Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

26 mars 2016 6 26 /03 /mars /2016 12:56
Soon + The Iving à La Citrouille, Saint-Brieuc ( 22), le 26 mars 2016

Soon + The Iving à La Citrouille, Saint-Brieuc ( 22), le 26 mars 2016

Pur Jus Citrouille, des concerts gratuits devant promouvoir des talents locaux, ce soir la salle briochine accueille The Iving et Soon.

The Iving, de Saint-Brieuc, avait remporté les palmes lors du Riboul #11, organisé en janvier dans le même complexe, ce soir le combo doit ouvrir la soirée sur le coup de 19:30'.

Pour le nom du groupe, il faut sonder les traités de mythologie nordique qui signalent ceci: Iving: a river that never ices over and marks a boundary between Asgard and the realm of the giants ( Jötunheimr).

Ils sont quatre, la famille Feron: Nathalie Sepulchre Feron au chant et au piano, Yann Feron à la guitare, le tout jeune, mais ô combien talentueux, Quentin Feron à la batterie plus Laurent Jardin à la basse et au programming.

Genre?

De la pop mélancolique ne dédaignant pas les envolées progressive ou symphonic rock, tu peux penser à Archive, Get Well Soon, Wallace Collection en y ajoutant une voix féminine.

L'instrumental majestueux 'The River' ouvre le set, après une longue intro au piano, quelques coups de baguettes du fiston conduisent le calme cours d'eau à se transformer en torrent tumultueux .

Un timide 'merci' ponctue les applaudissements enthousiastes puis le groupe enchaîne sur le floydien 'Again'.

'The bride of your soul' fait preuve de délicatesse, le piano prend des coloris d'harmonium désuet, c'est beau comme le 'Grand Hotel' de Procol Harum.

Une guitare âcre vient déchirer le downtempo 'We're not immortal' suivi par un slow fragile, intitulé 'Nobody Knows'.

La subtile romance 'I love you' te rappelle Les Irrésistibles et leur fabuleux 'My Year is a Day'.

La courte prestation doit s'achever par 'November day' composé avec en mémoire les événements tragiques du 13 novembre, l'archet de Guillaume, le contrebassiste invité, accentue la gravité du propos.

Public conquis, l'organisation renvoie le groupe sur scène, il nous refait 'Again' avant de gagner les coulisses.

Pas mal du tout, le travail superbe du guitariste étant à mettre en exergue.

15', tel fut le temps nécessaire pour débarrasser la scène, en laissant la batterie, et d'installer le matos du second groupe de la soirée: Soon.

Un des nombreux bands qui amène Les Inrocks à penser que la France est la nouvelle patrie d'un genre qui semble patauger ailleurs: le shoegaze.

Le patronyme choisi par le quatuor breton vient probablement d'un morceau de My Bloody Valentine.

Soon, line-up: Laura Bruneau, séduisante blonde, à la basse - Marc Corlett ( The Craftmen Club) à la lead guitar - Martial Durand aux drums et le chanteur/second guitariste J. Perrin.

Le groupe a sorti un single fin 2015 et compte réaliser un EP dans un futur proche.

Ils débutent le gig par un instrumental, ' Braun Fog' ne pouvant dissimuler leur appartenance au mouvement cher à Ride, Slowdive , A Place to Bury Strangers ( plus noise, toutefois) ou Swervedriver.

Reverb, distortion, wall of sound, tout y est.

'Mess' annonce le feuillet que tu peux lire aux pieds de Laura, la voix du leader est monocorde, grave, sombre, clairement Soon n'est pas à répertorier dans la catégorie joyeux drilles, voire groupe festif.

'Reach out', un des deux titres enregistrés, baigne dans de brumeux climats et évolue sinueusement d'une lenteur majestueuse.

Tu te laisses envoûter par ces sonorités lancinantes, proches du psychédélisme qu'on retrouve dans certaines plages de Pink Floyd.

Superbe morceau!

Non, Benoît, il n'a pas énoncé merci, nous sommes saouls, mais bien, merci, nous sommes Soon, voici 'Dazed', mais pas confused!

Le titre, aérien et bourré de broderies sonores, t'invite aux songeries abstraites en te permettant d'échapper à une réalité des plus moroses.

'Everyday' au texte répétitif, s'accroche au fin fond du cortex tandis que Marc Corlett fait grincer et voltiger son instrument.

'Stay' et 'Blue' s'approchent du post punk.

Froideur, détachement, Verfremdungseffekt, tension, sont autant d'éléments à associer au menu proposé.

'In Between', qui suit, possède des propriétés radiophoniques évidentes et pourrait devenir un hit alternatif .

Un martèlement martial amorce la dernière salve de la soirée, ' Under the wheels', la pièce la plus bruitiste d'un set attachant.

See you, SOON!

PS- merci à SESSION 76 pour la vidéo de SOON

Soon + The Iving à La Citrouille, Saint-Brieuc ( 22), le 26 mars 2016
Soon + The Iving à La Citrouille, Saint-Brieuc ( 22), le 26 mars 2016
Soon + The Iving à La Citrouille, Saint-Brieuc ( 22), le 26 mars 2016
Soon + The Iving à La Citrouille, Saint-Brieuc ( 22), le 26 mars 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Will Smec 29/03/2016 21:12

Merci Michel.
Serait il possible de citer la source (Session 76) pour la vidéo de Soon s'il te plaît?
Merci d'avance.

Will Smec 28/03/2016 14:53

Voici une bonne review de la soirée!
C'est sympa de voir que vous avez utilisé ma captation en illustration pour Soon.

michel 28/03/2016 15:39

superbe vidéo

Articles Récents