Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 07:50
John Mayall - Fandango Live - Het Depot - Leuven, le 2 octobre 2015

Chronique du concert de John Mayall and Band au Depot à Leuven le 2 octobre 2015. Pierrot et Margaret Destrebecq-King.


En ouverture du concert de John Mayall au Depot de Leuven, nous avons droit à la prestation de Fandango Live, un duo formé de Luc de Graaf et Dirk Lekenne, deux musiciens de très grand talent qui nous interprètent ce soir quelques morceaux de choix repris au catalogue mondial du blues, certains de JJ Cale mais aussi certaines compos personnelles notamment de Dirk Lekenne.

Sous les feux des projecteurs, assis sur des chaises, nos deux compères nous fascinent tant par leur jeu musical que par leurs voix parfaitement harmonisées.

Leur nouveau CD, Kerkom Texas, sera mis en pré-vente le 17 octobre au Depot à l’occasion de la Fandango Music Night.

Set list : Kerkom (new CD) compo Dirk Lekenne - Humdinger (new CD) – JJ Cale Magnolia (new CD) – JJ Cale River Boat Song – JJ Cale - He’ll Have To Go – Jim Reeves - It’s Gonna Be All Right (new CD) compo Dirk Lekenne


John Mayall, je le connais depuis très, très longtemps et je n’ai pas hésité à aller lui serrer la main en entrant dans le Depot, un shake hand amical à ce grand Monsieur assis tout seul dans le hall, « Hello John, glad to see you again » car c’est la 4è ou 5è fois que j’assiste à un de ses concerts.

Le plaisir de voir cet artiste de 81 et presque 82 ans est immense car il met sur scène des musiciens accomplis et souvent différents, et de nombreux artistes célèbres sont passés par la scène des Bluesbreakers de Mayall, dont Eric Clapton, Keef Hartley, John Mc Vie, Peter Green, Coco Montoya, Walter Trout et Buddy Whittington pour ne citer que ceux-là.

Ainsi donc, après un bref entracte où tu vas mouiller tes papilles, entrent en scène dans l’ordre, Rocky Athas, Jay Davenport et Greg Rzab bientôt suivis du Papy du Blues, John Mayall.

C’est dans une clarté presque aveuglante que le band prend place, le bassiste Rzab à gauche, Jay Davenport au centre arrière, à moitié caché par ses caisses et ses assiettes de laiton, et à droite la guitare solo du magnifique Rocky Athas. John occupe la place qui lui revient de droit, au centre de toutes les attentions, derrière son clavier.

Tout d’abord et d’entrée de jeu il demande d’éclairer le fond de la salle car il veut voir tout son public et pas seulement les deux premiers rangs baignés par les floods de la scène. Là, c’est mieux, il peut voir que la salle est pleine, la soirée peut commencer. Il remercie l’audience pour sa présence et, one, two, three, let’s play the blues. Une entame au clavier avec « All Your Love » pour chauffer la salle et le public réagit bien, c’est dans la poche, la soirée sera chaude.

Ensuite il annonce « Help Me » et veut prendre son micro pour son harmonica, mais il a un problème technique qui fait dire au public qu’il a vraiment besoin d’aide, et c’est un des roadies qui vient le dépanner ce qui lui fait dire que le titre est bien de circonstance.

S’ensuit un titre de son nouvel album que le band survolera au cours de la soirée en alternance avec des titres plus anciens dont « Streamline » de 1967 qu’il avait souvent joué avec Peter Green, Mike Fleetwood et John Mc Vie, ou « Nature’s Disappearing » de l’album de 1970 « USA Union » pour lequel il annonce que ce titre est de plus en plus d’actualité et que cela lui donne l’impression de faire une campagne électorale (it looks like I’m running for Office), ce à quoi un spectateur répond « You should ».

Après un dernier titre, « Mail Order Mystics » pour lequel John déclare que le groupe a toujours beaucoup de plaisir à jouer ce morceau, le band quitte la scène mais revient (est-ce une surprise ?) pour un rappel avant de nous quitter définitivement pour se rendre dans le hall et signer des autographes ou dédicacer les albums.

Une petite Kriek derrière la cravate pour se rincer les cordes vocales et nous allons attendre le train qui nous ramènera à Bruxelles, semant dans notre sillage les notes bleues tombant de nos oreilles.

Set list : All Your Love - Help Me -Drifting - Do I Please You - Riding On The LandN - I Feel So Bad - Sum Of Something - Nature’s Disappearing - Streamline - Don’t Turn Your Back - Checking On My Baby - Mail Order Mystics

Rappel : I’m A Sucker For Love

John Mayall - Fandango Live - Het Depot - Leuven, le 2 octobre 2015
John Mayall - Fandango Live - Het Depot - Leuven, le 2 octobre 2015
John Mayall - Fandango Live - Het Depot - Leuven, le 2 octobre 2015
John Mayall - Fandango Live - Het Depot - Leuven, le 2 octobre 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierrot et Margaret Destrebecq-King. - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents