Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 20:56
James & Black au café 't Leeuwke - Sint-Pieters-Leeuw, le 13 septembre 2015

Le café 't Leeuwke a un slogan "T Leeuwke is de hele dag geopend. Alle generaties komen hier bijeen om te drinken en te praten.", et ce n'est pas de la citronnade que les clients avalent!

Faut chercher pour débusquer leur agenda de concerts, en fouinant sur le net tu découvres, le 13 septembre, James and Black.

Tu connaissais Jess and James, James White, James Brown, James Quelle Nouvelle, James 007, mais qui sont James et Black, non, rien à voir avec le mec qui a fabriqué le Bowie knife...

Bruce James et Bella Black sont originaires d'Austin, ces Texans aiment la bière artisanale et la vieille Europe et tournent régulièrement dans notre accueillant royaume sans frontières, pour l'instant!

Ils viennent de sortir l'album 'How long is now' et essayent de le fourguer aux consommateurs après le récital.

Bruce, le piano, et Bella, la voix, sont accompagnés de DJ Phil Ross aux turntables et samples et, ce soir, ils ont emmené une des plus fines gâchettes que compte le petit monde de la basse nationale, Nicolas Thys.

21:00 indique le cadran d'époque, c'est parti avec 'The days' qui ouvre le dernier effort discographique de Miss Black et de cowboy Bruce.

Fameuse baffe dès que Bella ouvre la bouche, une voix soul à faire sauter les verres de Stella sur les tables, rien à voir avec les petites minettes qui susurrent une nu-soul lisse et photogénique, son timbre sort des tripes, derrière elle, le trio concocte un mix funky déchiré par les scratches hip hop de DJ Ross, tes hanches, déjà, s'agitent, il s'agit de se débarrasser de sa Stella pour éviter d'arroser tes baskets.

It's Bella's birthday, entonne Bruce.

Réaction: Vlaanderen zingt!

'Henry' un disco soul au groove insolent nous conforte dans l'idée que la soirée sera chaude à Sint-Pieters-Leeuw.

Bruce, autrefois membre de Tunji, est lui aussi doté d'un organe peu banal, un croisement Joe Cocker, Leon Russell, Gil Scott- Heron, et de ses petits doigts replets il parvient à faire danser les touches en mode soul/jazz, proche des Crusaders.

Ils n'ont pas de setlist mais on suppose que le troisième morceau proposé est le country cabaret tune "I'm Just An Old Chunk Of Coal" de John Anderson, transformé en gospel hip hop de haute tenue.

Let's play some Texas stuff propose le pianiste après avoir éclusé sa Oud Beersel, le Texas blues 'Treat me right' voit une première escapade radieuse de Nicolas Thys.

Superbe titre à rapprocher de Ray Charles ou de Bobby Blue Bland.

Ils enchaînent sur une autre compo de Bruce James au groove aussi soyeux que le magnifique 'Lowdown' de Boz Scaggs.

Quand la clique attaque 'What's Love Got to do With It' de Tina Turner tout le bistrot devient nuts et des Happy Birthday bruyants, saluant l'incroyable performance vocale de Bella, fusent à nouveau.

Thank you, here's another Bruce's tune permettant au bassiste de placer un impromptu brillant.

Un client généreux leur propose une consommation, le Texan s'essaye au flamand, la clientèle ne pige que dalle, euh, I feel like John Wayne or a total redneck, désolé, les amis.

Commande passée, sans le scratcheur, le point culminant de la soirée, une version pleine de feeling de 'Bring it on home' de Sam Cooke.

Elle s'entend, moins longue, sur leur CD 'Live at the N9'.

Après avoir tremblé comme un saule sous une bourrasque d'automne, le café a droit à une ultime pièce avant le break, Crazy annonce Bella, ils balancent ' Unshakable', une histoire de rupture.

22:25' seconde mi-temps.

Elle débute par 'Superstar' ( nothing left to do), un mix Stevie Wonder pour les anciens/Cee Lo Green pour les plus tendres.

Next one is a song Bella wrote, it was inspired by her going to church, here's a Bible story 'Jonah'.

On quitte la chapelle pour à nouveau vibrer sur de juteuses sonorités jazz funk/urban soul, après un titre proche de Joe Cocker, le combo attaque le rayonnant et chaloupé 'Everyday' ( walking in sunshine).

Quelques paroissiens ont abandonné la position assise pour se trémousser face à la scène, ce n'est pas 'Outta my head' qui leur donnera envie de regagner leur table.

It's almost time to say farewell, people, après un nouvel extrait du dernier album, James and Black plus leurs copains, terminent le set avec le joyeux 'Brighter than this' dont l'intro te rappelle 'Witch Queen of New-Orleans' de Redbone.

Difficile de ne pas remuer en mesure.

Salut final, accueilli par le 'Happy Birthday' de Stevie Wonder.

Un bis pour fêter les 22 printemps de Bella?

La fête sera totale grâce à la suite 'Who is he' ( and what is he to you) de Bill Withers et ' Family Affair' de Sly and the Family Stone.

Un tout grand concert!

Le groupe tourne aux Pays-Bas en septembre et pourrait se repointer chez nous début octobre.

James & Black au café 't Leeuwke - Sint-Pieters-Leeuw, le 13 septembre 2015
James & Black au café 't Leeuwke - Sint-Pieters-Leeuw, le 13 septembre 2015
James & Black au café 't Leeuwke - Sint-Pieters-Leeuw, le 13 septembre 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents