Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 20:18
Crisis Festival 2016 - Erps-Kwerps - le 16 juillet 2016

Crisis Festival 2016 - Erps-Kwerps - le 16 juillet 2016

Huitième édition pour le Crisis Festival se déroulant près des terrains du Sporting Erps-Kwerps, l'événement est toujours gratuit et les prix pratiqués pour consommer wat vocht et de la nourriture restent schappelijk, de plus lorsque le soleil se fait généreux, tu as réuni tous les ingrédients pour que la fête soit réussie.

Ah oui, les groupes:

► 14u00 - 14u50 ► Reginald en de BosBeesten -
► 15u20 - 16u05 ► ZeeSter -

► 16u35 - 17u05 ► My Dog Is Radioactive -

► 17u35 - 18u05 ► EME -

► 18u45 - 19u45 ► THE SKADILLACS -

► 20u15 - 21u15 ► STIJN -

► 21u45 - 22u25 ► ZwartWerk -

► 23u00 - 23u45 ► Equal Idiots -

► 00u00 - 01u30 ► Goldfox -

► 01u30 - 03u00 ► Mensch, erger je niet

Tu débarques vers 15h, Reginald est déjà retourné dans les bois, tu attends la marée basse pour ramasser des coquillages et een ZeeSter!

Le trio est né en 2014, des fruits de l'imagination maritime d' Annelies Tanghe qui affirme ne pas avoir enterré Iza, pour la seconder, une autre sirène, Roselien Tobbackx, nom de scène Roselien, déjà croisée plusieurs fois, et un pêcheur de crevettes, Sam Janssens, multi-instrumentaliste qui, lorsqu'il abandonne ses filets, joue avec Toendra et Trezmil.

De l'indie folk?

Tu oublies, Nederlandstalig electro/dream pop servi met wat slagroom!

Les filles arborent une tenue colorée, Annelies a piqué les rollerskates de son gamin, des lunettes de soleil flashy pour tout le monde, en route pour la plage, gaffe aux méduses!

Le chef derrière un Nord piano, Roselien a reçu un synthé et Sam un drumpad, quelques machins à secouer, une acoustique traîne derrière lui.

C'est parti avec un premier extrait de 'Pif Poef Paf' , ' Ik zie wat jii niet ziet' , du synthpop Blankenberge touch , sortez le pistolet à eau et amusez-vous!

Un petit jeu pour remporter le EP, un coup de sifflet, une question, bravo Silke, t'as gagné, hoe oud ben je?

3 jaar!

On va faire connaissance avec le 'Minister van de Noordzee' qui n'a pas de cravate, ni de costume, il porte un joli bermuda fluo.

T'as même vu la petite sirène de Hans Christian Andersen esquisser un pas de danse.

On aime bien le programme électoral du politicien, ' Drink en Dans'!

Un brin de mélancolie apparaît avec la suivante... het is niet altiijd wat je wil... zingen ze avant de reprendre 'Ain't nobody' de Chaka Kahn , version Vlaamse kust, ' Niemand kan meer'.

Retour des beats flottants pour ' Het is maar wat het is' avant un hommage à Prince, 'Kiss' devenant 'Kus'.

La pop pour gosses marche bien au Nord du royaume, De Piepkes, K3, Kapitein Winokio... cartonnent tous!

Le single ' Fouten Mannen', son flow rap et sa gestuelle Elvis the Pelvis, ne tombe pas dans la catégorie kinderen toegelaten.

Juffrouw Vansteenkiste n'était pas contente en voyant Piet, Floris et Tom imiter le jeu de scène de ZeeSter devant les petites gamines de la classe.

Frais et récréatif.

Le 7 août à Leuven pour Hapje Tapje!

Tu oublies le chien de Doel et son punk canin, tu les vus à Haasrode il y a un petit temps, tu te commandes une pintje et pars contempler la nature.

VoiciEME ou le groupe de Emeraude Kabey, née à Kinshasa et établie à Schepdaal depuis sa tendre enfance.

EME a remporté le prix du public lors du dernier Rockvonk.

Montent sur scène à 17:35' pour une courte intro, Guitar: Arne Van Stiphout / Keys: Jan-Willem De Laat/ Drums: Steven Devarwaere et Bass: Samuel Cambien, ils sont bien vite rejoints par celle qui porte bien son nom, mademoiselle Emeraude Kabey!

Dès l'entame du set, 'Take control' met tout le monde d'accord, de la nu- soul/ r'n'b de très haut niveau.

Les admirateurs avançant Erykah Badu ou Angie Stone ne débloquent pas, l'esprit soul dégouline de tout le corps de la belle enfant.

Apparition d' Erica Mcdermott qui assure le rôle de vocaliste, le collectif envoie ' Casual' un slow néo soul gluant, il reste dans la même veine avec 'It's alright' , d'un classicisme rappelant les heures de gloire de la Motown...love was made to be cruel... mais quand c'est chanté avec autant de feeling on supporte!

Une 'Lioness' sans griffes arrive, la lionne ronronne, la wah wah, caractéristique de la musique soul, fait merveille, les musiciens assurent sans cinéma, c'est du gâteau!

EME rejoint ainsi d'autres artistes de la scène nationale pratiquant un r'n'b de qualité, en commençant par La Jérôme, et en mentionnant la petite Milla Brune, Joy Simar ou Billie Kawende...

Après ' Closer' EME accueille un guest , Major, une casquette/ MC de Louvain qui expédie un flow hip hop pas idiot pendant 'Ice cold'.

Le truc évoque le meilleur de l'acid jazz ,style Guru's Jazzmatazz.

Puis on revient à la soul visqueuse avec un 'Fuel' bien brûlant , ensuite Miss Kabey dédie la suivante to all the sexy boys dans l'assistance, t'as cherché, t'as rien vu, ils étaient au comptoir, sans doute, sinon ' That shirt' que t'as refusée de take off groovait pas mal.

'Mrs Right' et le nerveux ' RDC' ( = République du Congo) achèvent ce set brillant.

Le 2 août à Oosthoek!


The Skadillacs

Le ska chez nous = The Employees, Skangoeroes, Der Polizei, The Moon Invaders, The Caroloregians et quelques autres... mais le groupe qui personnifie le mieux l'esprit Two-Tone vient de Tienen et s'appelle The Skadillacs.

Les huit membres du combo sucrier ont transformé Erps-Kwerps en fiesta ska phénoménale, une grandiose dansfeest dont les habitants de Binche ne peuvent que rêver.

Les sept musiciens ( Drums, Gert "Nuggets" Nackaerts - Bass, Benoit "Steamboat Soi" Vlieghe - Guitar, Piet "Postit Peet" Tutenel - Keyboard , Stef "Noglassis" Vanuffelen - Trumpet, Erik Janssens - Trombone, Kristof "Slider" Lefebvre - Saxophone, Walter "Dr. Von Reed" Ginckels entament une courte séance d'échauffement avant l'arrivée de la bête sur le ring, Maarten "Rude Boy" Goffin, le chanteur vêtu d'un peignoir de boxe à capuche .

En général le premier round sert à observer l'adverse, pas avec cette bande de fous furieux, une première série de jabs des deux bras pour essayer de nous assommer avant la première sonnerie, 'Ghost town' des Specials dans les gencives, ça fait mal, très mal!

Crisis, do you hear me, are you ready for a party?

Ja!

Une folle galopade débute, 'Do the dog', t'as imité un caniche, il était furax, il s'était déjà débarrassé de son peignoir le voilà torse nu, Erps-Kwerps I wanna see you skankin' , 'Lip up fatty'.

C'est à moi que tu causes, réagit Hans, 120 kilos de muscles et le double de graisse.

Tu me cherches, je descends, répond Maarten.

Il remonte parmi les siens qui enchaînent sur 'Two Tone Army' et 'Gangsters' , un autre chef-d'oeuvre des Specials.

On continue, 'Too much pressure' et ' A message to you Rudy' , je redescends et vais valser avec Tom, ambiance de feu sur la plaine.

' One step beyond' n'est pas fait pour calmer le peuple, ' Too much too young' voit un accident sur le podium, la guitare emboutit la basse, après un constat à l'amiable, on fait la connaissance de 'Sally Brown' une copine à Lauriel Aitken.

Puis vient un pote à Tarzan, 'Monkey man'.

Any fans of Madness in da house?

Yeah!

' House of fun' devient meadow of fun, heureusement les vaches ont été éloignées.

You 're an ' Embarrassment' , je sais, ma femme me le répète tous les jours!

Accélération que tu croyais impossible, 'Baggy trousers' puis 'Nite Club' pendant lequel on invite une dizaine de volontaires sur scène.

Canons à confetti pour les autres!

On approche du terminus, 'Little bitch' puis le 'King Kong five' de la Mano Negra avant un feu d'artifices et la présentation des artilleurs.

Erps-Kwerps les rappelle, embarquez tous jeunes gens et jeunes filles, on descend le Nil, ' Nightboat to Cairo' achève la fête!

Stijn.

Un retard conséquent ( 30') sur l'horaire prévu, en cause un soundcheck complexe.

Celui qui remplit les salles avec son projet Stijn plays Prince débutera à 20:45' .

Un premier exercice electro dance funk nous prouve que la machinerie sophistiquée n'a aucun secret pour lui et qu'il est capable d'assurer un show, où le funk prime, à lui tout seul.

'Wrong' et son groove purulent a conduit une tapée de nanas pas mal roulées face au podium, elles n'arrêteront leur séance de fitness qu'à la fin du set.

Il est espiègle Monsieur Vandeputte, il affirme avoir composé 'Booty' pour K3, mais comme les madames ne chantent qu'en flamand et que 'Poep' ne plaisait pas à leur management, le titre a été refusé, donc le Prince blanc a décidé de le garder pour lui.

Quinze bootyshakers en action à tes côtés.

Pas terrible estime le garçon, je monte sur une enceinte et je vous montre!

Push it real good ... cela ne manque ni de sel, ni de poivre!

Mijn naam is Stijn met een T... euh, explique Stijn, fais nous un signe!

Si ça vous chante vous pouvez entamer een vogeldans, la danse des canards, tu veux dire?

Pas de réponse, il balance un nouveau mix aux senteurs Kid de Minneapolis, décide de faire sa promenade du soir sur la pelouse, passe au hip hop dans la langue de Urbanus van Anus , apostrophe une poupée pas hideuse, lui chante 'Wie zedde gij' avec en fond des bleeps aquatiques qui ont réussi à éveiller les grenouilles de l'étang voisin.

Retour sur le podium, y a -t-il un médecin dans l'avion, docteur, je vais avoir 40 ans, c'est grave?

A cet âge , un artiste a-t-il le droit de chanter topless?

Ja, hurlent les gamines.

Exit T-shirt!

He, Fons, prête-moi ta casquette, je te la rends dans 10', préparez vos passeports, le Boeing est prêt à décoller, direction Detroit, ' Back in Detroit' et son groove juteux, là-bas il rencontre Iggy, et lui chante 'I wanna be your dog'.

L'iguane lui répond, c'est pas parce que t'es torse nu que tu dois croire que c'est arrivé, ket!

Petit séance congas en Namibie puis il enchaîne sur 'Lekker meer', Lucien en voyant les bouncing boobs de sa voisine te susurre lekker ding à l'oreille.

Un poète!

'Hot and Sweaty', pas besoin de dessin et il continue dans l'incestuel en déclarant sa flamme à sa mère, mama ik wil met je trouwen.

Oedipien et marrant, là où il commence à craindre le pire c'est lorsque les gros ballons volant dans les airs terminent leur course sur les synthés.

En souriant... Je ne pense pas que l'assurance du festival couvre ce style d'accident!

Coup d'oeil vers l'organisation, ok, ik mag nog spelen, vous considérez que les rappels débutent, je sors, vous gueulez, je fais ma diva, vous huez et j'arrive.

We want more, we want more, bouh, bouh...

Il revient, ' U1it' dans le plus pur style Prince, à nouveau, est suivi par 'Password' chanté d'une voix déformée puis le gros hit 'Sexjunkie' .

Erps-Kwerps, watch me dance, sexjunkie is in the place, j'escalade l'échafaudage et comme vous avez été bon public je vous chante 'Grandaddy' .

Hier eindigt mijn verhaal!

Quoi, un post-scriptum?

Allez, un dernier hommage au grand disparu, 'Little Red Corvette'.

Super concert après lequel tu décides de regagner le Sud de Bruxelles!

Crisis Festival 2016 - Erps-Kwerps - le 16 juillet 2016
Crisis Festival 2016 - Erps-Kwerps - le 16 juillet 2016
Crisis Festival 2016 - Erps-Kwerps - le 16 juillet 2016
Crisis Festival 2016 - Erps-Kwerps - le 16 juillet 2016
Crisis Festival 2016 - Erps-Kwerps - le 16 juillet 2016
Crisis Festival 2016 - Erps-Kwerps - le 16 juillet 2016
Crisis Festival 2016 - Erps-Kwerps - le 16 juillet 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents