Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 13:23
WISHBONE ASH au Spirit of '66, Verviers le 12 janvier 2016

WISHBONE ASH au Spirit of '66, Verviers le 12 janvier 2016

WISHBONE ASH – Spirit of '66, Verviers (BEL) – 2016.01.12

Line up :
Andy POWELL : guitar - vocals
Bob SKEAT : bass - vocals
Muddy MANNINEN : guitar - vocals
Joe CRABTREE : Drums

Setlist :
01. THE POWER. (Power of Eternity 2007)
02. DEEP BLUES. (Blue Horizon 2014)
03. THE KING WILL COME. (Argus 1972)
04. THROW DOWN THE SWORD. (Argus 1972)
05. WAY DOWN SOUTH. (Blue Horizon 2014)
06. THE PILGRIM. (Pilgrimage 1971)
07. FRONTPAGE NEWS. (Frontpage News 1977)
08. HEAVY WEATHER. (Elegant Stealth 2011)
09. BABY WHAT YOU WANT ME TO DO. (Live Dates 1973)
10. LIVNG PROOF. (Live Dates II 1980).
11. BLOWIN' FREE. (Argus 1972)
12. OPEN ROAD. (Sometime World 2003)
13. BALLAD OF THE BEACON. (Wishbone Four 1973)
14. JAIL BAIT. (Pilgrimage 1971)

Un an et trois jours… bon sang ce que le temps passe vite ! Ma dernière fois en concert avec Wishbone Ash, c'était le 9 janvier 2015 et toujours au Spirit of '66 à Verviers. Quoi de mieux que la « Geron's House » pour assister à un concert dans d'excellentes conditions ? On the Road again avec mon pote « Philou the Daffodil », température au sol 4°, tu avoueras que c'est clément pour la saison.

Arrivée au Spirit sur le coup de 19.30 et salutations à Bob Skeat qui fume sa clope en toute quiétude devant l'établissement, son éternelle casquette vissée sur le crâne. Nous nous engageons dans le sas d'entrée où j'exhibe fièrement ma place numérotée 0001 au préposé qui en a vu d'autres, tu penses bien. Un petit coucou au boss des lieux et retrouvailles avec Yves Damoiseau, retraité de Classic 21 et grand fan du Wishbone, tu m'étonnes. En revoyant également Nick et Carl, je me souviens de mon malaise vagal de l'an passé puisqu'ils avaient été mes aimables et secourables « releveurs », « souteneurs » aurait eu une toute autre connotation qui, je le soupçonne, t'a immédiatement traversé l'esprit. Non je ne mange pas de ce pain là, fut-ce-t-il du pain de fesses ! Direction, les escaliers où je pose mon matériel de reporter et mon séant par la même occasion. Il ne reste plus qu'à patienter une petite demie-heure en devisant avec un couple batave qui a quitté son champ de tulipes pour le chant de sirènes, Henri VIII l'ayant bien fait pour le chant des six reines.

20h30, les voilà tous les quatre qui se présentent devant nous sous les clameurs d'un public qui n'attendait que ça. Andy Powell chausse sa guitare c'est déjà fait pour les lunettes et les chaussures, chose promise, chose due, alors tant qu'à faire… Le leader du groupe originaire de Torquay dans le Devon en 1969 est le seul membre restant de la formation originale et il en a vu des scènes, des obscènes, des Ibsen, des Seines, des Sennes et tant qu'à faire, des cents. Notre frontman est tout sourire et nous voilà tout de go embarqués dans « The Power » qui permet à l'ingé-son de faire les quelques réglages nécessaires à mettre les voix un peu plus en avant, merci.

Et puis comme à chaque fois on sent l'affection indéfectible du public pour le fabuleux album « Argus » de 1972 car les deux brûlots suivants que sont « The King Will Come » et « Throw Down The Sword » reçoivent les accalamtions d'usage. Il en ira de même un peu plus tard avec « Blowin' Free » le troisième opus de cet album. Passage obligé par l'obsédant « The Pilgrim » un morceau instrumental carrément progressif. Une petite dédicace humoristique de la part d'Andy à son épouse présente à la régie de mixage avec le blues « Baby What You Want Me To Do » reprise du Classique de Jimmy Reed enregistré par ce dernier en 1959.

Wishbone Ash alterne les temps forts et les passages plus calmes avec l'aisance d'un Charly Gaul escaladant les cols des Pyrénées. Aucun effort apparent pour le quatuor quand il faut faire prendre la sauce à une musique parfois complexe. Cà chante et ça joue super juste, une leçon de savoir-faire de la part de nos Marc Veyrat de la musique.

Le temps passe à la vitesse grand « V » quand on est transportés de la sorte. Un coup d'oeil furtif vers le balcon, il me semble avoir reconnu quelqu'un ! Non, je me trompe. Pourquoi est-ce que j'ai toujours cette impression là quand Wishbone Ash est dans la place ? Bon, tant pis pour moi. Nous voici déjà aux rappels. Le premier, c'est cadeau car « Ballad Of The Beacon » n'était pas prévu sur la setlist. Tant mieux, on ne va pas se plaindre si le groupe nous gratifie d'un bonus. On se quitte sur les lignes mélodiques de « Jail Bait ». Pour votre info, je vous livre la signification de ce titre : c'est quelqu'un qui est sexuellement attirant , mais trop jeune pour avoir des relations sexuelles légales. Voilà, vous savez tout. 1H38 de concert empreint de cette magie propre à un groupe attachant que je reverrai avec beaucoup de plaisir.

Petit détour par le merchandising où je retrouve Andy, on se donne les dernières nouvelles avant de se quitter sur un franche poignée de mains.
Retour sur la E-42, la température monte encore d'un degré, ce qui nous en fait… 5 ! On écoute des enregistrements de Banging Souls et de Grand Funk Railroad et toujours cette impression d'être seul sur la route avec ce vent qui souffle, tout le temps, tout le temps, tout le temps…

Mitch « ZoSo » Duterck

WISHBONE ASH au Spirit of '66, Verviers le 12 janvier 2016
WISHBONE ASH au Spirit of '66, Verviers le 12 janvier 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Mitch « ZoSo » Duterck - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents