Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 22:48
Toto à Forest National, le 27 janvier 2016

Toto à Forest National, le 27 janvier 2016

"TOTO" est organisé par Gracia Live

Le billet de JPROCK :

Une fois de plus Toto est de retour à Forest National ce 27 janvier 2016 et cette fois pour la première date de sa tournée européenne et asiatique.
Cette fois le line-up du band de Los Angeles est composé outre de deux choristes masculin-féminin, de Joseph Williams au lead vocal ( vous savez, le fils de John Williams célèbre compositeur de Star Wars, Indiana Jones etc…), du légendaire Leland Sklar à la basse ( celui là même qui accompagnait déjà Polnareff en 1975 pour un concert mythique dans cette même salle ) à la place de feu Mike Porcaro, disparu en 2015 , de Shannon Forest à la batterie en remplacement de Simon Philips parti se consacrer à sa carrière solo ainsi que des inamovibles et essentiels David Paich ( claviers et chant) et Steve Lukather ( lead guitar, chant et vrai patron du band) , ainsi que du célèbre percussionniste Lenny Castro et de Steve Porcaro (claviers et chant).
Dès l’entame du premier titre « Running out of Time » on retrouve avec bonheur le fameux « son » Toto et cette classe folle qui a toujours été un des atouts majeur du groupe.
Au chant Joseph Williams me plait beaucoup et je le trouve personnellement plus charismatique et showman que ne l’était Bobby Kimball sur la dernière tournée du band auquel j’avais assisté.
Les titres-hits s’enchaînent avec bonheur et l’on savoure tour à tour « Hold the Line » , « Georgy Porgy » , « Afraid of love » et « Pamela » .
Au fil du set David Paich et Steve Porcaro nous gratifient de très beaux moments de claviers solos mais la surprise du chef vient surtout de Steve Lukather qui s’attaque au fameux « Bridge of Sighs » de Robin Trower titre légendaire s’il en est et prétexte à un solo de gratte à vous couper le souffle.
Le band hausse ensuite encore le ton et enchaîne avec « Holy War » suivi de « The Road Goes On » , « Orphan « et l’inévitable « Rosanna » repris en choeur par la foule.
Le public en veut plus et réclame un bis et voici le groupe de retour sur scène avec « On the Run/ Goodbye Elenore » pour le plus grand plaisir de tous.
« Any request ? » lance Lukather à la foule.
Les cris fusent mais tout le monde sait que le groupe ne peut clôturer un set sans jouer « Africa » et dès les premières notes le public s’enflamme sur une version qui durera près de dix minutes.
« Nous vivons des temps difficiles, alors nous sommes là pour vous donner de la joie avec notre musique » a déclaré Steve Lukather lors d’une de ses interventions de ce soir, et l’homme a mille fois raison , Toto est une machine à hits qui vous donne la pêche en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.
Et ça fait un bien fou.
Ce fut donc une bien belle soirée orchestrée par un tout grand Toto au sommet de sa forme et les absents ont une fois de plus eu bien tort.

Texte et photos : Jean-Pierre Vanderlinden aka JPROCK-THE DARK FEATHER.

Setlist :
Running Out of Time
I'll Supply the Love
Burn
Stranger in Town
I Won't Hold You Back
Hold the Line
Georgy Porgy
Afraid of Love
Bend
Pamela
Keyboard Solo
Great Expectations
Without Your Love
Bridge of Sighs
(Robin Trower cover)
Holy War
The Road Goes On
Orphan
Rosanna

Encore:
On the Run / Goodbye Elenore
( with snippet of Child's Anthem)
Africa

Toto à Forest National, le 27 janvier 2016
Toto à Forest National, le 27 janvier 2016
Toto à Forest National, le 27 janvier 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by JPROCK : - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents