Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 13:52
Amongster - Wanthanee - Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles, le 13 octobre 2016

Amongster - Wanthanee - Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles, le 13 octobre 2016

 

Le 13 octobre à l'AB, beneden, Arno: uitverkocht - au Club, Amongster: complet!

 

L'assistance est déjà conséquente à 20:15, lorsque le support, Wanthanee, prend place.

 Wanthanee Wadngam ( 21 printemps) , originaire de La Panne, a été une des trois artistes ( avec Clear Season,et Equal Idiots) choisis par Studio Brussel comme étant De Nieuwe Lichting.

Une voix claire et une acoustique, elle entame ' Concrete' en mode indie folk diaphane.

D'autres ont déjà tissé des liens: Mariee Sioux ( bien vu) ou Florence Welch ( moins évident, pas le même univers), par contre Marika Hackman ou Nina Nastasia, pourquoi pas!

' Cold Summers' s'avère tout aussi radieux , le timbre de la voix exhumant des images de la douce Karen Carpenter qui, en flashes, s'impose à ton esprit.

Next one is a cover, 'Lost Stars' d'Adam Levine, une plage destinée aux âmes romantiques affectionnant les fleurs bleues.

Plus poignant sera ' Once there was', la jeune personne, d'origine thaïlandaise, aura réussi à attirer l'attention et à imposer le silence au public venu pour Amongster.

Un intermezzo vocal de moins d'une minute précède le titre qui lui a valu un début de notoriété, le brillant ' Only shadows remain'.

 Wanthanee, une artiste à tenir à l'oeil, voilà  le verdict après ce set concis de 25' qui a semblé bien court!

 

Amongster

Lauréat  De Nieuwe Lichting en 2014 ,  Thomas Oosterlynck, le frontman du groupe gantois a pris son temps pour sortir un premier full CD. 'Trust yourself to the water' ( V2) est dans les bacs depuis quelques semaines, il succède au selftitled EP de mars 2015, le concert de ce soir est considéré comme une release party, famille et fans sont venus en masse!

Le groupe a foulé de belles scènes: Pukkelpop, Het Depot, le Trix, Crammerrock, Absolutely Free Festival, il n'est plus sujet au trac des débutants.

A 21h, ils sont quatre à émerger des coulisses, Thomas Oosterlynck - guitars, vocals/ le talentueux Jasper Maekelberg - bass- guitar- backings ( Faces on TV, Yuko, Douglas Firs...) / Robbe Vekeman ( Bazart) - drums et drumpads/ Tom Soetaert - keys, backings.

Quoi?

Non, il n'a ni joué à Anderlecht, ni à l'Ajax, ni à Genk.

Ils entament les hostilités avec le single ' Teacher' , de la pop lunaire et mélancolique, accentuée par la voix  fragile, les nanas adorent, du frontman.

Oscar and the Wolf casse la baraque, Amongster espère suivre la même voie, ils sont nombreux les groupes à avoir été influencés par Coldplay, Keane ou autres formations confectionnant une pop passe-partout, relativement inoffensive.

' Ranstills', légèrement plus vigoureux, confirme le propos, il est suivi par le titletrack de l'album, 'Trust yourself to the water', le timbre cassé du brumeux Thomas réussi à faire fondre quelques coeurs adolescents, l'orgue, espiègle, ajoute une touche désuète à la plage.

La suivante, 'Over the river', datant du EP, ruisselle par une belle journée ensoleillée  en suivant de  paisibles et pittoresques méandres.

Le programme  se complaît  en mode midtempo, les couplets se révèlent joliment fignolés, lisses et bienveillants, mais ils ne parviennent ni à t'émouvoir, ni à t'enthousiasmer.

Trop grande uniformité engendre monotonie!

La playlist mentionne' Stay awhile', plus intéressant lorsque Jasper troque sa basse pour une guitare, puis 'Bright life' ou encore  le single ' Butcher's boy'  décoré d'un gimmick plaisant et 'Runalong'.

Sur l'album, une violoniste s'entend sur ' War has a song', she's there!

Il s'agit de  Wanthanee qui ajoute quelques lignes de  violon et se charge des backing vocals pour ce nième titre élégiaque.

Le groove discret de 'Leo' rend le titre danceable, mais pas question de transpirer!

We gaan nog twee nummers spelen, le premier s'intitule ' Salrow', secoué par quelques vagues remous et déchiré par la guitare postrock mordante de Jasper, la dernière, avec l'angoisse comme thème, se nomme 'Fear until you leave me' , un des meilleurs morceaux de la soirée.

 

Bis

Thomas solo, 'Welcome to my friends' une ballade folky contrastant avec les autres compositions du Gantois.

Le band est à nouveau rejoint par Wanthanee Wadngam pour 'All I know is you' , une berceuse remplaçant la tisane au miel d'acacia que tu comptais ingurgiter avant le repos nocturne.

 

 

Amongster - Wanthanee - Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles, le 13 octobre 2016
Amongster - Wanthanee - Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles, le 13 octobre 2016
Amongster - Wanthanee - Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles, le 13 octobre 2016
Amongster - Wanthanee - Ancienne Belgique ( Club) - Bruxelles, le 13 octobre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents