Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 20:12
Gérard Lenorman au W:Halll, Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre, le 8 octobre 2016

Gérard Lenorman  au W:Halll, Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre, le 8 octobre 2016

 

Le billet de JPROCK :

Petit flashback…
En 1970 , un an après Woodstock , nous sommes en plein Flower Power et en France à Paris, Gérard Lenorman succède à Julien Clerc dans le rôle principal de la version française de la comédie musicale Hair .
Il y triomphe jusqu’en avril 1971, date à laquelle il signe avec CBS et enregistre " Il ", son premier succès .
Sa voix légèrement voilée et ses talents d’auteur-compositeur-interprète ainsi que le succès de nombreux hits comme " Les Matins d’hiver" (1972), " Si tu ne me laisses pas tomber" ," Les Jours heureux" , " Le Petit Prince " , " La Fête des fleurs" (1973), " Quelque chose et moi" (1974), " La Ballade des gens heureux" (1975), " Michèle" , " Le Gentil dauphin triste" , " Voici les clés" ,
" L’Enfant des cathédrales" (1977), " Le Funambule" et " Si j'étais président " (1980) lui apporte le succès dans le monde de la variété française et le respect d’un public rock séduit par sa pop faussement naïve et son côté en marge très en vogue à l’époque.
Son album Nostalgies, sorti en 1978 lui vaut deux disques d’or et sa carrière s’internationalise, il remplit alors de très grandes salles avant de s’éclipser du devant de la scène et de devenir producteur, notamment des groupes Imagination et Indochine.
En 1995 il revient à la scène et ne la quittera plus avant de
retrouver ces dernières années un gros label et une reconnaissance inter-générationnelle à l’image d’un Michel Delpech ou d’un Daniel Guichard.
Ce soir c’est au Vauxhhall de Woluwe qu’il se produit avant une deuxième date au Capitole à Gand prévue le 20 décembre prochain.
Accompagné de trois musiciens, un pianiste, un guitariste et une cello, Gérard Lenorman installe dans la salle une ambiance feutrée et poétique dès les premiers titres et se montre un interprète émouvant à la voix toujours aussi efficace.
Son concert se déguste comme une Madeleine de Proust et nous replonge avec nostalgie à une époque où l’amour, le sexe , la musique et les paradis artificiels régulaient une jeunesse portée par l’espoir d’une société nouvelle.
Durant 120 minutes , et sur des mélodies et des arrangements somptueux, celui qui fut un temps surnommé " le petit prince de la pop française" va nous ravir et nous emmener sur sa planète magique.
Un voyage salutaire et hors du temps qui ne répond à aucun code, si ce n’est celui du coeur et des compos bien ciselées..
Une très belle soirée.

Texte et photos : JP Vanderlinden aka JPROCK THE DARK FEATHER.

Gérard Lenorman au W:Halll, Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre, le 8 octobre 2016
Gérard Lenorman au W:Halll, Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre, le 8 octobre 2016
Gérard Lenorman au W:Halll, Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre, le 8 octobre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by JPROCK - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents