Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

20 juillet 2015 1 20 /07 /juillet /2015 14:42
Juliette et les Fresh Boys - Superstition pour la Fête Nationale à Waterloo ( Parc Jules Descampe), le 20 juillet 2015

C'est une tradition, Waterloo commémore en musique le serment prêté, le 21 juillet 1831 par Léopold de Saxe-Cobourg, premier roi des Belges, de rester fidèle à la Constitution.

Pendant deux folles journées, le parc Jules Descampe accueille des groupes, des animations pour les petits, une fête foraine, et, tout autour du podium, se dressent moult stands proposant rafraîchissements et petite restauration.

Autre tradition, une météo incertaine incitant le bon peuple à rester chez lui.

Que dit le prospectus?

17h : Concert de Juliette et les Fresh Boys!

Mais godv., tu te pointes à 16:55 et le trio a déjà entamé son discours.

Qu'en penses-tu, Cambronne?

Merde!

Juliette et les Fresh Boys, tu nous éclaires?

Juliette Van Vyve, une locale, jeune ( 16 ans), blonde, jolie, candidate The Voice, un beau brin de voix.

Les Fresh Boys: sans doute Mathieu Frings à la basse plus une guitare, je tiens le crachoir, tendance zouave.

Donc, ce beau monde avait attaqué 'Oops! ...I did it again' de la Britney, la petite chanteuse se débrouillait fort bien.

'Umbrella' de Rihanna confirme la bonne impression: fraîcheur, voix claire et assurée, les garçons en background assurent sans faille.

Je dédicace la suivante à ma petite soeur, 'Skinny Genes' de la délicieuse Eliza Doolittle, le farceur se chargeant des sifflements coquins.

Les sentiments de la jeunesse indigène sont divergents: émerveillement,vénération et une pointe de jalousie, voir une copine transformée en starlette can suck.

La lecture des tubes pour midinettes se prolonge, 'Hey, soul sister' de Train et son fond reggae pop puis le smash hit 'All About That Bass' de Meghan Trainor.

Intervention du charlot, la chaleur moite est peu propice à l'accordage des instruments, il y ajoute une ou deux platitudes à faire pâlir Jacques II de Chabannes.

Un phrasé Vanessa Paradis, époque Joe le Taxi, pare le sucré ' Chou Wasabi' (Julien Doré feat. Micky Green), le morceau préféré de Tantine Josiane.

Any Bieber fans?

Trois ou quatre tendrons frétillent, le trio psalmodie 'Baby' de la teen idol.

'She wolf' ( David Guetta) - ' Rude' ( Magic!) et 'Castle in the snow' ( Kadebostany,) un morceau appris ce matin, se succèdent.

Sur la balance, le bassiste hyper concentré, le petit malin de la classe et le joli minois ne dépassent pas 135 kilo, en terme de durée de vie, le chiffre est largement sous 60, il ne faut donc guère s'étonner du choix du répertoire.

Une nouvelle averse arrose les pommiers qui nous protègent, la douche inspire le bavard, il nous lâche une nouvelle tirade digne du prix Congourd.

Virage French rock avec ' Le vent nous portera' de Noir Désir, puis retour au top 50: 'Don't stop the music' (Rihanna) - 'Radioactive' ( Imagine Dragons) - l'inévitable 'Toxic' de la Spears, puis une grosse explosion dans les baffles tandis que la gentille Juliette profère 'Fuck you' de Lily Allen.

On termine par le dernier morceau ( sic), 'Riptide' de Vance Joy.

Juliette sourit avant de refiler des bises à toutes les frangines.

La pub...19 h 00 : Concert de « Superstition » : Un soupçon de “soul”, un zeste de “funk”, une larme de slow, Superstition vous fera redécouvrir les plus grands succès des années 60 à aujourd’hui.

Ça Balance Pas Mal à Paris, par contre à Waterloo, l'ingé son prend son temps.

Entretemps, Madame t'a rejoint, une petite mousse lui fera du bien!

Superstition/ Stevie Wonder, il y a un rapport quelconque?

You bet!

Des têtes connues au sein de cette formation, comptant huit éléments: aux vocaux, la fabuleuse Marcella Di Troia ( Black Mirrors) - drums, Stanislas Dabin ( The aiM) -Francis Sprimont au sax (

Bab's All Stars Sextet) - le jazzzman Michel Paré à la trompette - Sébastien Janssens aux claviers - Remo Di Troia à la guitare -Noémie Jacqmin aux backings ( elle chante merveilleusement te souffle, Clelia, tu le savais, tu l'avais entendue comme vocaliste pour Nuno Resende) et enfin, Dimitri Evers à la basse.

Ne nous parle plus de bête coverband en lisant le pédigrée de ces squales.

Entrée en matière tonitruante avec 'I wish' de Stevie Wonder.

J'irai voir mes copines après le concert, je reste, c'est super, dit-elle, dix minutes plus tard elle abandonnait le parapluie sur un banc et dansait.

Etta James is dynamite, Marcella, c'est de la bombe, 'I just wanna make love to you' c'est de l'incitation au stupre.

Des frissons dans le bas-ventre et c'est pas une gastro, quel band!

C'est inouï , tout le monde joue 'These boots are made for walking' en ce mois de juillet instable.

Who is the first lady of soul?

Sans hésitation, Aretha Franklin, Waterloo se déhanche sur 'Respect' avant l'interlude ska, 'One step beyond' qui permet aux chanteuses de se désaltérer.

'Rolling in the deep' mentionnait la playlist mais c'est 'Knock on wood' d'Eddie Floyd, un des meilleurs et plus purulents r'n'b tune jamais composé, qui succède à Madness.

Un second Aretha, le percutant 'Chain of Fools' précède 'Hit the road, Jack' .

1969, Michael Jackson avait onze ans, les Jackson Five cartonnaient avec 'I want you back' de Berry Gordy.

Une basse funky introduit le disco infernal 'Blame it on the boogie'.

Tu dis, Clelia?

Sont mous à Waterloo, on est à peine 20 sur la piste, dont 10 gosses.

Reste ici, pas question d'aller bousculer les petits bourgeois!

Seconde infidélité à la soul, 'Miserlou' le surf hit qui tue avant de ressusciter James, 'I feel good'.

Nous, aussi!

Le set ( raccourci, soundcheck pénible) arrive à son terme, Aretha Franklin a droit à un troisième morceau, 'Think'.

Waterloo sort de sa torpeur et exige un bis malgré les hésitations de l'organisation.

'Proud Mary' descendant le Mississippi à toute vapeur, déclenche une vague d'enthousiasme à rendre jaloux les surfeurs s'ébattant du côté de Biarritz.

Une prestation exemplaire.

Pause avant le bal-concert prévu à 21h.

Juliette et les Fresh Boys - Superstition pour la Fête Nationale à Waterloo ( Parc Jules Descampe), le 20 juillet 2015
Juliette et les Fresh Boys - Superstition pour la Fête Nationale à Waterloo ( Parc Jules Descampe), le 20 juillet 2015
Juliette et les Fresh Boys - Superstition pour la Fête Nationale à Waterloo ( Parc Jules Descampe), le 20 juillet 2015
Juliette et les Fresh Boys - Superstition pour la Fête Nationale à Waterloo ( Parc Jules Descampe), le 20 juillet 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents