Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 22:27
Cyril Mokaïesh, Giovanni Mirabassi à l'Archiduc, Bruxelles, le 17 février 2016

Cyril Mokaiesh et Giovanni. Mirabassi le 17.02.2016 en showcase à l'Archiduc.
(Bruxelles)

Le billet de JPROCK :

C’est en septembre 2015 que je croise musicalement la route deCyril Mokaiesh sur les routes de Bretagne.
A l’écoute de France Bleu Armorique alors que je roule aux alentours de Saint-Malo la radio diffuse un titre atypique, « Poor Lonesome Piéton « une reprise de Philippe Léotard.
La voix grave et affirmée surfe sur un piano jazzy et livre une version brute , hantée et sans artifices de ce titre méconnu, le parti-pris est culotté.
J’ai le coup de foudre et je m’empresse de me procurer la chose chez le disquaire le plus proche en me jurant que si ce type là se produit un jour en Belgique je serai au rendez-vous..
C’est chose faite.
Extrait de son nouvel album « Naufragés « enregistré avec Giovanni Mirabassi au piano, « Poor Lonesome Piéton « partage l’affiche de l’album avec d’autres titres d’auteurs souvent maudits et sous-estimés que Cyril Mokaiesh réinterprète avec talent .
Alors que la mode est habituellement aux reprises de titres connus au but à peine voilé de s’attirer quelques coups de projecteurs médiatiques draineurs de notoriété, l’homme ne choisit pas la facilité et reste intègre.
Et finalement ça lui ressemble bien, car Mokaiesh vient du rock et a fait souffler un vent de révolte sur les productions françaises avec ses deux premiers albums « Du Rouge et des Passions » et « L’Amour qui s’invente « sortis respectivement en 2011 et 2014.

Avec « Naufragés » il aborde un virage à 180 degrés avec une oeuvre artistiquement brillante mais très différente qu’il présente ce mercredi en showcase à l’Archiduc.
Ce soir nous n’entendrons pas « Communiste » , ni « Mon Epoque « , ni aucun autre titre de ses albums précédents.
« Je ne mélange pas... » me confie-t-il avant de monter sur scène.
Devant un public attentif et suspendu à ses lèvres Cyril Mokaiesh va durant soixante minutes passer en revue quasi tout son dernier album et nous happer dans son univers dès les premières phrases de « Ecoutez, vous ne m’écoutez pas ! « de Jacques Debronckart .
Souvent on pense à Leo Ferré, à Brel , et au regretté Allain Leprest aussi dont il reprend « Nu », titre magnifique s’il en est.
Interprète habité et écorché, Cyril ressuscite ces titres oubliés écrits par ces naufragés maudits de la chanson aux destins parfois peu enviables.
Du beau travail, une interprétation sincère et vraie, et des lignes de piano magnifiques.
Que demander de plus ?
Ce 17 février à l’Archiduc nous étions tous des naufragés de la vie réunis autour d’un artiste à qui on ne peut souhaiter qu’une chose, c’est qu’on parle de lui bientôt sans citer son prénom comme on le fait pour tous les grands: Ferré, Brel, Brassens et les autres…
« Tu fais quoi ce soir ?
Je vais écouter Mokaiesh ! «

Texte et photos : JP Vanderlinden aka JPROCK - THE DARK FEATHER.

Cyril Mokaïesh, Giovanni Mirabassi à l'Archiduc, Bruxelles, le 17 février 2016
Cyril Mokaïesh, Giovanni Mirabassi à l'Archiduc, Bruxelles, le 17 février 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by JPROCK : - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents