Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 12:05
Billie + Ravvel - Ancienne Belgique- Bruxelles, le 7 mai 2016

Billie + Ravvel - Ancienne Belgique- Bruxelles, le 7 mai 2016

Dans la série coca-cola sessions, soutenant les jeunes talents, deux artistes nationaux sur le point de percer universellement: Billie et Ravvel!

Niet veel volk, nietwaar JP...

Le Club sera bien garni à 21:00!

Ravvel

Ne supprime pas un des deux v et ne te mets pas à danser le boléro, Ravvel est le nom de scène choisi par Nina Sampermans!

Tilt!

Nina une des nouvelles voix chez Hooverphonic?

Ja, et aussi la jeune fille qui à 18 ans avait composé avec Jean Bosco Safari et Walter Mannaerts ' Would You?', la chanson portée par Iris à l'Eurovision 2012.

Autre fait notoire, c'est sa voix que tu peux entendre sur le tube 'Wild eyes' du duo de DJ, Broiler.

Sur scène, la séduisante Nina est accompagnée par deux musiciens ( keys and guitar).

La playlist mentionne ' Sirens' comme premier morceau et d'emblée le public est frappé par le timbre chaud et bourré de soul de Ravvel.

Pas con, monsieur Alex Callier!

La ballade 'How you love' s'avère encore plus impressionnante, la voix grimpe, grimpe, pou atteindre des sommets uniquement accessibles aux plus chevronnés.

Elle nous rappelle avoir triomphé avec 'Wild eyes' et nous propose une version acoustique du hit dance.

'Fool me for now' et son fond tango/jazz devrait faire un malheur lorsque ce titre sera disponible sur disque, il est suivi par la bluesy waltz 'Do to me'.

C'est à Beth Gibbons que tu penses à l'écoute du poignant 'Destroy me ' et le set du trio prend fin avec ' All you need' aux beats soutenus!

Aucun doute à émettre, Ravvel is gonna make it!

21:00 Billie

Billie Bentein se fait un nom en 2012 en prêtant sa voix à Netsky, mais en cherchant bien, tu te souviens avoir croisé cette jolie blonde bien auparavant, en 2009, au sein du swing trio Les Triplettes.

En 2015 Billie tient à se faire un nom et à la jouer solo.

Son single 'Give me the knife' co-écrit avec le producer et drummer Bert Libeert ( Goose) fait un tabac, ce soir elle vient présenter son EP au public de la capitale. Euh, à l'oreille on a pointé pas mal de West-Vlamingen!

Trois gars, portant tous une capuche, pour accompagner la madame de Blankenberge, on avance le jazzman David Thomaere ( keys) , le touche à tout Jan Detremerie et Bram Raeymaekers, caché derrière des vitres, aux drums.

David est le premier à se présenter sur scène, il gratifie l'assemblée, bourrée de gamines nerveuses, d'une intro solennelle, les autres rappliquent, quelques solides coups de baguettes annoncent l'arrivée de Miss Bentein qui n'a rien à voir avec Léonard, mes seigneurs!

'Hide away' une des plages figurant sur le six-titres 'Talking Loud' est sur les rails, un morceau dance pop tendance electronica, porté par une voix ne devant nullement s'incliner devant les stars du moment, AlunaGeorge, FKA twigs, La Roux ou Ellie Goulding!

Jan abandonne les claviers, ramasse une guitare, ' Dancing like no other' invite, forcément, à se mouvoir sur le dancefloor.

Bye, bye la veste en jeans à capuchon, l'AB peut admirer la tenue sexy de la belle enfant, un petit short noir scintillant, veste/chemise à pans, boots et bas noirs.

T'as le look, coco, te souffle un voisin érudit!

'Irreversible' se révèle irrésistiblement sautillant, le fond musical, bourré de gimmicks nous rappelant les standards electro house pondus par des spécialistes du genre Benny Benassi ou Digitalism.

Billie ayant le bon goût de ne pas travailler avec des bandes, ni de traficoter sa voix, ajoute une touche d'authenticité au produit.

'Delirium' est le dernier morceau du EP, il démarre mollo pour virer electro rock avec quelques riffs de guitare tranchants de meneer Detremerie.

Attention, ladies and gentlement, a hit, ' Give me the knife', tout le monde danse sauf Alex Vanhee et ses collègues, JP a disparu.

Euh, c'est quoi un 'Douchebag', Billie?

Pas de réponse, elle passe au titre donnant son nom à l'extended play, 'Talking loud'

Accessible, provocant, intime (?) et édifiant rédige un scribouilleur du Nord, on est d'accord pour accessible, on ajoute éminemment radiophonique, bien foutu, rutilant et en vogue, tous les ingrédients sont donc réunis pour cartonner.

1,2,3,4, gaffe aux vagues, 'Caught by the tide', de l'electro/disco au groove infectieux, chaque musicien ayant droit à un petit solo pas maladroit.

Voilà, Bruxelles, on arrive au terminus, 'Empathy' ne se trouve pas sur le EP, un full album est en gestation.

Bonne fête des mères aux deux mamans présentes, see you, all!

Un show de 40 minutes, pas de rappel, pour une fois, tu seras à l'heure chez toi!

photos: jp daniels - concert monkey

Billie + Ravvel - Ancienne Belgique- Bruxelles, le 7 mai 2016
Billie + Ravvel - Ancienne Belgique- Bruxelles, le 7 mai 2016
Billie + Ravvel - Ancienne Belgique- Bruxelles, le 7 mai 2016
Billie + Ravvel - Ancienne Belgique- Bruxelles, le 7 mai 2016
Billie + Ravvel - Ancienne Belgique- Bruxelles, le 7 mai 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by michel- jp daniels - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents