Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 09:07
POWERWOLF ger + ORDEN OGAN ger + CIVIL WAR swe au Trix - Antwerpen, le 1 novembre 2015

POWERWOLF ger + ORDEN OGAN ger + CIVIL WAR swe au Trix - Antwerpen, le 1 novembre 2015

Dit concert is in samenwerking met Rocklive / Biebob.

Le billet de JPROCK - THE BLACK FEATHER :

Attention chronique du concert magistral d’un groupe majeur de la planète métal : Powerwolf !
Comme leurs aînés The Scorpions, Powerwolf nous vient d’Allemagne.
C’est à Sarrebruck que Benjamin Buss et David Vogt qui officient au sein du groupe sous les doux noms de Matthew et Charles Greywolf décident de former Powerwolf.
Ils recrutent un batteur et un claviériste et lors d’un voyage en Roumanie rencontrent Karsten Brill mieux connu sous le nom de scène d' Attila Dorn qui deviendra leur charismatique chanteur.
Passionné par les légendes roumaines et les loups-garous, Attila apporte une image forte au band qui pratique un power métal très mélodique qui utilise abondamment l’orgue et des choeurs et qui emprunte à des chants religieux interprétés parfois en latin.
Depuis leur cinquième album « Preachers of the Night » sorti en 2013, Powerwolf se classe régulièrement en tête des charts allemands et remplit les salles un peu partout où il se produit.
Et ce n’est que justice car Powerwolf est certainement un des meilleurs bands actuels dans son genre!
Ce dimanche soir 1er novembre, jour de la Toussaint, le concert du Trix affiche complet et la salle est bondée.
Après Civil War qui m’a fait forte impression avec des compos bien ficelées et qui reçoit un accueil très chaleureux du public et Orden Ogan dont le métal plus complexe mais moins évident a lui aussi fait mouche, la salle retient son souffle avant d’accueillir la déferlante Powerwolf.
Dès l’intro musicale qui précède l’arrivée sur scène du groupe c’est un vent de folie qui s’empare du Trix.
Le combo attaque avec « Blessed and Possessed « véritable hymne repris par la foule qui porte toutes les caractéristiques de Powerwolf dont chaque titre est un hit en puissance qui vous vrille le cerveau avant de rester là dans votre tête à vous tarauder pendant des heures.
Powerwolf est puissant, Powerwolf rase tout sur son passage.
La force mélodique de ses compositions est indéniable, l’orgue majestueux, les guitares affolées et meurtrières et la section rythmique d’une efficacité redoutable.
Sur scène Attila et ses acolytes font le show dans un déluge de décibels et d’effets pyrotechniques éblouissants.
« Amen and Attack « , « Cardinal Sin » , « Army of the Night » , « Ressurection by Erection » le bien nommé qui filerait la trique à un mort, c’est à une avalanche de morceaux aussi imparables les uns que les autres que nous avons droit.
Rares sont les groupes qui peuvent se vanter d’écrire des hits en puissance de cet acabit. Et même s’ils n’officient pas dans la même catégorie de métal on pense à The Scorpions qui au fil de leur carrière ont eux aussi écrit un paquet de hits qui sont ensuite entrés dans la légende du hard.
Powerwolf a ce talent là aussi, même si son image l’empêchera peut être d’atteindre un public aussi diversifié que ses aînés.
« Dead Boys Don’t Cry » chante Attila accompagné par la foule avant que le groupe ne s’attaque à « Let There Be Night » , puis à « Werewolves of Armenia » majestueux en diable, avant de terminer sur trois énormes hits : « In the Name of God » , « We Drink Your Blood » et l’inévitable « Lupus Dei «.

Le Trix est en feu et le public rappelle ses favoris : « Po-wer-wolf ! Po-wer-wolf !! Powerwolf !!! »
Les cinq hommes reviennent sur scène au son de l’Agnus Dei avant de nous offrir « Sanctified with Dynamite « et de mettre le feu à la scène et à la salle soutenus par de superbes effets pyrotechniques.
Une dernière bénédiction avec « Kreuzfeuer « et « All We Need is Blood » et le band regagne définitivement les coulisses au son de « Wolves Again the World » .

Powerwolf a donné ce soir un concert épique, témoignage brillant et incontestable de son entrée dans la cour des grands.
Et nom d’un loup-garou qu’est ce que c’était bon !!!

Texte et photos : Jean -Pierre Vanderlinden aka JPROCK- THE DARK FEATHER.

Setlist :
Lupus Daemonis (tape)

Blessed & Possessed

Coleus Sanctus

Amen & Attack

Cardinal Sin

Army of the Night

Resurrection by Erection

Armata Strigoi

Drum Solo

Dead Boys Don't Cry

Let There Be Night

Werewolves of Armenia

In the Name of God (Deus Vult)

We Drink Your Blood

Lupus Dei

Encore:

Opening: Agnus Dei (tape)

Sanctified With Dynamite

Kreuzfeuer

All We Need Is Blood

Wolves Against the World (tape)

POWERWOLF ger + ORDEN OGAN ger + CIVIL WAR swe au Trix - Antwerpen, le 1 novembre 2015
POWERWOLF ger + ORDEN OGAN ger + CIVIL WAR swe au Trix - Antwerpen, le 1 novembre 2015
POWERWOLF ger + ORDEN OGAN ger + CIVIL WAR swe au Trix - Antwerpen, le 1 novembre 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by JPROCK - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents