Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 13:40
Johnny Hallyday " Rester Vivant "- Palais 12 - Bruxelles les 26 et 27.mars.2016.

130 minutes à la cour du roi Johnny!

Johnny Hallyday " Rester Vivant "- Palais 12 les 26 et 27.03.2016.

Le billet de JPROCK :

Finalement le deuxième concert de Johnny Hallyday annulé en novembre et reporté en mars 2016 suite aux attentats de Paris a bien eu lieu ce 26 mars ainsi qu'une date supplémentaire le 27.
Ceci porte donc à trois le nombre de Palais 12 remplis par la star française, même s’il était encore possible de se procurer les quelques tickets restant à un prix attractif pour le concert de dimanche. ( ndr : C.Live est coutumier du fait)
Et le moins qu’on puisse dire c’est que malgré la tension quelque peu palpable ressentie dans le public et faisant suite aux récents attentats de Bruxelles, la fête a été totale et l’osmose entre Johnny et son public fut parfaite.
Dès l’entame du concert du samedi on se dit que la bête est toujours présente et en grande forme, et qu’une fois de plus il ne va pas nous décevoir, et en effet ce fut excellent de bout en bout.
Mais ce qui se passera le lendemain sera encore bien plus époustouflant.
Ce dimanche 27 fut un soir de grâce où tout roule , un soir où le band vole à des kilomètres au dessus de ce qu'il propose d’habitude, bref ce fut un des meilleurs concerts de Johnny que j’ai vu dans ma vie toutes périodes confondues et j’en suis à ma 53e fois.
On s’est tous pris une grande baffe dans la tronche qui nous a laissé KO !
Le taulier entame le set avec « Rester Vivant » le bien nommé dans ces jours troubles, puis balance « Ô Carole « dans une version incendiaire.
Du rock sans concession porté par un son qui frôle la perfection. Pendant 135 minutes la grâce va habiter un band et son chanteur pour qui tout semble facile et sans aucun temps mort.
C'est toujours le jour d'après qu'on réalise pleinement le moment exceptionnel qu'on a vécu la veille. Mais ce soir là quand les lumières se rallument, je reste pantois et sans voix ( non ce n'était pas uniquement d'avoir trop crié !).
J'étais accompagné ce dimanche par trois personnes qui voyaient Johnny pour la première fois en concert et tous les trois ont été estomaqués.
Voir le taulier "on stage" , là où il est le meilleur, est une expérience dont on se remet difficilement, et ça me rend toujours aussi heureux de voir le plaisir que les gens peuvent ressentir durant un de ses concerts.
Je suis devenu accro à Johnny en 1973 où j’ai eu la chance de le croiser, et à chaque fois il me tue et me met les larmes aux yeux plusieurs fois durant le show, notamment quand il reprend un classique en voix piano pour terminer ses concerts comme il l'a fait ces deux soirs en reprenant " Quand on n'a que l'amour " du grand Jacques qu’il a dédié aux victimes des attentats, à leurs familles, à tous les Belges et à toute la Belgique.
Un moment intense bourré d' émotion non feinte durant lequel on sent la star très émue.
Johnny est un artiste unique, un chanteur d’exception dont la voix est toujours colossale, et lorsqu’il se lâche, la colonne d'air qu'il envoie est prodigieuse.
Il suffit pour s’en rendre compte d’écouter ce qu’il fait dans « Requiem pour un Fou » morceau de bravoure taillé sur mesure pour son talent. Aucun autre interprète ne souffre la comparaison.
Derrière lui le groupe s’envole. Robin Le Mesurier et Yarold Poupaud se livrent à des duels de guitare épiques tandis que Greg Zlap à l’harmonica met le feu au public. Alain Lanty au piano assure magnifiquement son rôle et la section rythmique soutenue par les cuivres et les choristes sur certains titres envoient du lourd.
Et puis il y a Johnny, le chanteur du groupe, toujours aussi magistral du haut de ses 72 balais.
Ce type là mourra sur scène, c'est sûr !

Je ne peux même pas décrire le plaisir énorme qu'il m'a déjà apporté au cours de ma vie et qu'il me donnera encore bien longtemps, j'espère.
C'est inexplicable, mais tellement sincère, c'est plus que de l'admiration c'est un peu comme s'il faisait partie de ma famille.
Vous allez me prendre pour un dingue ou une midinette chauve ( sic ! ) et peut être en rire, mais sachez que je m'en bats les castagnettes allègrement, c'est comme ça, un point c'est tout.
Le plaisir est un luxe trop rare dans ce monde pour qu'on n’ en savoure pas chaque moment avec délectation et qu'on sache l'apprécier pleinement et sans modération.
Et l'extase presque chimique que procure la musique est comparable à l'effet d'une drogue qui bien heureusement ne vous tue pas.
Alors pourquoi se gêner ?
Autour de titres plus anciens et de quelques nouvelles chansons on a bien sûr aussi droit aux hits incontournables comme « Que je t’aime » , « Le Pénitencier » , « L’Envie » , « Gabrielle » , « Allumer le Feu » , « La Musique que j’aime « , « Nadine » , « J’ai pleuré sur ma guitare » , « Noir c’est Noir » , » Oh ma jolie Sarah ! « , « Quelque chose de Tennessee » , « Fils de Personne » , « Ma Gueule » , etc… Je ne vais pas les citer tous, je vous renvoie à la setlist pour plus de détails.
Je peux donc affirmer que j'ai vécu un excellent concert le 26 , mais surtout un set rare et monumental le 27.
Et je ne vous parle pas de du show en lui même, des lights formidables , des projections 3D sur des écrans immenses, de l’ entrée en scène spectaculaire et soignée comme toujours, de l’immense tête de mort qui surplombe la scène.., après tout vous n’avez qu’à y aller la prochaine fois et vous rendre compte par vous même.
Car Johnny qu' on l’aime ou pas, à ce stade de sa carrière il n’y a qu’un seul mot qui vient à la bouche de tous face à ce phénomène de la scène , c’est le mot RESPECT !
Merci Johnny , je t'aime ...

Texte et photos : JP Vanderlinden aka JPROCK THE DARK FEATHER.

Setlist :
Rester vivant
Ô Carole
Noir c'est noir
Requiem pour un fou
J'ai pleuré sur ma guitare
Au Café de l'Avenir
Oh ! ma jolie Sarah
Quelque chose de Tennessee
Gabrielle
De l'amour
La fille de l'été dernier
Mystery Train
(Little Junior's Blue Flames cover)
Blue Suede Shoes
(Carl Perkins cover)
Je te promets
L'envie
Higher (interlude)
Fils de personne
Le pénitencier
Mon coeur qui bat
Ma gueule
L'Idole des jeunes
Seul
Nadine
Que je t'aime
Allumer le feu
Encore:
Je suis victime de l'amour
La musique que j'aime
Encore 2:
Quand on n'a que l'Amour

Johnny Hallyday " Rester Vivant "- Palais 12 - Bruxelles les 26 et 27.mars.2016.
Johnny Hallyday " Rester Vivant "- Palais 12 - Bruxelles les 26 et 27.mars.2016.
Johnny Hallyday " Rester Vivant "- Palais 12 - Bruxelles les 26 et 27.mars.2016.
Johnny Hallyday " Rester Vivant "- Palais 12 - Bruxelles les 26 et 27.mars.2016.

Partager cet article

Repost 0
Published by JPROCK - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Bluesrock 06/06/2016 09:23

PROCK : c'était un vrai plaisir de vous lire, je rejoins totalement l'idée que Johnny Hallyday est un artiste hors gabarit, les quolibets, la haine des détracteurs n'y changeront strictement rien. Effectivement, quiconque n'a jamais vu JH en live, ne peut se rendre compte de l'impact extraordinaire qu'il suscite auprès de son public, et ceci depuis 56 ans. De tout coeur MERCI. Bluesrock.

Bluesrock 06/06/2016 09:22

JPROCK : c'était un vrai plaisir de vous lire, je rejoins totalement l'idée que Johnny Hallyday et un artiste hors gabarit, les quolibets, la haine des détracteurs n'y changeront strictement rien. Effectivement, quiconque n'a jamais vu JH en live, ne peut se rendre compte de l'impact extraordinaire qu'il suscite auprès de son public, et ceci depuis 56 ans.
De tout coeur MERCI.
Bluesrock.

Articles Récents