Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 19:23
Black Mountain au Botanique ( Orangerie) - Bruxelles, le 13 avril 2016

Black Mountain au Botanique ( Orangerie) - Bruxelles, le 13 avril 2016

Black Mountain - L'Orangerie du Botanique - Bruxelles - 2016.04.13
Line Up :
Stephen McBean : Guitar - Vocals
Amber Webber : Vocals - guitar
Brad Truax : Keyboards
Joshua Wells : Drums
Jeremy Schmidt : Bass
Setlist :
01.Mothers Of The Sun. (IV -2016)
02.Florian Saucer Attack. (IV -2016)
03.Stormy High. (In The Future - 2008)
04.Druganaut. (Black Mountain - 2004)
05.Cemetery Breeding. (IV -2016)
06.Tyrants. (In The Future - 2008)
07.You Can Dream (IV - 2016)
08.Line Them All Up. (IV. - 2016)
09.Wilderness Heart. (Wilderness Heart - 2010)
10.Defector. (IV -2016)
11.Space To Bakersfield. (IV -2016)
12.Crucify Me. (IV -2016)
13.Don't Run Our Hearts Around. (Black Mountain - 2004)

Tournée promotionnelle du groupe psyché-rock canadien Black Mountain et petit passage par le Botanique, là où je les avais découverts il y a quelques années déjà. Quatrième album en date pour le quintette de Vancouver formé en 2004. Le titre? " IV" . Ça me rappelle quelqu'un... Pas vous? Alors pour ceux qui ne connaissent pas le genre et Black Mountain en particulier, je dirais que c'est Black Sabbath mixé à Pink Floyd première époque auquel on aurait ajouté quelques pincées de Led Zeppelin et de Hawkwind. On a déjà vu pire côté influences. Pas d'interview à vous proposer car malgré un lien "contactez-nous" sur leur site, le management s'est montré plus que silencieux à mon égard et du côté des musiciens, ils ont quelque chose de Claptonesque dans la non-communication avec le public. Dommage. Mais d'un autre côté, le guitariste fait ses soli tout seul comme un grand lui ! Ce n'est pas le claviériste qui les exécute à partir d'un sampling. On a le respect de l'auditeur tout de même du côté des sociétaires de la feuille d'érable (de lapin)...

Nouveau bassiste également puisque c'est désormais Jeremy Schmidt qui remplace Matt Camirand. On ne peut pas dire qu'on se bouscule, et je le comprend, pour l'artiste qui assure la première partie linéaire et soporifique à un point tel que mon voisin photographe et moi nous endormons vraiment, appuyés sur la scène. Avant de plonger moi aussi dans cet état éthéré et semi-comateux, un regard circulaire me fait voir que ça baille à tout va dans l'assistance encore très peu nombreuse tandis que certains nous envient notre place privilégiée. Passons, ça n'a duré qu'une trentaine de minutes. Mais plus jamais ça svp! Promettez-le moi.

Black Mountain is In The House! Eclairages tamisés mais ambiance aux sonorités heavy-électriques. Longue intro au synthé pour lancer les débats avec "Mothers Of The Sun", une sorte d'incantation de la part d'Amber Webber à l'adresse de la mère du Soleil. Pour les plus observateurs, certaines paroles de la chanson flirtent avec celles de "Whole Lotta love"..."Ain't no foolin', back to school..." Gros riffs plombés de Mister Mc Bean et une ambiance psyché à souhait. Ça s'annonce bien. Sans transition comme le disait PPDA, on se retrouve en pleine attaque de soucoupes volantes sur le tempo plus enlevé de "Florian Saucer Attack". Une réelle filiation avec le groupe anglais Hawkwind.
Deux petits détours par la discographie ancienne et retour à l'album "IV" avec "Cemetary Breeding" et son riff de synthé estampillé "Ashes To Ashes" de David Bowie". "You Can Dream " est le quatrième des sept titres de leur nouvel opus joué ce soir. Plus marqué psyché encore. "Wilderness Heart" est malheureusement le seul titre du fabuleux album de 2010, c'est une bombe de puissance. Sublime version de "Defector" et un très long solo de guitare qui reçoit l'ovation bien méritée de la part du public qui doit flirter avec les 300 personnes. C'est le planant et Floydesque "Space To Bakersfield" qui termine le concert avant les deux rappels dont le superbe "Don't Run Our Hearts Around" de 2004. Nonante cinq minutes de Live intense et un stand de merchandising pris d'assaut dès les portes ouvertes. Le 10 juillet prochain, parmi toute la boue sonore des Ardentes à Liège il y aura... Black Mountain pour relever le niveau, si vous n'avez rien à faire...

Mitch "ZoSo" Duterck

Black Mountain au Botanique ( Orangerie) - Bruxelles, le 13 avril 2016
Black Mountain au Botanique ( Orangerie) - Bruxelles, le 13 avril 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Mitch "ZoSo" Duterck - dans concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents