Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 08:32
Guy Verlinde & the Mighty Gators - Rock Oasis - Evere - le 5 septembre 2015

Le billet de JPROCK :

Après deux ans d’absence le Rock Oasis est de retour pour une onzième édition et a posé ses quartiers sur le nouveau site de l’Evere Station.
Moins convivial que ne l’était le clos de l’Oasis , ce site a l’avantage de proposer un plan incliné qui permet au public d’avoir une bonne visibilité, de permettre un parking plus aisé et de moins déranger le voisinage.
Quant à la scène elle est constituée par l’infrastructure en dur de ce qui fut anciennement un quai de déchargement.
Ceci permet de faire l’économie d’une structure de scène classique mais peut réserver aussi quelques surprises désagréables comme vous le lirez plus loin dans ce billet.
Plusieurs groupe constituent l’affiche de cette édition 2015 : Primal Stuff, Planet Lizzy, Fred and The Healers, Letz Zep, Asphalte ( ils sont présents chaque année, il faudrait peut être penser à innover !) et celui pour qui j’ai fait le déplacement aujourd’hui, Lightnin’ Guy !
Bizarre d’ailleurs d’avoir programmé Guy Verlinde qui est un artiste de blues renommé et qui mène une vraie carrière européenne en deuxième place sur l’affiche après Primal Stuff et avant de simples groupes de covers plus ou moins talentueux que sont Planet Lizzy et Asphalte.
Franchement au niveau du talent et du professionnalisme c’est comme si dans un festival vous programmiez Prince avant un groupe de covers régional.

Un non sens !
Bref, tout ça pour dire que Lightnin’ Guy aurait eu sa place bien plus haut dans l’affiche et plus tard dans la soirée comme c’est d’ailleurs le cas pour Fred and The Healers qui sont prévus avant Letz Zep, groupe de covers lui aussi mais sans doute sensé drainer un public plus important en soirée avec ses reprises de ce qui fut un des plus grands groupes de l’histoire du rock.
Ceci dit, revenons- en à Guy Verlinde qui sur le coup de 17h00 monte sur scène devant un public encore (trop) peu nombreux.
Mais avec le bluesman natif d’Aartrijke on ne s’ennuie jamais et dès les premiers titres on se dit que ce gars là est purement excellent.
Après des années de tournées et plusieurs albums de grande qualité Guy Verlinde est devenu la fierté du blues made in Belgium. Son style de guitare très émotionnel et énergique à souhait se marie à merveille avec sa voix bluesy et riche en groove.
Entouré de très bons musiciens, celui qui est mieux connu sous le nom de Lightnin’Guy en raison de ses prestations scéniques lumineuses, éclabousse le public de sa grande classe.
Hélas après vingt minutes de concert environ la pluie déjà présente s'intensifie et c’est un déluge qui s’abat sur le site.
Il en faut plus pour intimider notre guitare hero qui propose alors au public de venir se mettre à l’abri sur la scène et les larges côtés couverts des quais qui l’entourent.
« J’ai l’impression que je suis Bruce Springsteen qui joue au milieu de la foule « lance-t-il avec humour aux courageux spectateurs que la météo exécrable ne décourage pas.
C'est donc dans une configuration étonnante que notre homme continue le show et invite l’harmoniciste Geneviève Dartevelle à le rejoindre sur scène. Malheureusement entretemps la pluie déjà forte a redoublé d’intensité et le mur du fond de scène ruisselle abondamment et l’eau commence à se répandre au sol noyant câbles, lights et amplis.
Pas possible de continuer dans ces conditions devenues dangereuses et le band est obligé d’interrompre sa prestation durant une quinzaine de minutes, le temps de racler toute cette eau et d’attendre que les vannes célestes se calment un peu.
C’est donc après cette pause forcée que Lightnin’ Guy and the Mighty Gators remontent sur scène devant un public maintenant plus nombreux et qui cette fois a déserté les côtés de la scène pour le site normal du festival.
Un « Ain’t no Sunshine « de circonstance enchante un public que cet intermède n’a pas refroidi. Il faut dire que Guy et son band et Geneviève Dartevelle dont on connaît le talent se donnent à fond malgré les circonstances difficiles.
« Release yourself from fear » , « Hipshake « , « Gator Bop « les titres tous convaincants se suivent avec bonheur pour notre plus grand plaisir et on a droit à une excellente fin de concert.
Malgré toutes les contrariétés subies durant son set Lightnin’ Guy a toujours gardé sa bonne humeur intacte ainsi que son énergie légendaire et nous a offert au final un set imparable dont il est coutumier.
Assurément un grand Monsieur du blues dont on aura toujours autant de plaisir à croiser la route .

Texte et photos : Jean-Pierre Vanderlinden aka JPROCK-THE BLACK FEATHER.

Guy Verlinde & the Mighty Gators - Rock Oasis - Evere - le 5 septembre 2015
Guy Verlinde & the Mighty Gators - Rock Oasis - Evere - le 5 septembre 2015
Guy Verlinde & the Mighty Gators - Rock Oasis - Evere - le 5 septembre 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by JPROCK - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents