Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 07:17
Rod Stewart - Antwerps Sportpaleis- le 15 mai 2016

Rod Stewart - Antwerps Sportpaleis- le 15 mai 2016

Le billet de JPROCK :

Ce dimanche 15 mai 2016, Roderick David Stewart mieux connu sous le nom de Rod Stewart déposait ses valises au Sportpaleis d’Anvers.
Et le moins qu’on puisse dire c’est que lorsque l’homme part en tournée ses bagages sont conséquents !
En effet Rod a mis les petits plats dans les grands pour nous offrir un show réglé dans les moindres détails et au visuel magnifique.
Il est 19h30 lorsque cachée par un rideau à damier noir et blanc la scène se dévoile, éclairée majestueusement par un lightshow d’une grande beauté.
Chez Rod tout est classieux à l’image de son personnage de rocker séducteur qui à 71 balais en paraît certainement dix de moins.
Vocalement, rien à dire, la voix est toujours là ,puissante et claire avec ce côté rocailleux immédiatement identifiable.
Quant au show, il se décline en deux parties.
La première démarre avec le thème de Bonanza ( vous vous rappelez les anciens ? ) puis Rod entouré d’un band super efficace et de jolies choristes (on ne se refait pas, Rod reste Rod ! ) démarre avec « Having a party « et lance le show .
Dès les premières notes on constate que le son est excellent, sans doute un des meilleurs sons que j'ai entendu au Sportpaleis depuis longtemps, ce qui me permet d’enlever mes bouchons de protection et de profiter au maximum.
« Tonight’s the Night « fait vibrer le public, « You Wear it Well « enfonce le clou et après une heure de spectacle c’est « Stay with Me « seul titre des Faces joué ce soir ( on aurait aimé en entendre plus…) qui clôture cette première partie en beauté alors que Rod balance sans faillir à la tradition ses premiers ballons de foot dans la foule.
On connaît tous son amour du football et plus particulièrement son attachement au Celtic de Glasgow qui devrait sans doute cette année remporter un nouveau titre de champion d’Ecosse.

« On va faire 10 minutes de break, pas plus… « annonce Rod, « …juste le temps de boire un coup, d’aller pisser, ou de rentrer chez vous ! «
L’homme au sourire espiègle ne se départ pas de son légendaire humour.

Et en effet 10 minutes plus tard il est de retour sur scène pour un deuxième set qui durcit le ton et démarre avec « Rollin’ and Tumblin’ « et « Maggie May « .
Le Britannique d’origine écossaise nous propose ensuite un petit moment en acoustique avec « The First Cut is the Deepest » emprunté à Cat Stevens, « I Don’t Want to talk about It « de Crazy Horse et le formidable « You’re in My Heart » repris en coeur par la salle.
Souvent dans les arrangements on perçoit cette touche de folk écossais qui rappelle subtilement ses origines.
Le band repart en électrique et la dernière ligne droite est sans bavure avec « Baby Jane « , « Young Hearts Run Free » , « Rhythm of my Heart », « Hot Legs « et l’incontournable « Sailing» qui m’évoque un concert des Sutherland Brothers à l’AB dans la deuxième partie des 70’s; concert durant lequel « Sailing » avait été sifflé par le public qui visiblement n’appréciait pas d’entendre le méga hit de Rod Stewart interprété par un autre band.
Seul petit détail d'importance ignoré par une majorité du public c’est qu’il s’agissait des auteurs du titre rendu célèbre par le natif de Londres ! Shocking isn't it ?
Sur les dernières notes de « Sailing » le rideau à damier tombe une première fois et le public exige un rappel .
Rod revient pour un dernier titre rock et sensuel avec « Da Ya Think I’l sexy ? « avant que le rideau ne se déroule à nouveau mais cette fois de manière définitive.

Rod « the Mod « reste un très grand Monsieur de l’histoire du rock doté d’une voix sublime dont on ne se lasse pas, et si ses show aujourd’hui laissent peu de place à l’improvisation on ne peut s’empêcher de jouir de chaque moment en compagnie de celui qui fut l’incroyable vocaliste que l’on sait au sein du Jeff Beck Group et des Faces et de s'incliner devant une telle flopée de hits.
Thanks Mister Stewart, see you next time !

Setlist:
* Champions League Anthem Play
* Theme From Bonanza
* Soul Finger (The Bar-Kays cover) played by the band.

* Set 1
* Having a Party (Sam Cooke cover)
* Some Guys Have All the Luck
* Please
* Tonight's the Night
* Love Is
* Angel (Jimi Hendrix cover)
* You Wear It Well
* Can't Stop Me Now
* Forever Young
* Downtown Train (Tom Waits cover)
* Stay With Me (Faces song)

* Set 2
* Rollin' and Tumblin'
* Maggie May
* Acoustic
* The First Cut Is the Deepest
* I Don't Want to Talk About It (
* You're in My Heart *
* Baby Jane
* Young Hearts Run Free
* Rhythm of My Heart
* Hot Legs
* Sailing (Sutherland Brothers cover)

* Encore:
* Da Ya Think I'm Sexy?

Rod Stewart - Antwerps Sportpaleis- le 15 mai 2016
Rod Stewart - Antwerps Sportpaleis- le 15 mai 2016
Rod Stewart - Antwerps Sportpaleis- le 15 mai 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by JPROCK - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents