Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 21:05
Whitehall au Rock Classic - Bruxelles, le 31 juillet 2015

5

Rock Classic= Soirées Cerises, menu du jour, du classic rock avec Whitehall !

Des anglais from Westminster?

Zavaient pas l'accent cockney et puis t'étais sur place car on annonçait Roger Wollaert à la batterie.

Pour voir un Kleptomania sur scène tu ferais n'importe quoi et t'étais pas le seul, un autre vétéran bien conservé, Guy Segers, était présent, de même que Guy Stroobant, sans banjo, on mentionnera également un certain Steve Rodgers, ex FN Guns, copain de Big Friswa et grand fan de Deep Purple, bref, la moyenne d'âge du public approchait plus du troisième que de celle des élèves de Madame Flaneuf, titulaire de la 2 C au collège Saint- Froment à Chamborgneau.

Line-up de Whitehall .

Drums: Roger Wollaert, premier prix du conservatoire avant la guerre du Vietnam - guitare, un petit gars discret mais ô combien talentueux se faisant appeler Sd Scratchingdog, il n'avait pas emmené Médor - claviers ( dont un Hammond), Brunon De Tournay qui, semble-t-il, est originaire de Malonne, non, il ne connaît aucune clarisse - basse: Philippe Collu ( membre de Purple Years un coverband qui aime reprendre 'Child in time') et enfin aux vocaux puissants, Sébastien François, entendu au même Rock Classic avec les Abelians et chanteur de Purple Years.

La carte propose pas mal de reprises et quelques originaux!

One - two - one- two - two - two.., ok, Fred, c'est bon, on y va, 'I Should Have Known It' de Tom Petty.

Brunon fait aussi bien que Benmont Tench aux claviers, Roger en souplesse, Sébastien, un vague cousin de Frédéric le Sicilien, en force, la basse de manière virile et la guitare avec doigté.

On va pas s'emmerder, te souffle Flupke en sifflotant une Blanche.

Bad Company ' Can't get enough', merci, messieurs, t'as toujours eu un faible pour Paul Rodgers.

Pour suivre, ils proposent une première composition signée Whitehall, ' You're all I need', non, Tammy, pas to get by!

Un morceau visant Classic 21.

Le premier Purple de la soirée, le tempétueux 'Stormbringer', c'est Coverdale qui assurait les vocaux, précède un efficace 'Eternal blackout' de leur plume.

Le bar, plein à craquer, apprécie et devient tout chose avec 'Black Night' qui n'a pas pris une ride depuis 1972, c'est pas le cas de tout le monde.

On ne peut pas être et avoir été!

S'il te plaît, arrête!

Allez, bon, une seule, alors!

Attends d'avoir traversé la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule.

Va dire ça à Johnny!

Temps mort, réglage de l'acoustique ramassée par Seb, celui qui gratte les cabots a trouvé une douze cordes à gratter, c'est parti pour une ballade, 'Soon I Will Be Gone' des fantastiques Free.

Are you experienced?

Yeah!

Let's do it bluesy avec 'Red House' de Jimi et avant la pause on vous balance le Zep,"Rock And Roll"!

Dedju, ça déménage, constate Alphonse qui allait se commander une trappiste

Set 2

Revigorés après une ou deux consommations stimulant l'humeur, les clients ont repris place face au podium sur lequel Whitehall s'attaque à Richard Wayne Penniman, 'Good Golly Miss Molly', she likes to ball, nous aussi!

Bad Company en n°2 comme il y a une heure, 'Feel like makin' love', ben, mon vieux, il n'y a pas grand choix dans le troquet, que des secondes mains!

Un jour ' Comin' for you' sortira en single et, si tu aimes Whitesnake, tu te le procureras.

Nous, on a aimé les claviers suintants et la guitare gluante, good job, lads!

Une nouvelle locomotive nous est proposée, ' Little Wing' , Hendrix, 1967.

Aérien!

Qui n'apprécie pas les Doors dans un bistro labellisé Rock Classic?

'Break on through ' ( to the other side), un rondo qui rend fou.

Une petite surprise, le funky ' Too rolling stoned ' de Robin Trower , le premier guitariste de Procol Harum.

Superbe ce morceau!

Deep Purple, troisième livraison, 'Burn', servi torride.

Message publicitaire, notre ami Brunon De Tournay peut égayer mariages, funérailles, fancy-fairs, communions pour un prix démocratique.

10€ lance un plaisantin!

Pas de réaction mais amorce de la dernière pièce du set, "Bad To The Bone" de George Thorogood And The Destroyers, de la dynamite!

Ils se font prier pour un bis, le sacristain de Fleurus aura gain de cause, on lui accorde une seconde version de 'Can't get enough'.

Rideau.

Une chope, Guy?

Et, il était quelle heure?

Le coq n'avait pas encore chanté!

Whitehall au Rock Classic - Bruxelles, le 31 juillet 2015
Whitehall au Rock Classic - Bruxelles, le 31 juillet 2015
Whitehall au Rock Classic - Bruxelles, le 31 juillet 2015
Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Oui, une petite dernière pour la route donc !
Répondre

Articles Récents