Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des critiques de concerts
  • Le blog des critiques de concerts
  • : Bienvenue sur Concerts-Review, le blog des critiques de concerts. Nous mettons en ligne quelques critiques subjectives des concerts auxquels nous assistons. N'hésitez pas à nous contredire à travers vos commentaires.
  • Contact

Les prochaines...

Recherche

3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 13:50
Diamond on the rocks - De Markten - Bruxelles - le 3 mai 2015

De Markten, Oude Graanmarkt/Rue du Vieux Marché aux Grains 5, le cultuurcentrum Brussel, non seulement un chouette café/brasserie mais également, à l'étage, une magnifique salle permettant l'organisation de concerts.

Une fois par mois s'y déroule un Salon Dansant, un zondagsnamiddag thé dansant, lieu de rendez-vous de tous ceux/celles qui n'ont plus vingt ans depuis longtemps mais qui tiennent à rester vivants plutôt que de se taper 'Royalty' sur VTM.

Ce 3 mai à 15:00, Diamond on the rocks!

Si tu pensais à ceci, Diamond On The Rocks is a private seller of high quality, one of a kind custom jewelry, located in the heart of New York City’s diamond district, t'as tout faux.

En fait il s'agit d'un projet du couple, pas uni pour le meilleur et pour le pire, Kris 'Kirri' Valvekens et Jan Cuyvers qui, un beau jour, ont décidé de former un band qui interpréterait le riche répertoire de Neil Diamond.

Kris 'Kirri' Valvekens, Kirri's Way Back, et grand amateur de Rory Gallagher?

Ouais, pas La Vache qui rit!

Et Jan Cuyvers?

Un jeune batteur, même pas 60 balais, au palmarès pas dégueu: Soulsister, The Gonnebee'z,Will Tura, The Radios..

Ils consultent l'annuaire des musiciens pas refroidis, de même que celui des vocalistes pesant moins que 75 kilo et embrigadent Nathalie Van den Meutter et Emilie Leysen ( jolies nanas, jolies voix, jolies robes bleu azur dénudant leur joli dos) à la guitare, Luc Canters ( Luna avec Nathalie Van den Meutter), aux keys, Niels Verheest ( Blue Blot, The Whodads...) et à la basse, Marc Van Puyenbroeck ( Natalia, Psychotone, Soulsister...).

Des mercenaires, tu dis!

On ne va pas te contredire, mais cette légion s'amuse, amuse et enchante!

A 14h 58', tu pénètres dans la salle de réception, tu lâches un juron blasphématoire, plus une table, ni un siège de libre, tous les pensionnaires des maisons de retraite avoisinantes sont au rendez-vous, ils te scrutent d'un oeil mauvais, à côté d'eux, punks ou métalleux sont des enfants de choeur.

Diamond on the Rocks débute par ' Soolaimon' , Kirri au chant, bien secondé par ses séduisantes choristes.

Rien à dire, efficace et agréable aux oreilles.

T'as toujours eu un faible pour Neil Diamond, il ne sera pas trahi cet après-midi.

L'hospice accompagne 'Beautiful noise' en battant, timidement, des mains.

Une paume te tapote l'épaule, Henriette De Geest, 86 printemps, meneer, je ne vois plus rien.

Tu rigoles, Henriette, suis accolé à un pilier de marbre pour ne déranger personne.

Tu déménages, t'allais pas lui demander de glisser son siège 15 cm plus loin, elle aurait pu te souffleter et exiger la venue d'un pandore.

Henriette is geen 'Kentucky Woman' .

Avanti pour un gospel on the rocks énervé, "Thank The Lord For The Night Time" , petit solo de guitare approprié et pas de danse des nanas.

Une romance?

Jaaaa!

' Play me', superbe chanson, magnifique rendu!

Gros tube, la rengaine 'Song song blue', la chorale de la séniorie au boulot.

1971, ' I am I said', les perles se succèdent.

Une ballade plus récente, 'Another Day That Time Forgot' ( album 'Home Before Dark') en duo Kirri/Nathalie ( terrible voix, à faire déplacer les montagnes, un diamond brut).

La lecture du catalogue se poursuit, personne ne s'emmerde, ' Solitary man', 'Cracklin' Rosie', non, Rose, il ne pensait pas à vous, il chante un vin pétillant.

Yeehaa, ambiance, ' Cherry, cherry', les choristes virevoltent, un solo de basse, puis l'Hammond sous les spotlights.

Mais qui voilà, Noël -Noël et Pierre Fresnay, l'incorrigible Jean Gabin est au comptoir, les Vieux de la Vieille sont de sortie!

Pause pipi pour Jan, un piano, deux voix, Emilie et Kris, 'You Don't Bring Me Flowers' interprété autrefois avec Barbra Steisand.

Madeleine renifle, une goutte s'échappe de son pif pour mourir dans son café décaféiné.

Non, Chantal, pas 'Sweet Caroline', nog te vroeg, mon ange, voici 'Holy, holy'.

Neil Diamond est un génie, on te rappelle qu'il sera chez nous le 21 juin!

"Love On The Rocks", Madeleine se remet à pleurnicher.

On the country tour, 'Forever in blue jeans' , puis 'Red, red wine', gros hit pour UB 40.

Les Monkees doivent beaucoup à Neil Diamond qui a composé 'I'm a believer', toute la salle tremble, secouée par des talons fatigués martelant le plancher, trois ou quatre inconscients osent un twist archaïque, gaffe, à ton pacemaker, Jules!

Urge Overkill a repris le magistral 'Girl, You'll Be a Woman Soon' qui figure au soundtrack de Pulp Fiction.

Quelle classe, Neil Diamond.

Dernière ligne droite, le rock musclé 'Crunchy Granola Suite'.

C' était leur 3è concert, c'est incroyable comme ce show était au point!

La salle veut un bis, Chantal entendra 'Sweet Caroline', there's no age for rock'n'roll, sont 20 à gigoter.

Bis 2: le posé 'Septembe morn' et enfin 'Brother Love's Travelling Salvation Show' et ses hallelujah repris pa rles choristes.

Présentation de la tribu, petits soli, la jam se termine en mode acoustique, plus de jus.

C'était comment, questionne-t-elle?

Ecoute 'Hot August Night'!

Diamond on the rocks - De Markten - Bruxelles - le 3 mai 2015
Diamond on the rocks - De Markten - Bruxelles - le 3 mai 2015
Diamond on the rocks - De Markten - Bruxelles - le 3 mai 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by michel - dans Concerts
commenter cet article

commentaires

Articles Récents