Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 16:02
Fête de la Musique 2016 à Nivelles - dimanche 19 juin 2016 (Place E. de Lalieux - Harmony Bay)

Fête de la Musique 2016 à Nivelles - dimanche 19 juin 2016 (Place E. de Lalieux - Harmony Bay)

Troisième journée de festivités dans le cadre des fêtes de la musique à Nivelles, rendez-vous Place Emile de Lalieux où le magasin d'instruments de musique Harmony Bay a organisé son propre festival.

En fait de place, tu découvres un carrefour dont le trottoir est vaguement plus large que la normale, on y a monté un podium, à 25 mètres se trouve Harmony Bay et un stand barbecue/boissons tenu par la patronne du Carpe Diem.

Miracle, il ne pleut pas lorsqu'à 14h10' tu arrives sur place pour assister au soundcheck de trois membres des Pinkertons, prévus à 15h.

Une bière svp, madame Roberta, l'ambiance est bon enfant, tout le monde semble se connaître et peu avant 14:30', Juan Harmony Bayman vient présenter les artistes devant inaugurer la série de concerts:

Alessia, Aude et Cie!

Alessia Vilain Vanoussis et Aude Delcroix sont deux jeunes filles du coin souhaitant faire carrière dans la chanson.

Aude commence à l'acoustique...je vous propose de débuter par 'Karma Police' de Radiohead.

Intimidée, appliquée et charmante, la demoiselle poursuit avec une composition personnelle.

Deux faux départs, le passage d'un motard bruyant, avant d'attaquer une jolie plage en français ( ' Au gré du vent'???).

Alessia rejoint sa copine sur scène, Laurent prend place derrière les claviers.

Pause: ennuis techniques, buzz, buzz, suppression du câblage keyboards, tiens Laurent, on te refile un micro, débrouille-toi!

Deux acoustiques, deux ( bonnes) voix, le piano, une ballade, ' Stone cold' de Demi Lovato.

Sympa!

Exit Aude et le pianiste.

Alessia poursuit avec 'Young and beautiful' de Lana Del Rey.

C'est lourd une guitare et cette maudite lanière glisse, sourit la belle enfant, j'ai composé la suivante, 'Les défauts'.

Un petit côté Celine Dion meets Selah Sue, la voix est posée, la compo tient la route, c'est pas plus con que Céléna Sophia, le duo poussé par certains media, l'assurance viendra plus tard, le métier s'apprend sur scène!

Pour finir le set, un duo avec Aude et une version émouvante de 'Hallelujah' de Cohen.

Bravo, les filles!

The Pinkertons

Un groupe de pop-rock alternatif baptisé fin 2014, l'instigateur se nomme Christophe Charmant ( chant, guitare), à la basse Alain Jonet, à la lead Alex Delcroix et aux drums, une vieille connaissance, Nicolas Scamardi, alors que leur facebook annonce un certain Tyler!

Dis, Nico, tu joues dans combien de formations?

Six!

Fichtre!

Un album (What goes around comes around) doit voir le jour incessamment , en attendant le groupe foule les scènes de Wallonie après avoir participé à Emergenza!

Après une intro râblée, les Pinkertons enchaînent sur 'Lethal Weapon' , s'ils disent aimer Weezer, ils doivent avoir pas mal écouter Placebo également.

Place à 'Sweet little bitch' de l'indie twist radiophonique.

Non, je ne peux pas t'aider, je ne connais pas la bitch dont il est question.

Ils poursuivent avec une rengaine tout aussi catchy, ' I meet you there'.

On ambitionne le top 50 avec notre album qui sera bientôt mis en vente dans toutes les bonnes fritures du Brabant Wallon.

Un sifflement printanier amorce 'Blue as Hell' qui effectivement nous renvoie vers Weezer .

My love is free don't let it go.... à une époque où tout se paye, madame il faut saisir cette chance!

Quelques inepties Euro 2016 puis vient 'Unsend', car à court de timbres!

Admirons les backings espiègles du jeunet qui entame 'Beautiful eyes' dédié à sa madame, quelques lignes d'harmonica décorent la rengaine.

Le paysage sonore demeure agréable, aucun élément de surprise , les petits oiseaux chantent, l'air est doux, un timide soleil luit, la sangria est fraîche, les Pinkertons chantent 'Little bird'.

Quelques riffs mordants annoncent 'Jaggerbomb and consequences' , pas de quoi s'énerver toutefois!

' Ego system' , il doit y avoir un jeu de mots, ça démarre sec mais comme ils ont aperçu le radar et que le panneau indique 70km/h, le chauffeur relâche la pression et on se dirige calmement vers le terminus!

Sympa, peu novateur!

Xcess

Un brûleur de graisse?

Un nightclub?

Une eau de toilette?

Une petite taille?

T'es calmé, mec, Xcess = un quatuor montois, lui aussi né en 2014, il pratique un rock alternatif lorgnant vers le stoner et le grunge .

Sont quatre: Sylvain Signore ( basse), Arno Pavot ( drums), Alex Delcroix, vu avec les Pinkertons, ( guitare) et un étonnant freluquet, tatoué et coiffé d'une casquette de baseball, Ben Dki à la voix cassée rappelant celle de feu Layne Staley d'Alice in Chains ou encore le timbre de Thom Yorke.

Pas de setlist mais un album, 'The Awakening'.

Ben: on va commencer, nous c'est Xcess, on est très fatigués...

Ouais, c'est sûr il n'a pas l'air de tenir une grande forme!

Le tableau est du genre sombre, douloureux, le tempo est lent, voire lancinant, le timbre halluciné du chanteur, malingre, vient s'incruster dans ton cerveau pour en fouiller les recoins les plus cachés.

Le bougre passe son temps à grimper sur un moniteur quand il ne tourne pas le dos au public pour s'accroupir face à la batterie.

Des noms défilent dans ta tête, Alice in Chains, déjà mentionné, Nirvana, Soundgarden, Mad Season, Screaming Trees....

De temps en temps, Ben, les yeux hagards, adopte un flow rap.

T'as vraiment la trouille de le voir s'affaler sur scène tant sa physionomie blafarde donne l'impression de se trouver face à un individu arrivé au bout du rouleau. Par contre la voix continue à impressionner.

Après cinq plages dramatiques, poignantes, spectrales, il annonce, au bord de l'épuisement, je veux bien encore en chanter deux, pas plus, sinon je clamse.

Finalement Nivelles n'entendra plus qu'un morceau avant de le voir arrêter les frais.

Des titres?

'Like a stone' relativement nerveux - 'Every you' - 'Television'...

Procure-toi 'The Awakening'!

Dust'n'Rain

ou le groupe du sympathique patron de l'Harmony Bay, Juan Harmony Bayman ( chant et acoustique).

Dust'n'Rain pratique un country rock de haute tenue, le set donné à Nivelles aura été en tous points remarquable, les fans des Flying Burrito Brothers, Atlanta Rhythm Section, New Riders of the Purple Sage ou Amazing Rhythm Aces se sont régalés.

Pour accompagner Juan, mais oui, Nicolas Scamardi à la batterie, Philippe Schpilka à la pedal steel et lapsteel, le terrible Benoît Tereur à la lead et un bassiste remplaçant, Pierre Koff.

Ils ouvrent avec ' What was I thinking' de Dierks Bentley, un titre qui nous plonge au plus profond de l'Alabama.

Puis ils embrayent sur 'Leaving Las Vegas' où je n'ai jamais mis les pieds confie le frontman.

Fine partie de pedal steel relayée par a tasty guitar, l'esprit y est!

'Tell me' puis 'Paper in fire' sentent bon les grandes plaines sudistes, balayées par un vent poussiéreux.

La poussière on prend, la pluie on n'en veut plus, les gars!

Clac, une corde cassée, le magasin est à deux pas, je reviens.

Accélération sensible puisqu'on a perdu du temps, ' Highway 40 blues' de Ricky Scaggs avant un 'Firecracker' brûlant.

La devise: relax, Max, on vous joue 'Free and easy' à l'aise et décontracté avant de reprendre le classique du Old Crow Medicine Show, 'Wagon Wheel'.

Hey momma rock me...terrible lapsteel!

Une ballade, Nivelles?

Expédie, mec!

Tu parles d'une ballade, un arrêt au saloon bourré de truckers, de cowboys et de poivrots, 'I love this bar' ( Toby Keith).

Un petit rock au programme, 'Driving my life away' d' Eddie Rabbit.

Merci, Messieurs, d'avoir repris 'Ruby, Don't Take Your Love to Town' popularisé par Kenny Rogers.

T'as toujours apprécié ce titre.

' Walk in the country' et la nouvelle compo 'Pain will fade away' nous conduisent progressivement vers la fin du set.

Le train dévale à fond la caisse, ' Georgia on a fast train' de Billy Joe Shaver est le genre de machin qui t'incite à battre le pavé du talon en hurlant yeehaa!

'That girl' et son coucher de soleil sur le lac met un terme à cet excellent concert.

Quoi, Juan, encore une corde cassée, t'es qu'un sauvage, gars!

Pas de Rescue pour toi, t'es attendu à table.

Goodbye, Nivelles!

Fête de la Musique 2016 à Nivelles - dimanche 19 juin 2016 (Place E. de Lalieux - Harmony Bay)
Fête de la Musique 2016 à Nivelles - dimanche 19 juin 2016 (Place E. de Lalieux - Harmony Bay)
Fête de la Musique 2016 à Nivelles - dimanche 19 juin 2016 (Place E. de Lalieux - Harmony Bay)
Fête de la Musique 2016 à Nivelles - dimanche 19 juin 2016 (Place E. de Lalieux - Harmony Bay)
Fête de la Musique 2016 à Nivelles - dimanche 19 juin 2016 (Place E. de Lalieux - Harmony Bay)
Fête de la Musique 2016 à Nivelles - dimanche 19 juin 2016 (Place E. de Lalieux - Harmony Bay)
Fête de la Musique 2016 à Nivelles - dimanche 19 juin 2016 (Place E. de Lalieux - Harmony Bay)
Fête de la Musique 2016 à Nivelles - dimanche 19 juin 2016 (Place E. de Lalieux - Harmony Bay)

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents