Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 12:56
DAVID GILMOUR RATTLE THAT LOCK WORLD TOUR 2016 - Grote Markt - Tienen, le 28 juillet 2016

DAVID GILMOUR "RATTLE THAT LOCK WORLD TOUR 2016" - Grote Markt - Tienen, le 28 juillet 2016

Le billet de JPROCK :

Le 2 septembre 1994, dans la plaine de Werchter, Pink Floyd offrait à 70.000 fans un somptueux show de 3 h dont le son quadriphonique exceptionnel restera à jamais gravé dans les oreilles du public comme une expérience auditive inégalée.
Deux cent cinquante tonnes de matériel, une mega scène de 64 mètres de long surplombé par un immense iris polychrome en perpétuelle transformation lumineuse, un mega show qui fut le dernier concert du groupe ( Gilmour, Mason, Wright) sur le sol belge.
J’y étais et j’en garde un très grand souvenir…

Ce jeudi soir à Tirlemont ( Tienen pour nos amis flamands !) l’histoire se répète avec deux concerts sold out (20.000 personnes au total) dans le magnifique cadre de la Grand Place.

Trois heures de concert, un immense cercle ( oeil) qui surplombe la scène, un lightshow énorme, quinze minutes de pause comme en 1994, et un son de qualité optimale pour un concert donné en extérieur .
Bref, l’âme de Pink Floyd est bien présente ce soir dans le coeur de tous ses fans.

Car si Roger Waters porte fièrement l’héritage The Wall et propose un mega show à grand renfort de décors et de mise en scène, David Gilmour , lui, sans négliger l’emballage nous offre la musique du Floyd exécutée de main de maître avec tout le talent qu’on lui connaît.
A septante ans Mr Gilmour tient la forme et son jeu de guitare légendaire brille toujours de mille feux.
Quel feeling ! Quelle classe !
On reste bouche bée devant le jeu du maître qui semble moins taciturne qu’à l’habitude.
Il sourit souvent et semble vraiment heureux d’être là sur scène entouré de ses petits camarades de jeu : Chester KAMEN (electric - acoustic guitars, backing vocals, harmonica ), João MELLO (sax, clarinet, keyboards - acoustic guitar ), Greg PHILLINGANES ( keys, backing vocals, lead vocals on "Time »), Steve DISTANISLAO ( drums, percussion, backing vocals), Guy PRATT ( bass , double bass, backing vocals - lead vocals on "Run Like Hell »), Chuck LEAVELL (keyboards, accordion, bc vocals, lead vocal on "Comfortably Numb »), et les choristes Lucita JULES ( lead vocal on "The Great Gig in the Sky »), Louise MARSHALL et Bryan CHAMBERS ( backing vocals, lead vocal on "In Any Tongue »).
Rien que du beau monde…

Le 1er set démarre avec « 5.AM « et « Rattle That Lock »
Le son est parfait dès les premières notes et lorsque la guitare surgit la foule frôle l’extase. Avec « What do you want from me « c’est le répertoire du Floyd qui est à l’honneur puis vient un des points d’orgue du concert le fabuleux « A great Gig in the Sky » dans une version à trois voix à vous couper le souffle.
Dieu que j’aime ce titre, il me met la larme à l’oeil à chaque fois...
« A Boat Lies Waiting » rend hommage à l’ami Richard Wright parti pour d’autres cieux puis « Money », « In Any Tongue » et High Hopes clôturent de bien belle manière cette première partie.
Il est presque 23H.

A peine le temps de souffler et on reconnaît les premières mesures d’ » Astronomy Domine » ( la veille David avait redémarré le second set avec « One of These Days » ) suivi de « Shine on You Crazy Diamond », classique parmi les classiques .
Ah ces notes de guitare aériennes, quel régal !
Puis viennent « Fat Old Sun », « Dancing Right in Front of Me », « Coming Back to Life « , « On An Island « , « The Girl with the Yellow Dress » (titre jazzy dédié à Mme Gilmour en l’honneur de leur anniversaire de mariage fêté aujourd’hui) puis « Today ».
Le show se termine sur deux titres du Floyd : « Sorrow » et « Run Like Hell ».
Grandiose !
Le public frôle l’extase et en demande plus, et David et ses musiciens reviennent sur scène et s’attaquent à « Time « avec son concert de sonneries puis enchaînent avec « Breathe ».
Dark Side of the Moon le chef d’oeuvre parmi les chefs d’oeuvre est mis à l’honneur.
C’est alors que David Gilmour entame une version dantesque de « Confortably Numb » à grand renfort de lasers multicolores qui balaient la foule et sous une pluie battante qui succède au crachin intermittent présent depuis environ quarante cinq minutes.
Un baroud d’honneur surnaturel et des solos de guitares énormes qui constituent un moment de grâce pour nous tous spectateurs présents ici ce soir.
David et ses musiciens s’embrassent comme une équipe qui vient de remporter une victoire puis sourires aux lèvres saluent la foule comblée avant de disparaître définitivement en coulisses.
Les yeux légèrement mouillés ( et pas uniquement à cause de la pluie) je quitte la grand place de Tirlemont en prenant conscience que j’ai vécu un concert hors catégorie, un moment d'histoire, rare et inoubliable.
Et ce qui est rare est souvent beau, très beau même….et inégalé.

Texte et photos : JP Vanderlinden ana JPROCK THE DARK FEATHER

Setlist :
Set 1:
5 A.M.
Rattle That Lock
Faces of Stone
What Do You Want From Me
The Blue
The Great Gig in the Sky
A Boat Lies Waiting
Wish You Were Here
Money
In Any Tongue
High Hopes

Set 2:
Astronomy Domine
Shine On You Crazy Diamond
(Parts I-V) (
Fat Old Sun
Dancing Right in Front of Me
Coming Back to Life song)
On an Island
The Girl in the Yellow Dress
Today
Sorrow
Run Like Hell

Encore:
Time
Breathe (Reprise)
Comfortably Numb

DAVID GILMOUR RATTLE THAT LOCK WORLD TOUR 2016 - Grote Markt - Tienen, le 28 juillet 2016
DAVID GILMOUR RATTLE THAT LOCK WORLD TOUR 2016 - Grote Markt - Tienen, le 28 juillet 2016
DAVID GILMOUR RATTLE THAT LOCK WORLD TOUR 2016 - Grote Markt - Tienen, le 28 juillet 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by JPROCK - dans concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents