Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 07:33
Steve Vai - den Atelier ( Lux) - Luxembourg-City- le 29 juin 2016

Steve Vai - den Atelier ( Lux) - Luxembourg-City- le 29 juin 2016

STEVE VAI – L'Atelier, Luxembourg (GDL) – 2016.06.29

Setlist :

01. Bad Horsie.
02. The Crying Machine.
03. Gravity Storm.
04. Whispering A Prayer.

PASSION AND WARFARE

05. Liberty.
06. Erotic Nightmares.
07. The Animal.
08. Answers (w. Joe Satriani on video)
09. The Riddle.
10. Ballerina 12/24.
11. For The Love Of God.
12. The Audience Is Listening. (w. John Petrucci on video)
13. I Would Love To.
14. Blue Powder.
15. Greasy Kid's Stuff.
16. Alien Water Kiss.
17. Sisters.
18. Love Secrets.

19. Stevie's Spanking (w. Frank Zappa on video)
20. Build Me A Song.
21. Racing The World.
22. Fire Garden Suite IV – Taurus Bulba.

Je ne sais pas si vous avez déjà ressenti cette impression là, mais il y à des soirs ou un concert se transforme en un évènement qui vous fait dire et penser que vous venez d'assister à un spectacle exceptionnel. Quelque chose d'encore différent de tout ce que vous avez pu connaître de sublime jusque là, un peu comme si vous aviez été choisis au hasard pour être à la fois acteur et spectateur de quelque chose de divin. Hier à Luxembourg, c'était le cas ! Pendant 2h50, Steve Siro Vai, Né à Carle Place, Etat de New York le 6 juin 1960 nous a ouvert les portes du royaume des cieux et offert le paradis ! Mieux que ça, nous étions carrément assis aux côtés de Dieu , bouche bée , comme des apôtres fascinés par l'oeuvre sublime que le maître absolu livrait sans retenue à nos appétits insatiables.Steve Vai ne joue pas de la musique sur une guitare, non, il est à la fois la musique et l'instrument, la note et la partition, la nuit et le jour, le soleil et l'ombre, l'eau et le feu, il est l'univers à lui seul. Il incarne ce qui pourrait être considéré comme le Graal, l'absolu dans le jeu, la technique et l'expression, la perfection dans chaque note. Chaque son est une couleur au parfum sublimé, un peu comme si chaque son était la plus belle chose jamais entendue, une œuvre intemporelle à elle seule ! Et puis une nouvelle envolée lyrique vous offre encore plus, encore mieux, encore et toujours plus de magie et d'enchantement. Le genre de sensation qui vous laisse en apnée, comme envoûté par une image subliminale fugace qui vous imprègne le coeur et l'âme pour y déposer à jamais sa marque identitaire indélébile et éternelle.
Et ce qui ne gâche rien c'est le capital sympathie que l'homme dégage auprès de son auditoire. Un être humain fait de sourires, d'humour, de gentillesse et d'émotions qui s'étranglent dans sa gorge, laissant parfois suspendus au bord de ses lèvres des non-dits qui relèguent le plus grands discours au rang de verbiage d'amateurs.
Steve Vai est venu célébrer le 25ème anniversaire de son album « Passion and Warfare » qu'il va jouer pour la première fois dans son intégralité. C'est absolument incroyable, d'une variété absolue et sans la moindre faille quel que soit le style de l'oeuvre qui se déroule sous vos yeux qui croient rêver tandis que vos oreilles jouissent de la plus magistrale exécution auditive qu'il vous a jamais été donné d'entendre.
Passage en « duplex » video avec son maître et ami Joe Satriani, même chose avec John Petrucci puis avec le défunt Frank Zappa où on peut voir un Steve Vai âgé de 20 ans aux côtés de celui que beaucoup considèrent comme un génie.
Retour à une autre réalité au cours de laquelle le maître invite deux personnes du public à le rejoindre sur scène pour créer une nouvelle chanson. Il suffit tout simplement de leur chanter une ligne mélodique de votre inspiration pour qu'elle soit jouée instantanément et à l'identique par les musiciens, c'est phénoménal.
On se quitte avec des images des invasions Tartares qui ont changé la face du monde pendant des années, et pendant que la cavalerie de Tarass Bulba charge sous nos yeux, nous disons au revoir au maître de cérémonie qui a fait de cette soirée, un resto du coeur auditif, une merveille inoubliable.

Mitch « ZoSo » Duterck

Steve Vai - den Atelier ( Lux) - Luxembourg-City- le 29 juin 2016
Steve Vai - den Atelier ( Lux) - Luxembourg-City- le 29 juin 2016
Steve Vai - den Atelier ( Lux) - Luxembourg-City- le 29 juin 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Mitch « ZoSo » Duterck - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Florian 01/07/2016 20:07

Toujours un plaisir de voir et d'écouter Steve Vai sur scène. Un vrai génie.,Un bémol tout de même pour le son dans la salle qui a mon sens était beaucoup trop fort et mal équilibré et qui a un peu gâché mon plaisir. Certains passages étaient une vraie bouillie sonore ce qui est dommage pour une musique complexe comme la sienne mais Steve n'y était pour rien, il a assuré comme d'habitude.

Articles Récents