Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 22:13
IAMX à l'Ancienne Belgique, Bruxelles, le 7 novembre 2015

IAMX à l'Ancienne Belgique, Bruxelles, le 7 novembre 2015

2013: Eigentlich wollten IAMX im August auf dem Brussels Summer Festival und auf dem Mera Luna Festival auftreten. Aus gesundheitlichen Gründen wird daraus nichts und beide Auftritte wurden abgesagt.

L'histoire est connue, Chris Corner, l'ancienne tête pensante de Sneaker Pimps, refait surface en 2015, sort 'Metanoia' ( Pénitence, repentance) et reprend le chemin des salles de concerts.

Les fans ne l' ont pas oublié et, si le théâtre de la rue des Pierres n'affiche pas complet, il est bien garni toutefois, il fallait se pointer tôt pour stationner pendant plus d'une heure frontstage!

Pas de support, extinction des feux à 20:30', cris hystériques, deux nanas hyper sexy dans leur tenue sado-maso prennent place derrière des claviers, un drummer se cale au fond de la scène, les cris redoublent lorsque Chris, fringué hijab et arborant un make-up à rendre Marilyn Manson malade, apparaît pour attaquer 'I come with knives', une plage irrésistiblement dansante datant de l'album précédent, ' The Unified Field'.

Tes yeux ne savent vers qui se diriger, l'énigmatique Chris, les sensuelles Janine Gezang ( quelle nana) et Sammi Doll, une nouvelle recrue, par contre, ils ne peuvent distinguer le fabuleux drummer Jon Siren ( Mankind is Obsolete, Hate Dept, Psyclon Nine, Dawn of Ashes e.a.) caché derrière son attirail.

Janine saisit une basse, des beats soutenus déferlent, IAMX a attaqué 'The alternative'.

Dans la salle l'excitation est à son comble, elle ne va jamais faiblir.

L'étrange créature androgyne fait mine d'étrangler la petite Jeanine, elle ne se défend pas.

Zorro n'étant pas dans la salle, le pervers enfile des gants noirs et envoie la bombe 'Happiness'.

Il vient serrer quelques mains tendues et laisse les filles achever la comptine.

It is good to be back, Brussels, we love you, so..

Les fans exultent, il leur balance le vieux 'Mercy', une longue complainte electro qui n'a rien perdu de son côté obsédant.

Now it's time to get dirty... ' No maker made me' est effectivement sombre, torturé et diantrement érotique.

Les voix féminines fantomatiques, se baladant sur des beats industriels, font mouche.

Il replonge dans le matériau plus ancien avec l'hymne 'Volatile times' dont le refrain Goodbye my friends, Goodbye to the money, Adieu to the fuckers that think that it's funny est scandé par tes petites voisines super excitées.

Janine s'est mise aux percus, sa copine s'agite sérieusement, Chris rejoint Miss Gezang, entame un duel, puis par surprise soulève le top de la séduisante enfant dévoilant de petits seins cachés par un adhésif noir.

Bref instant de sérénité avec le décadent 'Tea garden' avant d'amorcer une plage théâtrale d'un romantisme grave, 'Oh Cruel Darkness Embrace Me'.

Angèle tendait depuis 45' une rose vers le Lord, il la saisit, elle verse une larme et défaille, lundi toute la cour de récré entendra ses exploits!

Les filles excitent la foule exigeant davantage de bruit avant d'entamer 'Spit it out' suivi par la valse corrompue 'Bernadette'.

Dark cabaret time in Brussels, faut pas oublier que Chris Corner, comme d'autres artistes,peut se targuer d'avoir été Ich bin ein Berliner.

Le ton reste mélancolique avec 'Surrender' puis il nous propose something from the past, laissez-vous aller, ajoute-t-il, Janine à la basse ( quelle nana, bis) ébauche 'After every party I die', un tube electro implacable.

Comme si on avait besoin de substances euphorisantes, c'était déjà le nirvana, mais voici le vicieux ' Aphrodisiac', la salle entière entre en transe, il nous arrose d'eau, sautille, se prend une pelle, roule sur le sol, rebondit tel un fauve avant d'achever le disco hit.

We have one more song, yeah, and it's my favourite song, ajoute Janine, ' Your joy is my low' qui débute comme un vieux Depeche Mode.

Wanna dance, Brussels... quelques nanas sont invitées sur scène, 2, 3, 25, le podium est envahi, c'est la folie générale!

Tout le monde a la sensation d'avoir assisté à un des concerts de l'année, un concert pendant laquelle l'interaction avec l'audience a atteint des sommets.

On sait qu'ils vont revenir, un triple dessert: 'Bring me back a dog' - 'Kiss + Swallow' et, après avoir vidé son Beaujolais au goulot, ' I am terrified'.

Manu?

Une claque, le meilleur live que j'ai vu depuis très longtemps !!!

photos: Manu Golenvaux

IAMX à l'Ancienne Belgique, Bruxelles, le 7 novembre 2015
IAMX à l'Ancienne Belgique, Bruxelles, le 7 novembre 2015
IAMX à l'Ancienne Belgique, Bruxelles, le 7 novembre 2015
IAMX à l'Ancienne Belgique, Bruxelles, le 7 novembre 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by michel + Manu Golenvaux - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents