à un pédophile notoire, réagit: on préfère les ballets roses!

La Bronze ignore superbement et propose ' Explose-moi' entamé par de trompeurs et enfantins la la la.

Une chanson d'amour faussement naïve, terminée par quelques minauderies.

Le grain de folie, plus épais qu'un grain de sable, qui loge dans son crâne est assurément un des atouts majeurs de Miss Essadiqi.

Pour les gangsters refoulés, voici ' Soleil d'intérieur', poésie à paillettes as-tu lu quelque part, La Bronze a effectivement le pouvoir de créer des images justes, elle peut faire rire mais aussi émouvoir.

En arrière-plan, Clément s'essaye à des entrechats plus ridicules que souples, ce qui a le don de provoquer une hilarité contagieuse à tes côtés.

La reine du n'importe quoi, du calembour gratuit et des jeux de mots au goût feuille d'érable, en ajoute une bonne couche puis attaque la ballade ' Ouvre-moi ton plexus, bébé', si Sylvie Vartan, comme un garçon, porte un blouson, La Bronze affirme pleurer comme un garçon, un conflit de générations, sans doute!

Un petit tour dans les bois, voici 'Un ballet de forêts', sylvestre, vivifiant et tonique.

Ouvrez toutes les vannes, une nouvelle cataracte de plaisanteries précède le rock ' Gros champ' comme devant.

Dis, toi, pourquoi as-tu sorti ton cellulaire?

Quoi, une traduction, t'es vraiment attardé: mobile, portable, GSM, cell, natel, tikiphone, vini, pas vidi ni vici, assez ri, voilà ' Les Galets' dont l'intro peut faire songer à ' Love me, please love me' , titre profond et mélodieux.

Une réussite!

Un retour sur le dancefloor avec ' Rois de nous' que tu peux classer sur la même étagère que Hyphen Hyphen.

Nous sommes heureux d'interpréter 'Formidable' de Stromae en Belgique!

Cette version arabisante reste un moment fort du show.

C'est à trois au devant de la scène qu'ils mettent fin à ce spectacle frivole, 'Mon coeur est fauve' remue joyeusement et lorsqu'elle propose 'faites du bruit, Bruxelles', la salle réagit au quart de tour.

'La jeunesse féline' en rappel secoue autant que la précédente, c'est debout que Bruxelles tape des pieds et bat des mains.

Le 10 octobre à Paris avant de regagner le Canada!

photos: Michel van Rhijn - concert monkey



La Bronze à l' Espace Magh, Bruxelles, le 8 octobre 2016
La Bronze à l' Espace Magh, Bruxelles, le 8 octobre 2016
La Bronze à l' Espace Magh, Bruxelles, le 8 octobre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by michel/michel van rhijn - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents