Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 03:41
Folkfestival Ham 2015: Cécile Corbel et Wör - Festivalterrein, Genebosstraat 4, 3945 Genebos (Ham), le 16 août 2015

Le billet de JPROCK- THE DARK FEATHER :

Entre début juin et fin septembre le Belge amateur de festivals a l’embarras du choix.
Outre les mastodontes bien connus comme le Pukkelpop, Werchter, le Graspop et autres Lokerse Feesten, d’autres festivals plus modestes et moins célèbres possèdent autant de qualités que leurs grands frères et offrent souvent des affiches intéressantes.
Aujourd’hui mon choix s’est porté sur le Folkfestival de Ham que je ne connaissais pas et qui en est pourtant à sa dix-huitième édition ! Fichue Belgique où la communication entre le nord et le sud du pays en est encore parfois à l’âge de la pierre.

En tête d’affiche ce dimanche l’envoûtante chanteuse harpiste bretonne Cécile Corbel

C’est à quelques kilomètres de Paimpont en traversant la forêt de Brocéliande , chargée des légendes du roi Arthur et de l’enchanteur Merlin et lieu magique pour l’amateur de culture celtique que je suis , que j’ai fait connaissance avec l’univers de Cécile Corbel.
Branché dans mon carrosse de location sur radio Bleu Armorique (il n’y a pas mieux pour s’imprégner musicalement de l’ambiance bretonne ) j’entends une voix d’ange et je craque littéralement pour cette artiste dont je me mets immédiatement en quête de plus d’informations.
J’apprends qu’elle est à l’affiche d’Anne de Bretagne l’opéra rock celtique d’Alan Simon dont elle joue le rôle principal et je contacte donc celui ci via Facebook pour en savoir plus.
Un type très sympa d’ailleurs, Alan Simon. Il m’apprend que plusieurs concerts sont programmés dont un à Vannes, hélas à quelques jours près en dehors de mes dates de présence en Bretagne.
Pas de chance pour cette fois, mais je me dis que ce n’est que partie remise et que dès que la demoiselle montrera le bout de sa harpe en Belgique j’irai à Lagardère.
Et comme ce soir en pleine tournée « Un Soir d’été « , 26 concerts sur la route des Chapelles « Cécile nous rend visite en Belgique je ne peux bien sûr que l’honorer de ma présence.
J’arrive donc peu avant 18h sur le site du festival et je constate que l’organisation est impeccable et l’ambiance résolument à la bonne humeur.
Ici on boit sa pinte dans une chope cautionnée en grès artisanale qu’on décidé de conserver ensuite ou pas .
L’endroit est agréable, on y trouve à boire et à manger ainsi qu’un mini marché artisanal bien sympathique.
Quand à la scène elle est stratégiquement placée sous un grand chapiteau qui protège les artistes et le public des possibles intempéries.
Seule faute de goût à mon sens, la grande bannière placée en fond de scène qui reprend les coordonnées du site du festival et qui dénote quelque peu dans ce cadre bucolique par son côté « bricolé. »

Il est 18h00 et sur scène le présentateur nous annonce WÖR.
Ce groupe gantois propose un répertoire de mélodies flandriennes du 18e siècle, une période où musique populaire et classique faisaient bon ménage et se mariaient agréablement.
Pieterjan Van Kerckhoven( bagpipes, soprano saxophone) , Naomi Vercauteren ( violin) , Bert Ruymbeek (accordion), Jeroen Knapen (guitar) et Fabio Di Meo ( saxophone) font danser le public avec leurs mélodies anciennes servies à la sauce actuelle et récoltent un joli succès.
Un premier album vient de sortir intitulé « Back to 1780’s » qu'ils ont joué intégralement ce soir.

Assurément une bonne surprise et un joli hors-d’oeuvre avant le plat de résistance : CECILE CORBEL.
Backstage Cécile et ses musiciens se préparent à faire la balance, le concert lui est prévu à 20h.
Quelques petits problèmes de son inquiètent les musiciens qui « entendent trop le public « mais finalement le set peut démarrer dans de meilleures conditions.
Dès les premières notes on est fasciné par la douceur de la voix de Cécile et par les orchestrations finement ciselées de ses compos.
Les musiciens qui l’accompagnent sont excellents et le son dans la salle est de très bonne facture.
Cécile interroge la foule et demande si elle doit s’exprimer en français ou en anglais et dans le public les avis sont partagés ; elle parlera donc anglais la plupart du temps et français quelquefois.
Et lorsqu’elle démarre l’intro d' « Entendez-Vous « le » titre sur lequel j'ai découvert la chanteuse bretonne je me revois rouler au coeur de Brocéliande par une belle après midi de septembre 2014.
Pendant septante minutes les morceaux s’enchaînent avec bonheur, de purs joyaux comme « Francesco » , « Les Passagers du Vent « , ou « Good Bye » joué en clôture du concert.
Les doigts agiles de Cécile se promènent sur les cordes de sa harpe, les pincent ou les caressent, tandis que sa voix aérienne remplit l’espace sonore et nous touche en plein coeur.
Le public est conquis et demande un bis.
Cécile revient et répond à leur demande, puis, après un dernier salut, la demoiselle et ses hommes en noir regagnent les coulisses.
Quelques instants plus tard dans le backstage, je félicite Cécile pour sa performance et la rassure sur la qualité du son dans la salle.
On prend quelques photos, on discute un peu puis elle me note un gentil petit mot sur mon édition limitée de « La Fiancée «. « Elle doit être épuisée cette édition là ! ", me confie t-elle «
Tant mieux, me dis-je, j’ai assez galéré en son temps pour me procurer cet album maintenant disponible chez tous les bons disquaires en version normale.
Je la remercie encore pour ce magnifique concert et j'abandonne ensuite l’artiste à son public pour la traditionnelle séance de dédicaces fort attendue et prend congé.

Finalement ce concert de Cécile Corbel aura tenu toutes ses promesses tant musicalement qu’émotionnellement et j’ai rencontré ce soir une artiste talentueuse et généreuse dont l’univers immédiatement reconnaissable mérite toute votre attention.
Sachez braves gens que Cécile Corbel est une fée séductrice qui si vous allez à sa rencontre vous ensorcelle insidieusement et risque bien ensuite de ne plus vous libérer.
Mais finalement, être prisonnier d’un tel sort n’est ce pas le désir secret de chacun d’entre nous..?

( Pour votre info, Cécile Corbel m'a accordé une interview que vous pourrez lire dans quelques jours sur Concert Monkey et Concerts-Review. )

PS: merci à Marc Reusen du Folkfestival Ham pour son accueil chaleureux et sympathique ainsi qu'à toute l’équipe du festival, vous êtes top !
Merci aussi bien évidemment à Cécile Corbel et ses musiciens pour leur générosité et leur disponibilité.
Et à une prochaine fois au gré du vent, sur la route ou ailleurs...

Texte et photos : Jean-Pierre Vanderlinden aka JPROCK+THE BLACK FEATHER.

Folkfestival Ham 2015: Cécile Corbel et Wör - Festivalterrein, Genebosstraat 4, 3945 Genebos (Ham), le 16 août 2015
Folkfestival Ham 2015: Cécile Corbel et Wör - Festivalterrein, Genebosstraat 4, 3945 Genebos (Ham), le 16 août 2015
Folkfestival Ham 2015: Cécile Corbel et Wör - Festivalterrein, Genebosstraat 4, 3945 Genebos (Ham), le 16 août 2015
Folkfestival Ham 2015: Cécile Corbel et Wör - Festivalterrein, Genebosstraat 4, 3945 Genebos (Ham), le 16 août 2015
Folkfestival Ham 2015: Cécile Corbel et Wör - Festivalterrein, Genebosstraat 4, 3945 Genebos (Ham), le 16 août 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by JPROCK - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents