Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 20:19
Rock For Life festival ( contre le cancer) - Cité Culture - Laeken, le 14 novembre 2015

Rock For Life festival ( contre le cancer) - Cité Culture - Laeken, le 14 novembre 2015!

Line-up:

17H30 -18H15 SENS UNIQUE

18H30 -19H15 SUBSONIC

19H35 - 20H20 VEGAS

20H40 - 21H25 JANE DOE AND THE BB

21H45 - 23H FRED AND THE HEALERS
23H15 - 00H30 HOME

Une superbe initiative que ce festival au profit de la recherche contre le cancer.

Ils se sont mis à plusieurs pour organiser l'événement: PLC Prod, FMB, Manu Prete, la Cité Culture et Symptomatic Agency, le résultat fut probant: le public a répondu présent, le bar a fonctionné à plein régime, le rayon food était génial et les bands ont donné le meilleur d'eux-mêmes.

Pas de mécontents?

Si, madame, t'as regagné la couche conjugale aux petites heures!


JP?

Une eau!

Manu?

Une Kriek!

17:30' sur scène: Sens Unique!

Champagne-Ardennes, on précise, pour ne pas confondre avec notre folk pop band mené par Wouter Vankeirsbilck!

Nous sommes Sens Unique, originaire de Charleville et Misères, précise le chanteur/guitariste Vincent Binet. Greg Wanwets Winkel ( lead gt) - Thibault Gruyer sans trous, à la basse et un gamin, Damien Billy, à la batterie, complètent l'équipe.

Pas des bleus, puisqu'ils foulent les scènes depuis 2005 et qu'ils ont déjà quelques albums dans leur besace.

'L'équilibre' ouvre, un rock français énergique dans la lignée Louise Attaque, Deportivo et bien sûr, la référence, Noir Désir.

Les guitares beuglent, la rythmique est solide et le refrain facile à reprendre.

Manu?

C'est pas mal, hein?

'Fenêtre sur mer' s'avère tout aussi musclé, tout comme 'Je manque un peu d'espace' qui n'est pas une pub pour une automobile, mais bien une plage de leur dernier effort discographique 'Les ombres'.

On aime beaucoup l'intro de 'A quoi tu penses', son texte introspectif et ses rimes en anse accrochent. Mylène, une petite rouquine, s'est approchée du podium et frappe le sol du talon tout en secouant sa chevelure de feu.

Les Ardennais embrayent sur 'Les ombres', du rock héroïque qui secoue en clair-obscur.

'Requiem' et ses paysages hivernaux te donne envie d'aller commander un grog au bar, pas en stock, une Stella, ça ira!

Les titres défilent, Mylène applaudit à 'Quand je croise ma folie' et sourit comme nous à la reprise d'un enfant du pays, 'Alors on danse'.

Quoi, Eugène, s'il est belge, Stromae?

C'est quoi, belge?

'Qui nous assomme' sur '3' et le bondissant 'Jusqu'ici tout va bien' précèdent la dernière volée, une reprise de Noir Désir, ' Un jour en France', en pensant aux tragiques événements de la veille.

Un set honnête et généreux!

18:30 le retour de Subsonic!

Le trio de choc, en provenance de Rennes, avait foulé la même scène en avril, on s'en souvient comme si c'était hier, tant leur show avait marqué les esprits.

Pierre Parys (basse/chant) est toujours aussi chauve que le mont magnifié par Mussorgsky, Frédéric Vogel (guitare/choeurs) est de plus en plus chevelu, sa guitare n'a rien du gazouillis des oiseaux bretons et David Rouillard (batterie) est du genre, vous allez dérouiller.

Si Manu avait trouvé Sens Unique sympa, elle a encaissé le show de Subsonic comme un coup de poing en plein estomac et est restée 15' avec le souffle coupé.

Sont forts, ces mecs!

Nous, on savait!

'Hostile'.. je crache sur la démagogie ... le message est clair, les politiciens vont en prendre plein la gueule, ça sonne Rage Against The Machine ayant bouffé du lion, pas la barre caramel, le fauve...ça cogne pas gentil!

Ce n'était qu'un zakouski léger, un petit tour en ville pour prendre le pouls de la jeunesse déboussolée, 'Dark City', sont tellement hargneux qu'une enceinte, apeurée, émet de sinistres craquements qui ne vont pas calmer l'ardeur de ces fous furieux.

Pas d'arrêt prévu à cette station, voici ' Requiem pour un con' de Gainsbourg en version métal hurlant.

La guitare à genoux, la basse joue à saute-moutons, zont la santé, ces fougueux jeunes gens!

Un nouveau missile, 'Asocial' est suivi par un communiqué syndical, véritable pamphlet craché à la tronche des banquiers et des gouvernants, 'No way'.

On passe à 'Agressif', pas besoin de commenter, c'est la plus belle chanson d'amour jamais écrite, tu aimes la délicatesse et le sentimentalisme, te voilà servi!

Pierre: la religion c'est de la merde , il agrippe une acoustique et attaque le subtil et lucide ' Que la bête meure'.

Trust, vous connaissez en Belgique?

Manu, 'Antisocial' est la comptine que je chante à mon chat quand il se tape une insomnie!

Cette représentation athlétique prend fin avec le furieux ' Dis-moi'.

Pour illustrer la locution frappe de bûcheron on te recommande le solo de batterie dément du petit David.

Après ces 50' de défonce, le trio assaille le bar, à 1h du mat, Frédéric Vogel attaquait sa 38è bière, JP dormait et Manu téléphonait à son ostéopathe chinois.

Le groupe suivant n'aura pas une tâche aisée.

Vegas.

T'as un problème avec le groupe montois, leur indie/electro pop dansant et mélodique est certes bien foutu, il plaît beaucoup à la gent féminine mais toi, il réussit tout juste à te faire sourire.

Déjà en 2011 au VK tu n'avais pas accroché, ce soir rebelote!

Déjà trois albums à leur actif, le dernier 'Everything you know is wrong', de belles scènes, une bonne présence sur le podium, sont sympas et tout, mais non, comme pas mal de groupes de chez Jaune Orange ( MLCD, Malibu Stacy, Piano Club, Fastlane Candies, Gaëtan Streel...), leur pop sent tellement le formaté Pure FM que ça te refile des boutons.

Albin Watelet ( Alky Stoner) : chant/ Sebastien Gerard : guitare/ David Renard ( Fox) : Batterie/ Jonathan Angelosante (Piti) : basse et une récente recrue, Dim aux keys, démarrent avec le sautillant et poppy 'Raise me up'.

Sont obligeants à Mons: ça va, tout le monde?

Deux groupies: Yeah...

Non, tout le monde sauf vous deux, réplique la star avant de poursuivre avec 'The fool'!

Les coiffeuses et dactylos sont aux anges, Gilbert Montagné n'y a vu que du feu!

La setlist mentionne: 'Welcome on the dead floor', un crossover plus mordant puis 'Falling down' aux saveurs Placebo, 'This is my world' , ' I know', le disco pop passe-partout 'Another day' et enfin 'King of the road' qu'on aimait bien parce que la guitare grinçait et qu'on a pensé à John Kongos et aux Sweet.

Laeken a apprécié, t'as supporté!

JANE DOE and the BLACK BOURGEOISES

Pour la quatrième fois en deux ans, tu tombes sur le couple Julie Meganck/ Nicolas Scamardi, flanqué de leurs bourgeoises qu'on n'a pas vues black et certaines étaient poilues.

Etaient au poste, non pas de police, crétin, sur place: Dan, Angel, les choristes, au nombres de trois Jessie.B / Cookie.G et Cherry.B.

Manquait à l'appel Monsieur Desmedt, le clavier.

Une intro western spaghetti, Hubert nous sort son cor, la meute de clebs a reniflé le sanglier, c'est parti pour 'The hunt'.

Du rock'n'roll vintage avec un soupçon de glam, ça fait du bien et on adore le côté sensuel du timbre de la madame, comme on appréciait beaucoup Suzy Quatro.

I wanted you ..elle chantonne, t'as l'impression que c'est à toi qu'elle s'adresse, la Diane sans flèche!

'It's all about risky (when the wolf is coming down) étonne un peu sans l'intro aux claviers, puis on s'habitue!

Tes yeux cherchent le Petit Chaperon Rouge, il était au bar et draguait la blonde guitare de Subsonic.

Rien ne va plus dans ce bas monde immonde!

Bruxelles, bouge tes fesses avec nous, s'il te plaît, ne reste pas coller à la buvette, 'Boyz rock it'.

Et les filles?

Elles sont pas gentilles, 'Bad gurlz'.

Toujours sur l'album 'Popaganda', Jane Machin et sa clique nous envoient 'Runaway'. Tandis que Nicolas bastonne à l'arrière, Julie allume le petit Angel qui, placide, canarde sans sourciller.

Il sera moins zen quand il remarquera que le jack de sa guitare déconne, pendant la séquence de bricolage, Julie avale une Stella offerte par un admirateur plein aux as.

'She's a bitch' et 'Zombie' défilent avant une pause pub vantant les mérites du Delhaize.

Voici le titletrack du second enfant, 'Popaganda' et s'il vous plaît approchez-vous que je puisse vous croquer, 'Vampirized'.

Une petite fatigue, après avoir tombé la veste, je pose mon séant sur la grosse caisse et j'écoute les hommes amorcer 'Driver'.

Il est étonnant que le permis de ce conducteur fou n'ait pas été confisqué!

Avant de terminer l'oraison une pensée émue pour les victimes du Bataclan.

La rengaine de Kim, ' Kids in America', achève ce show sentant fort le sexe et le rock'n'roll.

Fred and the Healers.

Depuis 30 mois, Fred Lani: Guitars, Vocals - Ced Cornez: Bass et Nico Sand: Drums, parcourent toutes les scènes d'Europe pour promotionner l'album 'Hammerbeatmatic'.

Ce soir, c'est la dernière, annonce Fred, on a ramassé tellement de pèze qu'on va s'acheter une île presque déserte, notre agent doit encore nous dénicher trois ou quatre gonzesses sachant cuisiner, coudre et ne parlant pas trop, puis on se tire sans remords, ni regrets, merci Eicher!

D'ici là on se donne à fond pour la bonne cause!

Démarrage en force avec 'Like a leaf', un blues rock secouant.

Tu dis?

If you're shaking like a leaf you break my heart...

Parkinson, mec!

Auerbach était chez nous la semaine dernière voici son 'Thickfreakness' suivi par le musclé 'Stayin out'.

'How you do this' date de 1997, Fred venait tout juste de faire sa communion solennelle, l'album ( 'First') est épuisé, Lani ne l'est pas, ses copains non plus, ça déménage sévère.

Pas sympa de ne pas respecter le programme, Fredo, où avais-tu noté que tu allais nous envoyer un des meilleurs slowblues de l'univers?

' Red House' de Jimi, quelle claque!

On reste dans la planète bleue avec 'Thanks for the snack' ( album Electrified), une phrase empruntée à la petite amie de BB King qui venait de lui payer a ten dollar dinner.

Les nanas, je vous jure!

Il attaque une nouvelle perle, l'indémodable 'All your love' d'Otis Rush.

Clapton tenait la guitare sur la version de John Mayall, album 'Blues Breakers'.

Passons aux choses sérieuses, à la slide, voici, 'Remedy', idéal pour soigner les petits maux hivernaux.

Avec 'AVD' on reste dans le lourd, on te conseille un Roussillon Village servi à température ambiante.

Tu dis, Fred?

'Watcha wanna do?'

M'enfiler une petite bière, préviens-moi si tu prends la Route 66, ah ,tu restes sur la route rock'n'roll, fort bien.

En hommage à Rory qui revient à la mode, semble-t-il, 'Messin with the kid' le classique de Junior Wells.

Vu les circonstances, les jumps n'étaient pas prévus au programme, mais bon, vous êtes si sympathiques, allons y pour 'Lovers boogie' , le morceau de bravoure du trio.

Fred and the Healers égaux à eux-mêmes, c à d excellents!

Il est près de minuit, docteur, il reste le pousse-café: HOMe!

Le cover band dans lequel évolue un des organisateurs, Manu Petre, Kojak, pour ces dames!

Bof, un cover band, gémit un blasé.

Marco réagit:

J' étais hier au Rock for life à Laeken - Chouette découverte. On était fatigué, on voulait juste voir si le dernier groupe était bien , et on est resté jusqu'au bout !!

On comprend, Marco, HOMe c'est la joie de vivre, la bonne humeur, de chouettes nanas, des mecs doués et un set qui tient fort bien la route.

On n'est plus étonné d'apprendre que le groupe soit arrivé en finale d' Emergenza.

Sur scène: aux vocals, la bouillante Cristina, aux guitares le petit mais courageux Attilio et une nouvelle recrue, Juju Vagabond, à la basse, Manu et aux drums, Luc.

Mise en marche avec 'Summer of 69' de Bryan Adams.

Voix rauque, charisme certain, trac inconnu, Cristina fonce, la troupe suit, Laeken chante!

ZZ Top, sans barbes, une suite logique 'Gimme All Your Lovin' / Sharp Dressed Man'.

Les Stones repris par Thunder, ça donne 'Gimme Shelter', avec Cristina le titre gagne en sex-appeal!

Le trip continue avec 'Anyway you want it ' de Journey avant de passer à une touche moderne proposée par Pink, ' 'F**kin' Perfect' et pour rester du côté des grandes voix féminines, HOMe propose 'It's so hard' de Anouk.

Plus nerveux, 'Rebell Yell' de Billy Idol.

Sur scène ça bouge dans tous les sens, les guitares se répondent, Luc martèlent sans faiblir, Manu sourit comme un enfant de choeur et la petite chanteuse déchire les coeurs.

Ils s'aventurent à une version réussie de 'Can't get enough of your love' de Bad Company avant d'inviter Nico Sand à la batterie pour l'hédoniste ' Wine, Women An' Song' de Whitesnake.

Quelques ballons géants font leur apparition, ils passent et repassent du podium vers le public, la reine s'amuse, ' Tie your mother down'.

Axl, t'es prêt?

Ja!

'Sweet child of mine',...merde mon micro est hors d'usage.

Frappe le.

Boum, boum, c'est reparti!

Un second guest, plutôt une invitée, l'ex-guitariste du band, Flo, se joint aux noceurs.

Où va t'on?

En enfer!

On prend l'autoroute?

Yes!

Flo a une soeur, Pauline, elle rapplique pour participer à la fête, 'I love rock'n'roll'.

Grosse ambiance sur scène et parmi les rescapés.

Un coup d'oeil à la tocante, oups, une heure, tu les laisses achever leur nouba avec 'Rockin in the free world' pour regagner ta province.

Rock for Life, une réussite totale!

photos: jp daniels & michel

concert monkey


Rock For Life festival ( contre le cancer) - Cité Culture - Laeken, le 14 novembre 2015
Rock For Life festival ( contre le cancer) - Cité Culture - Laeken, le 14 novembre 2015
Rock For Life festival ( contre le cancer) - Cité Culture - Laeken, le 14 novembre 2015
Rock For Life festival ( contre le cancer) - Cité Culture - Laeken, le 14 novembre 2015
Rock For Life festival ( contre le cancer) - Cité Culture - Laeken, le 14 novembre 2015
Rock For Life festival ( contre le cancer) - Cité Culture - Laeken, le 14 novembre 2015
Rock For Life festival ( contre le cancer) - Cité Culture - Laeken, le 14 novembre 2015
Rock For Life festival ( contre le cancer) - Cité Culture - Laeken, le 14 novembre 2015
Rock For Life festival ( contre le cancer) - Cité Culture - Laeken, le 14 novembre 2015
Rock For Life festival ( contre le cancer) - Cité Culture - Laeken, le 14 novembre 2015
Rock For Life festival ( contre le cancer) - Cité Culture - Laeken, le 14 novembre 2015
Rock For Life festival ( contre le cancer) - Cité Culture - Laeken, le 14 novembre 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by jp daniels & michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents