Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 11:02
Ronquières Festival - Première journée - le 1 août 2015

Charles Eloy.

Le Ronquières Festival se déroulant du 1 au 2 août 2015 est sold-out avec 32.000 festivaliers. Il accueille les artistes sur les scènes à bâbord et tribord du Plan incliné de Ronquières, un ascenseur à bateaux sur le parcours du canal Bruxelles-Charleroi. Tribord est le côté droit d’un navire, bâbord est l’autre bord dans le sens de la navigation d’un bateau.

Quand vous venez de Braine-le-Comte qui est en aval du Plan de Ronquières, vous devez inverser, le tribord se trouve à votre gauche et le bâbord à votre droite.

Le temps est clément et les festivaliers profitent doublement de la musique et de soleil.

J’ai pris la précaution de lire la notice pour l’application du produit solaire. Il faut appliquer 2 mg de crème solaire afin de respecter l’indice de protection.

Gonzo

13 :20 : Un groupe bruxellois débute les hostilités et remercie le public d’être venu tôt.

Des musiciens chevronnés, issus de groupes (Saule, Fugu Mango, Clare Louise) décident de créer Gonzo, qui reprend des influences de musique californienne, Beastie Boys. Des mélodies qui accrochent. Sur scène, ils dégagent une énergie qu’ils puisent dans le cocktail qu’ils ont composé avec des éléments de rock, hip-hop, country, rockabilly, punk, afro-beat et autres goûts de genres musicaux. En fin de compte, le cocktail musical qu’ils offrent ne permet pas d’en goûter les différentes saveurs. Leurs inspirations me semblent avoir été utilisées dans leurs précédents groupes.

Dario Mars and the Guillotines.

Mon collègue Michel a rédigé une chronique élaborée du concert de Dario Mars et the Guillotines lors de leur prestation le 11 juillet à Bruxelles-Les Bains. Je vous conseille vivement de la lire. Je n’ai rien à ajouter et confirme que Dario Mars and the Guillotines sont des bêtes de scène. Le Ronquières Festival donne l’opportunité à la chanteuse Bineta Saware de se dévoiler comme une tigresse dans sa splendeur vocale et visuelle pour le plaisir du public.

http://concertmonkey.be/reports/dario-mars-and-guillotines-bruxelles-les-bains-bruxelles-le-11-juillet-2014

L’Entourage

Des artistes regroupés dans un collectif, influencés par le rap new-yorkais circulent sur scène, nous offrant des mélodies entrainantes, à mon humble avis, trop monotones. Le festival est gratuit pour les enfants dessous de 12 ans accompagnés d’ adultes. Il y a un esprit convivial. Quand les rappeurs demandent au public de lever les mains, le public exécute de suite. Et les ados, parfois en révolte contre la société, en transit vers la vie d’adulte responsable (lol) ont déjà acquis des rituels. L’esprit déjà bien conditionné, ils imitent les enfants.

Il est interdit d’introduire les gamelles sur le site du festival. Chouf (regarde en arabe) Je remarque un de nombreux stands proposant une riche variété de cuisines du monde. La preuve. Dans un stand de produits du Marrakech, je vois deux dames s’éplucher des pommes de terre et des melons et entretemps elles discutent. Les personnes dans le stand à côté préparent des crêpes et galettes bretonnes artisanales.

Alice on the Roof.

Une révélation de cette année. Alice, vingt ans, pianiste de formation, se retrouve sur scène avec deux musiciens . Elle a le tract et il me semble qu’ elle n’est pas encore habituée à cette grande foule qui est venue l’admirer et qui l’a découverte avec son premier EP« Easy come, easy go ».

Après avoir participé à l’ émission à The Voice (demi-finaliste), elle a tracé son propre chemin. On dirait une sainte nitouche. Je lui souhaite que sa voix fragile , exercée par sa participation à des chorales, lui permette d’avoir le même succès que Sœur Sourire, l’une de nos rares artistes belges qui a conquis les Etats-Unis. Le répertoire tourne autour de sonorités électro-pop influencées par les productions scandinaves aux arrangements précis (exemple : The Cardigans). Ses notes de piano s’envolent au-dessus de l’audience.

Nous avons été des privilégiés au Ronquières Festival, le concert à l’AB du 22 novembre 2015 est sold-out.

Un album est prévu pour la fin de cette année.

Dotan

Un artiste singulier qui s’est fait connaître par son tube international « Home », tiré de son album « Layers ». Les musicien(nes) sont vêtus sombrement en noir. Il nous chante des paroles autobiographiques. Le public ne comprend pas les textes, mais est emporté par une musique douce. Il joue de la guitare et de la percussion, ajoutant une dynamique à son spectacle qui parfois semble mélancolique. Dotan a commencé son parcours d’artiste dans des concerts « Living Room » et est maintenant projeté sur des grandes scènes, s’adaptant aux nouvelles conditions. Il reprend une tendance musicale actuelle. Imagine Dragons utilisent également des percussions. Dotan l’applique d’une manière discrète. Son charme de prince oriental a attiré les jeunes admiratrices aux premiers rangs, près des barrières de sécurité. Dotan termine avec un morceau avec une rythmique plus rock et puissante « Diamonds in your bones ».

La Smala

Les smalas (familles, en arabe) présentes devant le groupe de rappeurs « L’Entourage » se sont entretemps multipliées, comme par miracle. Copie conforme en ce qui concerne leurs comportements durant le concert.

A quand une version rap de « La Macarena » ? Tu es prié de ne pas toucher le voisin ou la voisine.

Les six membres Seyté, Senamo, F.L.O., Rizla, Shawn-h et Dj X-men nous présentent essentiellement des titres extraits de leur album « Un cri dans le silence », sorti en 2015

Le groupe, écumant les salles depuis 2007, connaît une véritable percée en 2014.

La culture hip hop commence à être reconnue en Belgique, ils sont signés par une major. Le travail paie.

Balthazar

« Il est né le petit enfant » par les Petits Chanteurs à la Croix de Bois.

Non, les mages Caspar, Bathazar, Melchior cités dans l’Evangile ne sont pas de retour après plus de 21 siècles.

Le groupe Bathazar est de retour avec 4 musiciens et une musicienne avec une pop ensoleillée et présente des titres, tiré de leur album « Thin Walls ». Actif depuis plus de dix ans, ils ont acquis une grande maturité .

« Then What » : Il me semble déjà avoir entendu une ligne de basse similaire dans un morceau des eighties.

En bref, un concert bien construit, agréable à écouter, sans rien réinventer. Un groupe qui participe à de nombreux festivals européens.

Autres titres du concert : Decency, Leipzig, Boatman.

BRNS

Vous prononcez « Brains ». Le quatuor belge , un pur produit de notre terroir a réussi à faire reconnaître leur musique internationalement.

Le secret de leur succès, une complète indépendance dans leur création, hors format pré établi, interpellant le public

« Void ». Tim Philippe, le chanteur est à la batterie. L’atmosphère s’installe de suite avec le synthé et le guitariste frottant les cordes de la guitare avec une fine barre en métal. Le morceau est lent, un mélange de post rock et pop. Parfois l’ambiance tourne au dark avec le titre « Here dead he lies ».« My head is into you » : l’intro est jouée par un trio de mélodicas, suivie par des nappes d’orgue. Les musiciens sont multi-instrumentistes passant de la guitare vers les claviers . Quatre musiciens suffisent pour produire le son d’un petit orchestre.

BRNS mérite bien le titre de groupe indie alternatif par les structures inattendues dans ses compositions accessibles à un large public.

Charlie Winston

Notre troubadour et hobo a bien changé. Il a enregistré son nouveau disque en Angleterre. Peut-être a-t-il fréquenté l’entourage de Robbie Williams. Son spectacle est bien travaillé, il est devenu un entertainer, dans le bon sens du terme.

Charlie porte un costume lui serrant au corps, les musiciens sont en chemises et costumes bleus. Le look est soigné. La musique est plus rock et laisse moins de place aux morceaux acoustiques.

Il porte un chapeau, il siffle. Tout le monde sait que Charlie est là. Dès qu’il commence à siffler, les admiratrices crient « Charli……………………………..e. Attention, Patri…………………….ck (Bruel), il y a de la concurrence. Charlie est un excellent compositeur à aise dans des styles d’électrofunk, beat box, soul, rock, pop, blues .

Brigitte

Une voix-off annonce « Vous connaissez BB, Brigitte Bardot ? »

Ainsi commence le spectacle musical racoleur dont chronique par mon collègue JP lors de leur passage à l’AB.

http://concertmonkey.be/reports/brigitte-%C3%A0-lab-le-31012015

Grand-père et grand-mère, tonton et tata remercient leur famille de tout leur cœur pour les tickets d’entrée.


dEUS

Le clou de la soirée en contraste avec les artistes précédents.

Un exemple pour les autres groupes belges. Il y a toujours cette même envie de jouer des musiciens après les 20 ans du groupe et cela se ressent.

Les musiciens se connaissent bien et toute leur générosité est transmise au public.

Tom Barman, en jeans et chemise blanche, est comme un boxeur qui monte sur le ring et donne tout, quitte à te mettre OK.

Une clôture magistrale de la première journée du Ronquières festival.

photos: courtesy Focale 2.8

Ronquières Festival - Première journée - le 1 août 2015
Ronquières Festival - Première journée - le 1 août 2015
Ronquières Festival - Première journée - le 1 août 2015
Ronquières Festival - Première journée - le 1 août 2015
Ronquières Festival - Première journée - le 1 août 2015
Ronquières Festival - Première journée - le 1 août 2015
Ronquières Festival - Première journée - le 1 août 2015
Ronquières Festival - Première journée - le 1 août 2015
Ronquières Festival - Première journée - le 1 août 2015
Ronquières Festival - Première journée - le 1 août 2015
Ronquières Festival - Première journée - le 1 août 2015
Ronquières Festival - Première journée - le 1 août 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Charles Eloy.+ Focale 2.8 - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents